• Serie A
  • J16

Pourquoi la Serie A est le championnat à suivre en 2023 ?

Par Tristan Pubert

La parenthèse Coupe du monde refermée, les clubs italiens reprennent le chemin du rectangle vert. Ce mercredi, ce sont dix matchs de Serie A qui sont au programme. Voici dix arguments qui vont bel et bien vous convaincre de suivre attentivement cette Serie A.

  • Parce que c’est le Napoli face au Nord… Ce n’est plus un scoop depuis plusieurs mois en Italie : le Napoli est le (très solide) leader du championnat avec huit longueurs d’avance sur son dauphin, l’AC Milan. Un matelas très confortable pour une équipe invaincue après quinze journées. Après une première saison d’adaptation au pied du Vésuve, Luciano Spalletti semble avoir trouvé la recette. Suffisant pour parvenir à remporter ce Scudetto qui échappe aux Partenopei depuis 1990 ? Il reste 23 journées à tenir face aux géants du Nord pour la bande de Zambo Anguissa. Notamment car ces dernières saisons, craquer dans la dernière ligne droite est devenu une spécialité napolitaine.

  • … mais avec Kvaradona L’attraction de cette première partie de saison dans la Botte. Avec six buts et sept galettes délivrées en douze matchs de Serie A, Khvicha Kvaratskhelia est tout simplement le patron de ce Napoli. Un joueur frisson qui manquait terriblement aux Napolitains depuis plusieurs saisons. Et forcément, son surnom a vite été trouvé au pied du Vésuve : « Kvaradona » .

    Vif balle au pied, capable de faire la différence dans les petits espaces et doté d’une excellente vision de jeu, le Géorgien de 21 ans est sans aucun doute le joueur du championnat italien sur lequel le plus de paires d’yeux sont rivés et sur qui l’espoir du titre de champion repose en partie. Une pression qui ne fait pas peur au principal intéressé qui confiait à Dazn :« Dès que nous entrons sur le terrain, c’est pour gagner. Avec le temps, nous verrons bien ce qui se passe. »

  • Parce que c’est le cirque à la Juve Dans le pétrin sportivement, mais surtout juridiquement, la Juve risque elle aussi de vivre une deuxième partie de saison très agitée. Un club au bord du gouffre qui s’est tout de même relancé avant la trêve avec une série de six victoires consécutives en championnat. Plus que jamais, la Vieille Dame est sous assistance respiratoire, mais reste tout de même dans le wagon de tête : troisième avec seulement deux longueurs de retard sur le second, l’AC Milan. Avec le retour au top dans les prochaines semaines de Paul Pogba et surtout de Federico Chiesa qui a déjà rejoué avant la coupure, les Bianconeri n’ont pas dit leur dernier mot et comptent bien tout faire pour ramener le Scudetto dans le Piémont. Et honnêtement, les voir décrocher une deuxième place avant d’être rétrogradés administrativement trois semaines plus tard, il n’existe pas plus grand divertissement.

  • Parce qu’une course folle s’annonce pour l’Europe Justement, si la Juve s’est relancée avant la trêve, elle doit aussi garder un œil attentif dans son rétroviseur. En effet, seulement sept points la séparent du huitième, l’Udinese. Autant dire que la course à l’Europe s’annonce disputée dans la Botte. Et les prétendants sur la ligne de départ ont tous des armes à faire valoir, dont l’Inter, qui a manqué son début de saison, mais qui compte bien se relancer. L’opération reconquête commence donc dès ce mercredi avec la réception du Napoli pour l’actuel quatrième du classement. La Lazio, elle aussi, s’est invitée dans la course et compte bien jouer les trouble-fête avec un Maurizio Sarri qui semble avoir trouvé la formule magique.

    Outre la Lazio, la Roma est là, même si elle manque encore de régularité. Les Giallorossi peuvent tout de même compter sur des individualités fortes, surtout offensivement, avec un duo Dybala-Zaniolo qui, si leurs corps les laissent tranquilles, a tout pour arracher un ticket en C1. L’Atalanta n’est pas en reste, tout comme l’Udinese qui était partie plein turbo en début de saison, mais qui a connu quelques difficultés avant la trêve. Six prétendants pour les quatre dernières places européennes, la guerre est déclarée.

  • Parce qu’un empereur serbe règne toujours sur Rome Homme fort de cette Lazio depuis plusieurs saisons, Sergej Milinković-Savić est sans aucun doute l’un des arguments les plus solides pour convaincre de passer ses dimanches après-midi devant la Serie A. Le milieu serbe, qui revient d’un Mondial décevant, compte bien relancer la machine au sein d’une Lazio qui fonctionne, excepté sur le plan européen. Au sommet de son art, « SMS » est actuellement le meilleur passeur du championnat italien avec sept bonbons distribués, et son avenir est toujours aussi flou.

