• Mondial 2022
  • Phase de poules

Coupe du monde 2022 : Touche pas à ma troisième journée !

Par Mathieu Rollinger, au stade Al-Janoub

Dans quatre ans en Amérique du Nord, la Coupe du monde à 48 participants obligera la FIFA à revoir le format de la compétition. On peut déjà lui faire passer la doléance de garder des groupes de quatre, et donc ces derniers matchs simultanés, garantie d'une dramaturgie savoureuse.

Dans cet article :

Les écrans lumineux du stade Al-Janoub affichent alors la 85e minute de jeu, dans ce Ghana-Uruguay où tout semble plié. Du moins en ce qui concerne le résultat de ce match. Pourtant, le score de 2-0 en faveur de la Celeste s’efface un instant pour indiquer celui en cours dans la rencontre Corée du Sud-Portugal se disputant à quelques kilomètres de là. Sans en avoir les images, sans que personne sur leur banc ne les en informe, les Uruguayens virtuellement qualifiés depuis une cinquantaine de minutes et le doublé de Giorgian De Arrascaeta apprennent en direct que les Guerriers Taeguk viennent de prendre l’avantage contre le Portugal. Panique et larmes à bord : alors que les Sud-Américains pensaient rouler doucement vers les huitièmes de finale, les voilà obligés de s’arracher pour marquer ce petit but, qui leur permettrait de devancer sur le gong un rival qui compte le même nombre de points qu’eux, le même goal-average, mais une meilleure attaque.

Edinson Cavani, Maxi Gómez et tutti quanti se remettent la tête dans le guidon, et se lancent dans les cinq dernières minutes et les huit du temps additionnel comme dans un sprint. Tension, passion, absurdité, tout y est. Les Ghanéens, bien qu’assommés par leur propre sort, comprennent qu’ils tiennent là l’occasion de rendre la monnaie d’une pièce qu’ils ont dans leur poche depuis 12 ans, l’élimination cruelle par cette même nation. Fin de la partie : le premier champion du monde de l’histoire est vainqueur, mais éliminé de la compétition, évacuant sa frustration sur l’arbitre de la rencontre. Ce genre de ficelle scénaristique est permis par une seule chose : une poule de quatre équipes dont la troisième et ultime journée se joue simultanément.

Pour le plaisir

Gianni Infantino et les penseurs de la FIFA doivent le savoir, ces mini-multiplex donnent forcément un intérêt augmenté à ces rencontres. Certes, les téléspectateurs doivent choisir leur match à suivre, s’ils n’ont pas un double écran, mais cette « perte » à la médiamétrie est forcément compensée par un gain de dramaturgie. Mercredi, l’Australie a éteint les espoirs danois et tunisiens d’une pierre deux coups. Plus tard dans la journée, ce sont les Polonais qui apprenaient grâce à leurs journalistes qu’ils étaient qualifiés en huitièmes de finale, malgré la défaite contre l’Argentine et la victoire mexicaine. Et ce, uniquement à la faveur d’un meilleur fair-play que la Tri. Jeudi, l’Allemagne et l’Espagne étaient toutes les deux éliminées par le Costa Rica et le Japon le temps de deux minutes, même si la soirée ne sera fatale qu’à la première.

À chaque fois, les émotions n’en sont que décuplées, comme si ce système encourageait cette torture psychologique et ces calculs faits à l’emporte-pièce. Les Allemands ne pourront pas s’en plaindre, c’est en partie à cause d’eux qu’il a été mis en place, alors qu’ils s’étaient entendus avec leurs voisins autrichiens pour sortir l’Algérie en 1982, vainqueur un peu plus tôt du Chili et donc en lice pour passer au tour suivant en cas de défaite ou de match nul de la Nationalmannschaft. En 2026, la Coupe du monde accueillera sur sa ligne de départ douze équipes supplémentaires, et les plans initiaux laissent penser que la FIFA laissera trois équipes s’écharper au premier tour, signant donc l’arrêt de ces matchs simultanés à couteaux tirés. Il est même question d’introduire des séances de tirs au but pour s’empêcher des nœuds au cerveau. Pourtant, tout n’est pas encore fixé. Selon le Guardian, « bien que la position de la FIFA reste inchangée, il y a eu des discussions informelles, à Doha, concernant les avantages de conserver les groupes à quatre équipes  ». Que les responsables du tournoi s’arrangent comme ils veulent, tant qu’on a douze groupes de quatre au départ pour s’assurer un sprint intermédiaire délicieux avant les cols de la phase finale.

