• Liga
  • J16
  • Atlético-Barcelone (0-1)

Le Barça se reprend face à l’Atlético

Par Timothé Crépin

Invaincu en Liga depuis mi-octobre, le FC Barcelone prend trois points d'avance en tête de la Liga grâce à son succès précieux chez l'Atlético d'Antoine Griezmann (1-0). Une illumination de Pedri et une finition d'Ousmane Dembélé ont suffi.

Dans cet article :

Atlético 0-1 Barcelone

But : Dembélé (22e) pour le Barça Expulsions : Savić (90e+2) pour l’Atlético // Torres (90e+2) pour le Barça

Le Barça est encore très, très loin d’être champion d’Espagne, mais voici un mini-break. Après son nul face au voisin de l’Espanyol lors de la Saint-Sylvestre (1-1), les Catalans n’ont pas laissé passer l’occasion de prendre trois points d’avance sur le Real Madrid, tombé à Villarreal samedi (1-2). Sans Robert Lewandowski, suspendu, Barcelone attaque avec Ansu Fati en pointe. Autant le dire d’emblée : Fati est sorti à l’heure de jeu, en ayant traversé ce match bien laborieusement. D’abord hésitant techniquement, ce choc voit le Barça prendre petit à petit le dessus. Giménez sauve par exemple la patrie madrilène en catastrophe devant Fati (10e). De l’autre côté, il manque cette imagination pour choisir le bon geste et créer du décalage. Tout ce que Pedri a, lui.

Dembouz puissance 5

Une temporisation, une vision et, d’un coup, le génie. La soudaineté de l’accélération de Pedri nous marque encore. 22e minute : à trente mètres, et alors que Griezmann est à ses basques, la pépite barcelonaise s’en va en direction de la surface colchonera. L’international espagnol s’infiltre à toute vitesse et sert Gavi. L’autre joyau blaugrana prolonge pour Ousmane Dembélé qui n’a qu’à terminer du droit (0-1, 22e). Le cinquième but en championnat du Français aurait pu (dû ?) être refusé par la VAR, tant Gavi semble éloigner illicitement Reinildo au duel avant sa passe décisive. Trop facile, Pedri manque de tuer le match dans la foulée sur une passe en retrait suicidaire de Giménez (24e). Pedri choisit la louche. Mauvaise idée.

Un éclair, et puis c’est à peu près tout. Après ces deux minutes un peu folles, l’Atlético sort enfin de sa torpeur, crée plusieurs mouvements intéressants, tente beaucoup de fois sa chance, mais sans jamais faire franchement trembler le leader. Les intentions, oui, mais en manquant cruellement d’imagination. Il en faut bien plus pour secouer la meilleure défense de Liga (6 buts encaissés en 16 matchs). La plus grosse opportunité jusqu’au temps additionnel ? Bien servi par un bon travail de Yannick Carrasco, Griezmann arme, mais Ter Stegen lit bien la trajectoire (42e). Les changements de Diego Simeone (entrées de Morata, Lemar, Correa) n’ont pas franchement d’impact. Jusqu’aux arrêts de jeu. Comme s’il venait de comprendre que c’était maintenant ou jamais, l’Atlético met un petit peu plus d’intensité et se crée une incroyable occasion : trouvé par Correa au point de penalty, Griezmann voit Araujo, très bon ce dimanche soir, sauver le cuir sur sa ligne (90e+4). Pour ne pas manquer le train de la Ligue des champions en fin de saison, Koke et consorts vont devoir trouver un autre souffle. Les pensionnaires du Wanda Metropolitano sont 5es, avec seulement 27 points. Majorque, 10e, est à cinq longueurs derrière.

Le Barça peut partir disputer la Supercoupe d’Espagne (demi-finale face au Betis jeudi en Arabie saoudite) avec une certaine confiance. Les hommes de Xavi n’ont pas fait le match de leur vie, loin de là, mais ça paye au bout. Et c’est bien ça le principal. 16 journées, 13 victoires, une défense de fer, une place de leader : ce FC Barcelone sait gagner sans briller. C’est peut-être renier leur histoire, mais on parie que Joan Laporta n’en a que faire.


Atlético (4-4-2) : Oblak – Molina, Savić, Giménez, Reinildo (Reguilon, 81e) – Llorente, Koke (Lemar, 73e), Barrios (Kondogbia, 64e), Carrasco (Morata, 64e) – João Félix (Correa, 73e), Griezmann. Entraîneur : Diego Simeone.

Barcelone (4-3-3) : Ter Stegen – Koundé, Araujo, Christensen, Alejandro Balde (Alonso, 81e) – Gavi (Raphinha, 73e), Sergio Busquets (Roberto, 81e), De Jong (Kessié, 57e) – Pedri, Dembélé, Ansu Fati (Torres, 57e). Entraîneur : Xavi.

  • Résultats et classement de Liga
    Les notes d’Atlético-Barça
  • Dans cet article :

    Par Timothé Crépin


    Dernières actus

    1
    Tottenham s'impose à Fulham, Kane dans la légende Tottenham s'impose à Fulham, Kane dans la légende

    Tottenham s'impose à Fulham, Kane dans la légende

    Tottenham s'impose à Fulham, Kane dans la légende

    0
    A dix, l'Inter craque face à Empoli A dix, l'Inter craque face à Empoli

    A dix, l'Inter craque face à Empoli

    A dix, l'Inter craque face à Empoli

    0
    Sedan prend sa revanche face au Mans Sedan prend sa revanche face au Mans

    Sedan prend sa revanche face au Mans

    Sedan prend sa revanche face au Mans

    1
    Le PSG défiera l'OM en cas de victoire contre Cassel ! Le PSG défiera l'OM en cas de victoire contre Cassel !

    Le PSG défiera l'OM en cas de victoire contre Cassel !

    Le PSG défiera l'OM en cas de victoire contre Cassel !

    1
    Florian Thauvin et les Tigres, c'est fini ! Florian Thauvin et les Tigres, c'est fini !

    Florian Thauvin et les Tigres, c'est fini !

    Florian Thauvin et les Tigres, c'est fini !

    Atlético Madrid

    0
    Antoine Griezmann devient commentateur... mais pas de football Antoine Griezmann devient commentateur... mais pas de football

    Antoine Griezmann devient commentateur... mais pas de football

    Antoine Griezmann devient commentateur... mais pas de football

    108
    Memphis Depay signe à l’Atlético Madrid Memphis Depay signe à l’Atlético Madrid

    Memphis Depay signe à l’Atlético Madrid

    Memphis Depay signe à l’Atlético Madrid

    69
    Memphis Depay s’entraîne déjà avec l’Atlético de Madrid Memphis Depay s’entraîne déjà avec l’Atlético de Madrid

    Memphis Depay s’entraîne déjà avec l’Atlético de Madrid

    Memphis Depay s’entraîne déjà avec l’Atlético de Madrid

    5
    Coupe du Roi : Valence et l'Atlético filent en quarts, pas le Betis Coupe du Roi : Valence et l'Atlético filent en quarts, pas le Betis

    Coupe du Roi : Valence et l'Atlético filent en quarts, pas le Betis

    Coupe du Roi : Valence et l'Atlético filent en quarts, pas le Betis

    54
    Le conflit entre Thibault Courtois et l'Atlético Madrid s'allonge Le conflit entre Thibault Courtois et l'Atlético Madrid s'allonge

    Le conflit entre Thibault Courtois et l'Atlético Madrid s'allonge

    Le conflit entre Thibault Courtois et l'Atlético Madrid s'allonge