    Sous contrat avec la Lazio jusqu’en juin 2024, le milieu de 27 ans est toujours autant courtisé par les grandes écuries italiennes et européennes. Alors, avant qu’il ne signe dans un club cinq étoiles, vous pourrez fanfaronner en argumentant que vous étiez devant ce Lecce-Lazio le mercredi 4 janvier à 16h30.

  • Pour retrouver Sofyan Amrabat Les amoureux du Calcio n’ont pas attendu le Mondial qatari pour connaître ce crâne luisant dans l’entrejeu marocain. Véritable patron de cette Fiorentina depuis le début de saison, Sofyan Amrabat rayonne. Peu importe l’adversaire en face, le Marocain de 26 printemps fait de lui un vulgaire joueur. Il suffit de voir sa prestation avant la trêve sur la pelouse de San Siro face au Milan (1-2) : pendant plus de 90 minutes, le milieu florentin a tout simplement rendu invisible le duo milanais Bennacer-Tonali. Here we go again en 2023 ?

  • Pour ce ventre mou sexy Non, la Serie A ne se résume pas aux équipes citées précédemment. Avec leurs modestes moyens, certaines écuries italiennes parviennent à proposer un football alléchant qui pourrait éclaircir ces dimanches d’hiver. À commencer par la Salernitana qui pointe à une belle douzième place et qui dispose d’un onze titulaire très solide avec Mazocchi, Piątek, Candreva, Boulaye Dia ou encore Guillermo Ochoa, fraîchement débarqué cet hiver.

    Autre équipe qui se trouve juste derrière au classement avec le même nombre de points : Empoli. Sous les ordres de Paolo Zanetti, les Toscans développent un football séduisant basé sur la possession et la volonté de ressortir proprement. Empoli est une ode au football et un doigt d’honneur à l’argument qui sépare « beau jeu » de « résultats » . Preuve en est, la bande de Bajrami dispose de dix longueurs d’avance sur la zone rouge. La Cremonese parvient aussi à développer un jeu offensif, même si pour le moment, les résultats tardent à arriver (18e avec toujours aucune victoire en Serie A).

  • Parce que Stanković doit sauver la Samp Alors que son voisin le Genoa est descendu en Serie B la saison passée, la Sampdoria pourrait bien connaître le même sort. Les Blucerchiati sont actuellement dix-neuvièmes avec sept longueurs de retard sur le Spezia Calcio, dix-septième. Une situation dramatique pour un club qui joue avec le feu depuis plusieurs années. Arrivé à Gênes le 6 octobre dernier, Dejan Stanković n’est pour le moment pas parvenu à relancer la machine. Depuis son arrivée, la Samp’ n’a gagné qu’un seul match et reste sur quatre défaites consécutives. Une série dramatique, associée au ras-le-bol des tifosi qui s’en prennent directement à la direction, qui entraîne le club génois dans une situation proche du désastre. Il reste 23 matchs à Stanković & Co pour trouver les solutions et espérer un maintien. Dupraz’vibe.

  • Parce que Berlusconi n’est pas que sur Tik-Tok Mal embarqué en début de saison, Monza est parvenu à se relancer avant la trêve avec deux succès sur les trois derniers matchs. Un regain de confiance qui permet aux Brianzoli de disposer de dix longueurs d’avance sur la zone rouge. Pour sa première saison dans l’élite, Monza est loin d’être ridicule. Alors que Silvio Berlusconi est à la tête du club depuis cinq ans, l’ancien Premier ministre italien devenu tik-tokeur à ses heures perdues espère bien voir son équipe continuer sur sa lancée. Avec des matchs à venir face à la Fiorentina, l’Inter et la Juve, l’AC Monza reprend directement dans le dur, mais Silvio Berlusconi sait très bien comment motiver ses joueurs.

  • Parce que les Français peuvent s’y requinquer Outre les internationaux Adrien Rabiot, Theo Hernandez et Olivier Giroud, la Serie A est aussi touchée par le virus bleu-blanc-rouge. Parmi ces tricolores, certains seront à suivre attentivement dans les six prochains mois, à commencer par Pierre Kalulu, devenu titulaire indiscutable au Milan et qui s’impose de plus en plus comme un candidat sérieux à l’équipe de France.

