Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Match délocalisé en Chine : de pire Empire

La LFP désire donc délocaliser un match de L1 en Chine. L’idée semble absurde, blasphématoire et pour tout dire ridicule. Y compris si l’on se contente de réfléchir de manière purement commerciale. Et sans parler évidemment du mépris envers le foot français, son patrimoine, ses supporters. Quand le cynisme rencontre l’incompétence, il ne reste qu’à pleurer...

Modififié
L’info vient de nos collègues de L’Équipe, le Monaco-Lyon de la 23e journée de L1 début février devrait se dérouler à Shanghai, capitale économique de la Chine rouge et de son capitalisme autoritaire. Une première dont on se doute qu’elle sera appelée à se répéter. La fuite en avant serait donc la seule réponse que la LFP soit capable d'apporter pour compenser le cataclysme Mediapro, dont elle porte largement la responsabilité.

Le rêve asiatique n’est pas franchement une nouveauté. On se souvient des horaires décalés pour tenter d’attirer le chaland et le parieur de l’Empire du Milieu ou de Singapour. Pas franchement une réussite. L’idée que l’avenir du « marché » du ballon rond se situe de l’autre côté du globe fondait cela dit en grande partie le rêve d’une Superligue. Immense avantage pour les clubs devenus de banales entreprises : se débarrasser d’un dépendance trop forte envers le seul marché local et les fans du cru, qui s’autorisent un peu trop souvent à donner leur avis. Sans compter les gouvernements qui se permettent parfois de réguler ou de contrer certaines folies des grandeurs, bref les inconvénients de la démocratie, bien moins prégnants sous d’autres cieux.

Vendre son âme ?


Mais tout est d’abord une affaire financière. Le foot tricolore ne reçoit que 73 millions d’euros annuels de droits télé à l’étranger contre 1,4 milliard (!) pour la perfide Albion. D’où l’idée saugrenue de sauter les étapes et d’aller aguicher directement chez eux les potentiels clients. Bien sûr, des esprits un peu reposés ou des cadres sup ayant révisé deux secondes les cours de leur école de commerce regarderaient avec un peu de désarroi le fait qu’un OL-Monaco puisse soulever les foules chinoises. La situation actuelle, et le faible rayonnement de notre championnat, ne découlent pas d’une injustice ou d’une méconnaissance des qualités de nos équipes, mais résultent de décennies de retard. Par ailleurs dans le football, comme ailleurs, il existe des marques en position dominante et parfois monopolistique. L'aura internationale du Real ou de Liverpool ne sont pas apparues avec les jeux vidéo et les paris en ligne, mais se rattachent aussi à l’attractivité de leur passé. Faute du bon diagnostic, la LFP cherche des remèdes miracles (dans le même ton : passer de 20 à 18 clubs), au détriment du rôle social et culturel du football dans le pays. À quel point le foot français est-il gouverné sur ce chapitre par des personnes complétement déconnectées du réel ?



Certes, rien n’est fait. La FIFA n’est guère forcément conciliante et ne regarde pas positivement ce type d’initiative. Sa commission des « partenaires » avait encore rappelé récemment que « les matchs et compétitions de portée internationale » , ainsi que « les matchs nationaux officiels doivent se disputer sur le territoire de l'association concernée » . Infantino va déjà devoir vendre son Mondial tous les deux ans, il ne va se charger la barque avant d’affronter l’UEFA. Sans parler que pour l’instant la FFF ne s’est pas prononcée (la Fédé espagnole s’était opposée à pareil délire et en est sortie victorieuse devant les tribunaux).

Une folie ?


Une fois évacuée la dimension purement et seulement économique, les autres dimensions ne se révèlent guère davantage reluisantes. Commençons par l’exemplarité écologique. Jean-Michel Aulas l’a balayé d’un revers de la main en expliquant que « Paquetá, à chaque fois, on le ramène en avion privé du Brésil et on a vu que, même si ce n'est pas parfait, ça permet quand même de récupérer et de dormir. Là, il faut que ce soit un avion privé qui emmène les deux équipes dans de bonnes conditions pour que la récupération soit possible. » No comment. Cependant, le vrai outrage se balance à la face du peuple de France. Celui qui aime et fait vivre depuis des décennies une compétition. Depuis le début de la saison, les stades sont loin de faire le plein : voici les stats qui devraient constituer le principal souci de nos clubs. Cette approche hors sol, loin des tribunes et des passionnés, illustre la vraie menace qui pèse sur l'avenir du foot pro. La crise sanitaire et le naufrage de Mediapro auraient dû pousser à la raison au lieu de conduire à s’écraser contre la grande muraille de Chine... ou dans une enceinte à moitié vide avec des audiences minuscules.

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
Hier à 09:31 Drogba, Pelé, CR7... Découvrez la collection de photos So Foot du Nouvel An 1