• France
  • FFF
  • Billet d'humeur

Le GraĂ«t dĂ©mission !

Par Nicolas Kssis-Martov

La situation de NoĂ«l Le GraĂ«t est intenable. En fait, elle devrait l’ĂȘtre. La temporisation adoptĂ©e avec sa mise en retrait lors du dernier comex apparaĂźt en effet dĂ©sormais comme une hypocrisie dĂ©placĂ©e, notamment au regard de l’enquĂȘte ouverte pour « harcĂšlement moral » et « harcĂšlement sexuel ». Toutefois, il faudrait Ă©galement que la fĂ©dĂ©ration, enfin sa direction, l’exige au nom des fautes graves commises par son prĂ©sident depuis des annĂ©es.

Il s’agit de la consĂ©quence logique de l’audit lancĂ© par le ministĂšre des Sports bien avant le bad buzz des dĂ©clarations sur ZinĂ©dine Zidane. AmĂ©lie OudĂ©a-CastĂ©ra l’avait d’ailleurs laissĂ© entendre en confĂ©rence de presse afin de mettre la pression avant la derniĂšre rĂ©union du comex, qui dĂ©boucha sur cette fameuse « mise en retrait » de NoĂ«l Le GraĂ«t. Une enquĂȘte a donc Ă©tĂ© ouverte lundi 16, confiĂ©e Ă  la brigade de la rĂ©pression de la dĂ©linquance contre la personne (BRDP), Ă  l’encontre de l’ancien boss de l’En Avant Guingamp, Ă  la suite d’un signalement de l’inspection gĂ©nĂ©rale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGESR). Naturellement, le premier incriminĂ© nie en bloc, comme depuis le dĂ©but, « toutes (les) accusations de harcĂšlement moral ou sexuel ou toutes autres infractions pĂ©nales » Ă  son encontre. Il continue Ă  se plaindre de l’acharnement des mĂ©dias et bien sĂ»r des « nombreuses interfĂ©rences et pressions politiques » (peut-ĂȘtre un appel Ă  l’aide Ă  son grand ami, Gianni Infantino, Lider Maximo de la FIFA).

L’insupportable esquive

Ce dernier rebondissement met surtout, une fois de plus, le comex devant ses responsabilitĂ©s. Ses membres avaient clairement optĂ© pour la diversion, calmer l’opinion et le pouvoir politique de tutelle en offrant des vacances forcĂ©es Ă  NoĂ«l Le GraĂ«t, le temps que tout se calme. L’institution Ă©tait sauve, enfin ceux et celles qui en tiennent pour le moment les rĂȘnes. On allait attendre le rendu de l’audit et en fonction de ce qu’il demeurera de cette ambiance dĂ©lĂ©tĂšre, l’affaire se rĂ©glera « en famille » . Cette esquive s’avĂšre insupportable, tant formellement que moralement. Puisque clairement NoĂ«l Le GraĂ«t ne pense qu’à remporter une victoire sur la ministre, sans se soucier des dĂ©gĂąts sur la fĂ©dĂ©ration ou l’image du foot français, le comex devrait convoquer une AG extraordinaire, avec un corps Ă©lectoral le plus reprĂ©sentatif possible, qui permette d’élire un autre prĂ©sident, et une autre direction. La prĂ©somption d’innocence protĂšge lĂ©galement l’inculpĂ©. Elle ne retombe pas sur l’institution concernĂ©e par les faits qui se sont dĂ©roulĂ©s en son sein, en son nom, sous son autoritĂ© et avec la « protection » de son image publique. L’intĂ©rim de Philippe Diallo, dont on connaĂźt la proximitĂ© et ce qu’il doit Ă  NoĂ«l Le GraĂ«t, peut-elle vĂ©ritablement tenir deux ans avec un tel mentor dans son ombre qui conserverait de facto la possibilitĂ© de revenir, puisque toujours « prĂ©sident Ă©lu » ?

Aulas, fidĂšle pare-feu

Le comex doit en outre se demander si NoĂ«l Le GraĂ«t n’a pas dĂ©rogĂ© Ă  ses devoirs et obligations, notamment en matiĂšre de reprĂ©sentativitĂ© de la fĂ©dĂ©ration. Nous en sommes loin. Avant le comex de jeudi prochain, Jean-Michel Aulas, un des plus fidĂšles pare-feu de NoĂ«l Le GraĂ«t, dĂ©clarait dans L’Équipe, au sujet d’une demande de dĂ©mission : « C’est une Ă©ventualitĂ©. Mais en l’Ă©tat actuel des choses, je pense que c’est prĂ©maturĂ© de le dire. D’ici jeudi, il faut que l’on ait le maximum d’informations objectives. Je ne dis pas qu’il ne faudra pas y arriver. Mais aujourd’hui, au regard de ce que reprĂ©sente NoĂ«l en tant qu’homme et dirigeant, ce serait aller vite en besogne. » Il suffirait cependant de se souvenir de ses prises de position problĂ©matiques – niant le racisme dans le football, sa complaisance devant l’homophobie ou ses propos insultant les travailleurs migrants au Qatar – pour comprendre qu’il n’était plus la personne idoine pour ce rĂŽle. Il n’en avait (plus ?) ni les compĂ©tences ni mĂȘme la pleine conscience de que cela impliquait dĂ©sormais dans la sociĂ©tĂ© française. Au moment oĂč les parcours de Strasbourg Koenigshoffen ou Pays de Cassel en Coupe de France illustrent si bien la place unique du ballon rond dans le pays, oui, NoĂ«l Le GraĂ«t doit dĂ©missionner.

Par Nicolas Kssis-Martov

DerniĂšres actus

4
Fan de Kombouaré, le pÚre d'Andy Delort l'a poussé à signer à Nantes Fan de Kombouaré, le pÚre d'Andy Delort l'a poussé à signer à Nantes

Fan de Kombouaré, le pÚre d'Andy Delort l'a poussé à signer à Nantes

Fan de Kombouaré, le pÚre d'Andy Delort l'a poussé à signer à Nantes

4
Ivan Ilić n'ira pas à l'OM cet hiver Ivan Ilić n'ira pas à l'OM cet hiver

Ivan Ilić n'ira pas à l'OM cet hiver

Ivan Ilić n'ira pas à l'OM cet hiver

0
Le FC Sochaux-Montbéliard présente le projet de son nouveau centre d'entraßnement Le FC Sochaux-Montbéliard présente le projet de son nouveau centre d'entraßnement

Le FC Sochaux-Montbéliard présente le projet de son nouveau centre d'entraßnement

Le FC Sochaux-Montbéliard présente le projet de son nouveau centre d'entraßnement

3
Radja Nainggolan de retour en Italie Radja Nainggolan de retour en Italie

Radja Nainggolan de retour en Italie

Radja Nainggolan de retour en Italie

0
Le Gazélec officiellement en liquidation judiciaire Le Gazélec officiellement en liquidation judiciaire

Le Gazélec officiellement en liquidation judiciaire

Le Gazélec officiellement en liquidation judiciaire