    Autres Français à suivre, Jonathan Ikoné qui enchaîne les solides prestations avec la Fiorentina, l’ancien Amiénois Valentin Gendrey devenu un titulaire (quasi) indiscutable sur le flanc droit de la défense de Lecce, Brandon Soppy qui fait peu à peu son trou sous le maillot de l’Atalanta ou encore Jean-Victor Makengo du côté de l’Udinese. Sans oublier le casseur de démarche Samuel Umtiti qui retrouve peu à peu ses sensations à Lecce, après toutes ses péripéties. La French Touch s’émancipe dans la Botte, autant en profiter.

  • Par Tristan Pubert

    Dernières actus

    0
    Versailles et Martigues calent, Châteauroux respire Versailles et Martigues calent, Châteauroux respire

    Versailles et Martigues calent, Châteauroux respire

    Versailles et Martigues calent, Châteauroux respire

    10
    Les USA accueilleront la prochaine Copa América Les USA accueilleront la prochaine Copa América

    Les USA accueilleront la prochaine Copa América

    Les USA accueilleront la prochaine Copa América

    6
    Mercato : accord OM-Lorient pour Bamba Dieng Mercato : accord OM-Lorient pour Bamba Dieng

    Mercato : accord OM-Lorient pour Bamba Dieng

    Mercato : accord OM-Lorient pour Bamba Dieng

    4
    Le petit tacle de Didier Digard à l’OM sur le dossier Terem Moffi Le petit tacle de Didier Digard à l’OM sur le dossier Terem Moffi

    Le petit tacle de Didier Digard à l’OM sur le dossier Terem Moffi

    Le petit tacle de Didier Digard à l’OM sur le dossier Terem Moffi

    Actus K. Kvaratskhelia

    28
    Coup d'arrêt pour Khvicha Kvaratskhelia, touché par une lombalgie Coup d'arrêt pour Khvicha Kvaratskhelia, touché par une lombalgie

    Coup d'arrêt pour Khvicha Kvaratskhelia, touché par une lombalgie

    Coup d'arrêt pour Khvicha Kvaratskhelia, touché par une lombalgie

    24
    En feu face à Sassuolo, le Napoli domine la Serie A En feu face à Sassuolo, le Napoli domine la Serie A

    En feu face à Sassuolo, le Napoli domine la Serie A

    En feu face à Sassuolo, le Napoli domine la Serie A

    27
    Naples bat un record vieux de 36 ans Naples bat un record vieux de 36 ans

    Naples bat un record vieux de 36 ans

    Naples bat un record vieux de 36 ans

    31
    Les prouesses de Khvicha Kvaratskhelia admirées dans un cinéma en Géorgie Les prouesses de Khvicha Kvaratskhelia admirées dans un cinéma en Géorgie

    Les prouesses de Khvicha Kvaratskhelia admirées dans un cinéma en Géorgie

    Les prouesses de Khvicha Kvaratskhelia admirées dans un cinéma en Géorgie

    37
    Le Napoli mate encore l'Ajax et file en huitièmes Le Napoli mate encore l'Ajax et file en huitièmes

    Le Napoli mate encore l'Ajax et file en huitièmes

    Le Napoli mate encore l'Ajax et file en huitièmes

    Actus S. Milinković-Savić

    22
    Tout ça n'a Serbie à rien! Tout ça n'a Serbie à rien!

    Tout ça n'a Serbie à rien!

    Tout ça n'a Serbie à rien!

    31
    Lotito (président de la Lazio) : « Pour Milinković-Savić c’est 120 millions d’euros, et le prix augmente chaque mois » Lotito (président de la Lazio) : « Pour Milinković-Savić c’est 120 millions d’euros, et le prix augmente chaque mois »

    Lotito (président de la Lazio) : « Pour Milinković-Savić c’est 120 millions d’euros, et le prix augmente chaque mois »

    Lotito (président de la Lazio) : « Pour Milinković-Savić c’est 120 millions d’euros, et le prix augmente chaque mois »

    5
    La Lazio roule sur La Spezia La Lazio roule sur La Spezia

    La Lazio roule sur La Spezia

    La Lazio roule sur La Spezia

    0
    Pronostic Midtjylland Lazio Rome : analyse, cotes et pronos du match de Ligue Europa Pronostic Midtjylland Lazio Rome : analyse, cotes et pronos du match de Ligue Europa

    Pronostic Midtjylland Lazio Rome : analyse, cotes et pronos du match de Ligue Europa

    Pronostic Midtjylland Lazio Rome : analyse, cotes et pronos du match de Ligue Europa

    0
    Pronostic Serbie Slovénie : Analyse, cotes et prono du match de Ligue des Nations Pronostic Serbie Slovénie : Analyse, cotes et prono du match de Ligue des Nations

    Pronostic Serbie Slovénie : Analyse, cotes et prono du match de Ligue des Nations

    Pronostic Serbie Slovénie : Analyse, cotes et prono du match de Ligue des Nations