Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Arsenal-Swansea (1-2)

Arsenal subit le chant des Cygnes

Après avoir ouvert le score, Arsenal s'est incliné face à Swansea (1-2), 16e de Premier League. En manque de talents, les Gunners peuvent faire une croix définitive sur le titre.

Modififié

Arsenal 1-2 Swansea

Buts : Campbell (15e) pour Arsenal // Routledge (33e) et Williams (75e) pour Swansea

Dix matchs, toutes compétitions confondues. Près de deux mois. Voilà dix rencontres, dont sept de Premier League, qu'Oliver Giroud n'a plus marqué. Bien sûr, il serait bien facile d'expliquer le retard d'Arsenal sur la première place par les performances du Français. Mais en voyant ces statistiques, on ne peut s'empêcher de repenser aux paroles de Thierry Henry en début de saison, qui pointait l'absence d'un attaquant de classe mondiale chez les Gunners si ceux-ci voulaient croire au titre. Une nouvelle fois, Giroud n'a pas été catastrophique contre Swansea. Mais il n'a pas non plus eu cet éclair de génie qui fait gagner une équipe, ce geste qui sépare les « bons » des « grands » joueurs. Et le vrai problème, c'est qu'aucun de ses partenaires ne fait partie de cette dernière catégorie. Sinon, comment expliquer cette nouvelle contre-performance face à une team qui joue le maintien ? Trois montants (un pour Giroud, deux pour Sánchez), deux buts encaissés, une défaite face aux Swans, séduisants mais largement prenables, à la maison qui plus est : voilà qui éloigne définitivement Arsenal du trophée convoité depuis si longtemps. Avec cette victoire, son adversaire est à six unités de la zone de relégation.

Arsenal, postulant au titre ou à la C1 ?


Wenger mécontent de la défaite face à United, trois changements sont opérés par le Français : Giroud revient, Campbell prend le couloir et Mertesacker remplace Koscielny. En face, Guidolin, absent pour raison médicale, a tout modifié, avec notamment le retour de Gomis et l'absence de Sigurðsson. Après quelques minutes nécessaires pour se mettre en route, les Gunners prennent le jeu à leur compte. Le premier avertissement est signé Sánchez, qui tape le poteau. Comme Giroud d'ailleurs. Ce n'est que partie remise pour les Londoniens, qui ouvrent le score un peu à l'arrache, grâce à Campbell, servi par le Chilien. Le troisième pion de l'attaquant de 23 ans cette saison en Premier League, le deuxième contre Swansea. Croyant avoir fait le plus dur, Arsenal se la joue tranquille. Voire facile. Sauf que c'est oublier leur charnière centrale, qui n'est pas plus rapide qu'un escargot en fin de vie. Les Swans profitent également du mauvais alignement récurrent de la défense rouge pour égaliser, par Routledge. Et qu'on n'évoque pas l'excuse de la faute subie par Özil au départ de l'action pour justifier ce but évitable. Les Swans ont beau jouer leur peau en Premier League, les potes d'Ayew gambadent de manière relâchée. Quant à Arsenal... On comprend pourquoi le titre n'est qu'un vague mirage pour les supporters. Surtout quand l'équipe est privée de Koscielny.

Bien loin de la réussite du champion


Plus solide en défense, Swansea offre peu d'espace aux locaux, qui ne savent pas trop quoi faire de la quille. Les tirs sont rares, les actions dangereuses encore plus, et Özil se demande comment faire la différence. En une heure, les hommes de Wenger n'ont ainsi cadré que deux fois... Il faut quand même noter qu'Arsenal manque de bol, en expédiant un nouveau ballon sur la transversale. Mais vu que ce n'est pas son soir, l'équipe hôte encaisse un deuxième but par Williams. Et les entrées de Welbeck ou de Walcott ne changeront rien. Il était écrit qu'Arsenal ne gagnerait pas ce soir. Pas si étonnant, quand on compte sur des joueurs incapables de faire basculer le destin.


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure La « main » bientôt réformée ? 31 il y a 1 heure Évra présente sa dinde à sa manière avant Thanksgiving 23
    il y a 4 heures Gasset tire son chapeau à Génésio 17 il y a 4 heures Golden Boy 2018 : pas de Mbappé dans les cinq finalistes 90

    Le Kiosque SO PRESS

    il y a 6 heures Plus d’un fan sur deux a déjà été témoin d’un comportement raciste au stade 74 il y a 6 heures Les Dorados de Sinaola de Maradona intéressés par Bolt ? 23
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    il y a 9 heures Prolongation imminente pour Gignac avec les Tigres 27