• Mondial 2022
  • Gr. G
  • Brésil-Serbie

Brésil, un favori trop favori ?

Par Léo Tourbe

Alors que le Brésil fait son entrée dans la compétition ce jeudi face à la Serbie, les coéquipiers de Neymar font office de favoris. Peut-être trop.

Dans cet article :

le 24/11/2022 à 20H00
Coupe du monde 2022
Diffusion sur

S’il y a bien une nation qui va se trimbaler la fameuse pancarte de favori, c’est le Brésil. Dernière sélection à avoir atterri au Qatar, la Seleção a les faveurs des bookmakers, des observateurs, et même des mathématiciens. Sur le papier, les Auriverdes ont effectivement de beaux arguments. Si le Brésil fait presque toujours partie des favoris, cette fois-ci l’équipe de Tite ne présente pas de grandes failles. Deux gardiens parmi le top 10 mondial, une défense expérimentée et talentueuse, un milieu rugueux et créatif, et que dire de l’attaque… Si Neymar, Vinícius Júnior et Gabriel Jesus ne font pas le taf, Raphinha, Rodrygo et Richarlison peuvent sortir du banc. C’est peu dire que le Brésil n’est pas loin de détenir l’arme nucléaire. Peut-être un léger bémol sur le papier : les latéraux. Alex Telles, Alex Sandro, Danilo et Dani Alves, ce n’est pas ce qu’on peut appeler un point fort, même si la plupart des sélections peuvent envier une telle densité d’éléments fiables, sans être transcendants.

Une préparation impressionnante

D’ailleurs, il n’y a pas que sur le papier que les copains de Neymar ont prouvé qu’ils méritaient ce statut de favori. Sur le terrain, les Brésiliens sont invaincus depuis leur finale de Copa América perdue face à l’Argentine en juillet 2021, soit quinze matchs sans défaite. Et avant cette désillusion face à l’Albiceleste, la Seleção était déjà sur une série de treize rencontres sans connaître le goût du revers. Depuis trois ans, presque jour pour jour, le Brésil n’a donc perdu qu’une seule de ses 29 dernières parties. Face à la Tunisie au Parc des Princes en septembre dernier, ultime match avant le Mondial, les hommes de Tite ont déroulé sans forcément appuyer à fond sur l’accélérateur (5-1). Le danger vient de partout, la preuve : les Auriverdes restent sur sept succès consécutifs, pour 26 buts inscrits (soit près de quatre par match) et seulement deux encaissés.

Une danse est pour le premier but, une autre pour le deuxième, pour le troisième… Nous avons des danses prévues jusqu’au dixième but.

Et pour ajouter un peu de poids à leurs espoirs de succéder aux Bleus, Neymar semble avoir fait de ce Mondial l’objectif d’une carrière. « Je suis avec lui tous les jours, je sais à quel point il s’est préparé, à quel point il est concentré sur le projet, à quel point il a renoncé à sa vie de tous les jours », affirmait Marquinhos en conférence de presse avant le début du tournoi. Alors c’est bon, on a déjà le futur vainqueur ? Évidemment non, parce que si le foot était si logique, personne ne serait venu au Qatar, et Gianni Infantino aurait filé direct la coupette à Thiago Silva & co. Comme l’ont montré l’Argentine et ses 36 matchs consécutifs sans défaite, mardi face à l’Arabie saoudite, être sur une série positive ne veut rien dire. Surtout en Coupe du monde. Et surtout quand on est l’équipe qu’absolument tout le monde veut faire tomber. D’autant plus que les Brésiliens jouent avec le feu et font déjà preuve d’une incroyable confiance, pas loin de l’excès.

En témoigne la récente story de Neymar sur Instagram, où il a rajouté une sixième étoile à l’écusson imprimé sur son short. « Nous, on est seulement des rêveurs. On rêve de cette sixième étoile depuis longtemps et on va aller la chercher, qu’ils le veuillent ou non. Neymar a posté cette photo parce que c’est aussi son rêve », justifiait Richarlison en conférence de presse, visiblement pas au courant de la campagne de pub d’Adidas en 2002 avec les Bleus. La frontière entre excès de confiance et rêve est peut-être fine au Brésil. Raphinha, l’ailier peroxydé du Barça, a lui aussi raconté un de ses « rêves » lundi dernier : « Je vais vous dire la vérité, nous avons déjà préparé dix danses. Elles ne sont pas spécifiques à un joueur. Une danse est pour le premier but, une autre pour le deuxième, pour le troisième… Nous avons des danses prévues jusqu’au dixième but. » Logiquement, la Seleção est la grande favorite de ce Mondial. Le problème, c’est peut-être que les joueurs le savent trop bien et qu’ils ont oublié qu’ils n’avaient plus joué de finale depuis vingt ans.

Max Cavalera : « Mon rêve serait de jouer un concert avant un match du Brésil »

Dans cet article :

Par Léo Tourbe


Dernières actus

1
Tottenham s'impose à Fulham, Kane dans la légende Tottenham s'impose à Fulham, Kane dans la légende

Tottenham s'impose à Fulham, Kane dans la légende

Tottenham s'impose à Fulham, Kane dans la légende

0
A dix, l'Inter craque face à Empoli A dix, l'Inter craque face à Empoli

A dix, l'Inter craque face à Empoli

A dix, l'Inter craque face à Empoli

0
Sedan prend sa revanche face au Mans Sedan prend sa revanche face au Mans

Sedan prend sa revanche face au Mans

Sedan prend sa revanche face au Mans

1
Le PSG défiera l'OM en cas de victoire contre Cassel ! Le PSG défiera l'OM en cas de victoire contre Cassel !

Le PSG défiera l'OM en cas de victoire contre Cassel !

Le PSG défiera l'OM en cas de victoire contre Cassel !

1
Florian Thauvin et les Tigres, c'est fini ! Florian Thauvin et les Tigres, c'est fini !

Florian Thauvin et les Tigres, c'est fini !

Florian Thauvin et les Tigres, c'est fini !

Brésil

0
Comment Dani Alves s'est retrouvé sur la case prison Comment Dani Alves s'est retrouvé sur la case prison

Comment Dani Alves s'est retrouvé sur la case prison

Comment Dani Alves s'est retrouvé sur la case prison

88
Daniel Alves en détention provisoire en Espagne Daniel Alves en détention provisoire en Espagne

Daniel Alves en détention provisoire en Espagne

Daniel Alves en détention provisoire en Espagne

16
João Miranda annonce sa retraite João Miranda annonce sa retraite

João Miranda annonce sa retraite

João Miranda annonce sa retraite

59
Dani Alves au cœur d’une affaire d’agression sexuelle présumée Dani Alves au cœur d’une affaire d’agression sexuelle présumée

Dani Alves au cœur d’une affaire d’agression sexuelle présumée

Dani Alves au cœur d’une affaire d’agression sexuelle présumée

67
Comment le maillot de la Seleção est devenu le symbole des bolsonaristes Comment le maillot de la Seleção est devenu le symbole des bolsonaristes

Comment le maillot de la Seleção est devenu le symbole des bolsonaristes

Comment le maillot de la Seleção est devenu le symbole des bolsonaristes