• Mondial 2022
  • 8es
  • Maroc-Espagne

Espagne, montre-nous ton vrai visage

Par Tom Binet

La plus large claque de cette Coupe du monde infligée au Costa Rica, suivie de deux prestations plus incertaines face à l'Allemagne et surtout au Japon. Après avoir avancé masquée durant la phase de poules, l'heure est venue pour l'Espagne de sortir du bois.

Dans cet article :

Le 06/12/2022 à 16h
Diffusion sur

Pendant deux minutes, c’est tout un pays qui a tremblé. Menée – et finalement battue – par le Japon, la Roja est virtuellement éliminée, la faute à une équipe du Costa Rica qui a pris les devants face à l’Allemagne. Stérile comme rarement et incapable de renverser le scénario, la bande de Luis Enrique ne doit finalement son salut qu’à la Mannschaft, impériale pour renverser les Ticos et lui offrir la deuxième place d’une poule folle. Un moment de tension, quelques jours seulement après avoir fait voler en éclats la sélection d’Amérique centrale, qui illustre plutôt bien le début de tournoi des Espagnols : difficilement déchiffrable.

Alerte Roja

Débarquée au Qatar dans la peau d’un candidat crédible dans la course à l’étoile, cette Roja ne sort pas plus avancée sur ses forces à l’issue de ses trois premières sorties. Tout juste a-t-elle reçu les réprimandes d’une presse sportive nationale toujours aussi prompte à s’emballer après le revers finalement sans conséquences face aux Nippons. « Ça m’énerve beaucoup parce que j’aurais aimé finir premier du groupe en remportant le match. Abandonner n’est pas dans mon manuel et célébrer une défaite non plus. Je n’ai pas grand-chose à fêter, je ne peux pas être content, râlait Luis Enrique au coup de sifflet final. Je ne suis pas préoccupé. C’est une claque qui te permet de te rendre compte que c’est une Coupe du monde. »

Si la plupart des gros poissons ne sont pas encore passés au révélateur des rendez-vous au sommet, l’Espagne s’est frottée à l’Allemagne. Bilan ? Mitigé. Certes, le style de jeu ne bouge pas d’un iota, mais la jeune sélection enthousiasmante aperçue à l’Euro ne semble pas encore avoir atterri dans le désert qatarien. « Parfois, ce n’est pas si mal quand quelque chose comme ça arrive, parce que quand on voit tout clairement….. Si nous avions été battus en huitièmes de finale, nous aurions pleuré pendant quatre ans, tempérait Morata dans un entretien à AS. Ce qu’il faut retenir, c’est que l’erreur s’est produite alors qu’il y avait encore une chance, en phase de groupes. Et dire que nous sommes en phase finale grâce à l’excellent résultat contre le Costa Rica, qui semblait facile… » La suite ne le fut pas… jusqu’à présent.

L’heure de la révolte a sonné

Ce huitième de finale face à un Maroc « révélation de la Coupe du monde », dixit Enrique, arrive donc à point nommé pour envoyer un statement, alors que les moments forts restent pour l’instant les live Twitch du sélectionneur. Ce match bascule si cher à Didier Deschamps qui lance la phase finale. Et transforme une équipe, à l’image des Bleus en 2018 ? « Pour ce qui est du jeu, nous n’allons rien changer, nous allons continuer à jouer comme nous le faisons. Cela ne veut pas dire que l’on va dominer tout le temps, à chaque minute, déroulait encore le patron ce lundi en conférence de presse. Le résultat ne m’intéresse pas du tout. Ce qui m’intéresse, c’est que l’équipe fasse bien les choses. Si nous faisons bien les choses, c’est normal de gagner. Et je suis convaincu que nous mériterons davantage. »

Une préoccupation pour le beau jeu pas forcément partagée par tous ses hommes, à l’image de Morata. « Je souhaite que nous soyons champions de la Coupe du monde, même si je ne remets jamais les pieds sur le terrain. Si on me dit que je dois rentrer chez moi, mais que l’Espagne gagne la Coupe du monde, alors je rentrerai chez moi, et on nous donnera la Coupe », promet-il. Ce serait bien dommage de la part d’un garçon qui facture déjà trois buts dans ce tournoi, attaquant le plus décisif de son pays lors des deux derniers tournois majeurs. Au moins une certitude sur laquelle s’appuyer de l’autre côté des Pyrénées.

Ziyech, un retour soigné

Dans cet article :

Par Tom Binet


Dernières actus

0
Manchester City signe un jeune talent argentin Manchester City signe un jeune talent argentin

Manchester City signe un jeune talent argentin

Manchester City signe un jeune talent argentin

0
Le PSG célèbre le Nouvel An chinois avec un maillot spécial Le PSG célèbre le Nouvel An chinois avec un maillot spécial

Le PSG célèbre le Nouvel An chinois avec un maillot spécial

Le PSG célèbre le Nouvel An chinois avec un maillot spécial

0
Morgan Sanson revient en France Morgan Sanson revient en France

Morgan Sanson revient en France

Morgan Sanson revient en France

4
Sadio Mané de retour à l’entraînement avec le Bayern Sadio Mané de retour à l’entraînement avec le Bayern

Sadio Mané de retour à l’entraînement avec le Bayern

Sadio Mané de retour à l’entraînement avec le Bayern

Patience, SoFoot.com est en cours de livraison... et de maintenance ! Patience, SoFoot.com est en cours de livraison... et de maintenance !

Patience, SoFoot.com est en cours de livraison... et de maintenance !

Patience, SoFoot.com est en cours de livraison... et de maintenance !

Espagne

24
Oriol Soldevila, auteur d'un triplé pour du beurre face au Barça Oriol Soldevila, auteur d'un triplé pour du beurre face au Barça

Oriol Soldevila, auteur d'un triplé pour du beurre face au Barça

Oriol Soldevila, auteur d'un triplé pour du beurre face au Barça

17
David Villa inaugure sa statue à Langreo David Villa inaugure sa statue à Langreo

David Villa inaugure sa statue à Langreo

David Villa inaugure sa statue à Langreo

93
Le président de la fédération espagnole réaffirme la candidature de l'Espagne pour le Mondial 2030 Le président de la fédération espagnole réaffirme la candidature de l'Espagne pour le Mondial 2030

Le président de la fédération espagnole réaffirme la candidature de l'Espagne pour le Mondial 2030

Le président de la fédération espagnole réaffirme la candidature de l'Espagne pour le Mondial 2030

34
Bientôt un salaire minimum en Liga féminine ? Bientôt un salaire minimum en Liga féminine ?

Bientôt un salaire minimum en Liga féminine ?

Bientôt un salaire minimum en Liga féminine ?

60
Clap de fin pour Sergio Busquets Clap de fin pour Sergio Busquets

Clap de fin pour Sergio Busquets

Clap de fin pour Sergio Busquets