Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Arsenal tombe, Chelsea trace sa route

Arsenal devait s'imposer sur la pelouse de Stoke City cet après-midi pour rester au contact des Blues de José Mourinho. C'est raté, après une piètre performance (0-1). Mourinho, lui, peut se satisfaire d'avoir titularisé André Schürrle, auteur d'un triplé. Newcastle a encore été sauvé par ses Français et Everton a accroché une précieuse victoire. Bref, encore une folle journée de Premier League.

Modififié
Après avoir tenu en échec Manchester City, et battu Chelsea et Manchester United cette saison au Britannia Stadium, Stoke City, 15e, avait pour ambition de faire tomber un autre gros poisson du championnat anglais, en accueillant Arsenal cet après-midi. Chose faite.

Dès le départ, les Potters sont bien en place et empêchent les joueurs d’Arsène Wenger de développer leur jeu habituel, basé sur la possession. D’ailleurs, au quart d’heure de jeu, la possession est étonnamment à l’avantage des locaux. Il faut attendre la 14e minute pour voir la première occasion, mais la tête de Jonathan Walters, hors-jeu, passe de peu à côté. Rien à voir dans cette première période hormis deux frappes, de Cazorla, puis de l’invisible Podolski (18, 33’), qui passent largement au-dessus. Sur un centre de N’zonzi, Crouch passe devant Mertesacker mais sa reprise termine dans le petit filet (31’). Les Gunners sont aux antipodes de ce qu’ils avaient montré la semaine dernière lors de leur démonstration face à Sunderland. Entre imprécisions et maladresse, leur première mi-temps est très difficile, et Stoke essaye d’en profiter. À la 40e, Whelan allume un énorme pétard que détourne Szczęsny (42’). Dans la foulée, Cazorla décide de se montrer mais sa frappe trop molle est bien captée par Begović (43’). Les deux équipes rentrent aux vestiaires après ce premier acte décevant, pour ne pas dire ennuyeux.

Koscielny, le malheureux

Stoke, comme souvent à domicile, sent qu’il y a un bon coup à jouer. C’est d’abord N’zonzi qui place une tête faiblarde dans les gants de Szczęsny (46’). C’est ensuite Crouch qui se rappelle au bon souvenir des supporters de Liverpool en déployant ses long compas sur un retourné acrobatique, mais cela passe encore à côté (52’). Ça chauffe devant la cage d’Arsenal et sur un coup franc d’Adam, Crouch manque d’ouvrir le score en reprenant le ballon du bout du pied (53’). N’zonzi, flambeur, claque un râteau à la Verratti, pour le spectacle. Le feu s’abat encore sur la cage d’Arsenal, avec une double occasion, par Crouch de la tête d’abord, puis une frappe de Cameron à bout portant qui passe à côté (64’). Malgré l’entrée d’Özil, les Gunners ne mettent toujours pas un pied devant l’autre et Koscielny, très bon jusqu’alors, remet au goût du jour une mauvaise habitude en provoquant un pénalty logique, son troisième cette saison en championnat, en touchant de la main un ballon de Walters. L’international irlandais ne se fait pas prier pour ouvrir le score, en transformant en puissance (1-0, 76’). Dans les arrêts de jeu, Sanogo, entré dans le dernier quart d’heure, envoie une reprise bien au-dessus de la cage de Begović (93’). Trop tard pour Arsenal, qui subit sa cinquième défaite de la saison. Stoke, de son côté, s’affirme comme le tueur de gros, en accrochant, logiquement, un nouveau membre du Big Four à son tableau de chasse.

André The Giant

Mourinho disait le week-end dernier qu’il n’avait pas d’attaquant, il a peut-être changé d’avis cet après-midi. Après une période décevante, marquée par une occasion de chaque côté, par Torres pour les Blues (12’) et sur un coup franc puissant de Kasami (39’), André Schürrle et Eden Hazard ont pris les choses en main. Le Belge lance d’abord l’Allemand en profondeur, qui rentre sur son pied gauche et marque (0-,1 52’). Dans la foulée, Hazard, encore, lance bien Schürrle dans la surface, qui double la mise de près (0-2, 65’). Enfin, l’Allemand signe son premier hat-trick en Premier League, du droit quatre minutes plus tard (0-3, 69’). Malgré la réduction du score de Heitinga (1-3, 74’), Chelsea enregistre sa 19e victoire de la saison en championnat, et s’est surtout trouvé un attaquant de pointe.

Newcastle se cherche un patron depuis le départ de Cabaye au PSG. Aujourd’hui c’est Moussa Sissoko qui a enfilé ce costume en inscrivant un doublé sur la pelouse d’Hull City. (1-3). La French Connection tourne à plein régime sur le premier but lorsque Rémy lance Debuchy. Ce dernier centre pour Sissoko, qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond (0-1, 10’). Rémy, lui, profite d’une mésentente pour contourner le gardien, sorti en retard, et marquer dans le but vide (0-2, 42’). Malgré la réduction du score au retour des vestiaires de Curties Davies (1-3, 47’), les Tigers vont en reprendre deux dans le buffet. Sissoko s’offre d’abord le doublé en marquant de près, après avoir bien suivi une frappe lourde mal repoussée par McGregor (55’). Puis c’est Anita qui termine le travail au bout des arrêts de jeu (1-4, 93’). Newcastle reste 8e, mais revient à 2 points de Manchester United, avec un match en plus.


Enfin, Everton a dû patienter pour s’offrir West Ham, à domicile (1-0). Malgré une rencontre dominée, les hommes de Roberto Martínez ont longtemps peiné à trouver la faille. C’est le revenant Lukaku, entré en jeu en deuxième période, qui offre une précieuse victoire aux Toffees en marquant en force, du gauche (1-0, 81’).

Par Paul Piquard

Pour consulter les résultats et le classement complet après cette 28e journée de Premier League, c'est par ici.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 6
il y a 3 heures Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 20 il y a 3 heures René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 12 il y a 4 heures Venez regarder un match chez So Foot ! 9

Le Kiosque SO PRESS

il y a 4 heures Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 18
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 8 heures Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 43