Dans cet article :

Par Mathieu Rollinger, au stade Al-Janoub

Dernières actus

0
Mercato : Nuit mouvementée à l'OL Mercato : Nuit mouvementée à l'OL

Mercato : Nuit mouvementée à l'OL

Mercato : Nuit mouvementée à l'OL

2
Mercato : Boufal sur le départ Mercato : Boufal sur le départ

Mercato : Boufal sur le départ

Mercato : Boufal sur le départ

16
Fan de Kombouaré, le père d'Andy Delort l'a poussé à signer à Nantes Fan de Kombouaré, le père d'Andy Delort l'a poussé à signer à Nantes

Fan de Kombouaré, le père d'Andy Delort l'a poussé à signer à Nantes

Fan de Kombouaré, le père d'Andy Delort l'a poussé à signer à Nantes

13
Ivan Ilić n'ira pas à l'OM cet hiver Ivan Ilić n'ira pas à l'OM cet hiver

Ivan Ilić n'ira pas à l'OM cet hiver

Ivan Ilić n'ira pas à l'OM cet hiver

1
Le FC Sochaux-Montbéliard présente le projet de son nouveau centre d'entraînement Le FC Sochaux-Montbéliard présente le projet de son nouveau centre d'entraînement

Le FC Sochaux-Montbéliard présente le projet de son nouveau centre d'entraînement

Le FC Sochaux-Montbéliard présente le projet de son nouveau centre d'entraînement

Corée du Sud

34
Roberto Di Matteo retrouve du travail en Asie Roberto Di Matteo retrouve du travail en Asie

Roberto Di Matteo retrouve du travail en Asie

Roberto Di Matteo retrouve du travail en Asie

17
La télé nord-coréenne diffuse un match de la Corée du Sud pour la première fois La télé nord-coréenne diffuse un match de la Corée du Sud pour la première fois

La télé nord-coréenne diffuse un match de la Corée du Sud pour la première fois

La télé nord-coréenne diffuse un match de la Corée du Sud pour la première fois

16
Après l'élimination face au Brésil, Paulo Bento démissionne Après l'élimination face au Brésil, Paulo Bento démissionne

Après l'élimination face au Brésil, Paulo Bento démissionne

Après l'élimination face au Brésil, Paulo Bento démissionne

15
Les notes de Brésil-Corée du Sud Les notes de Brésil-Corée du Sud

Les notes de Brésil-Corée du Sud

Les notes de Brésil-Corée du Sud

219
Le Brésil danse sur la Corée du Sud et vers les quarts Le Brésil danse sur la Corée du Sud et vers les quarts

Le Brésil danse sur la Corée du Sud et vers les quarts

Le Brésil danse sur la Corée du Sud et vers les quarts

Uruguay

28
Cristian Rodríguez met un terme à sa carrière à 37 ans Cristian Rodríguez met un terme à sa carrière à 37 ans

Cristian Rodríguez met un terme à sa carrière à 37 ans

Cristian Rodríguez met un terme à sa carrière à 37 ans

36
Les débuts en fanfare de Luis Suárez à Grêmio Les débuts en fanfare de Luis Suárez à Grêmio

Les débuts en fanfare de Luis Suárez à Grêmio

Les débuts en fanfare de Luis Suárez à Grêmio

7
Deux joueurs uruguayens menacés de mort Deux joueurs uruguayens menacés de mort

Deux joueurs uruguayens menacés de mort

Deux joueurs uruguayens menacés de mort

82
La déchéance de Fabian O’Neill La déchéance de Fabian O’Neill

La déchéance de Fabian O’Neill

La déchéance de Fabian O’Neill

20
Fabián O'Neill est décédé à 49 ans Fabián O'Neill est décédé à 49 ans

Fabián O'Neill est décédé à 49 ans

Fabián O'Neill est décédé à 49 ans