Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Premier League- 34e journée
  3. // Arsenal/West Ham (3-1)

Arsenal ressort les armes

C'est un fait : Arsenal veut sa dix-septième participation consécutive en Ligue des champions. Dans un énième derby londonien contre West Ham, Arsenal est sorti vainqueur de son 34e examen de la saison (3-1).

Modififié
Arsenal - West Ham : 3-1
Buts : Podolski (44e, 78e), Giroud (55e) pour les Gunners ; Jarvis (40e) pour les Hammers


En ne jouant pas ce week-end, Arsenal a esquivé l'hommage à la tragédie d'Hillsborough en championnat. Qu'à cela ne tienne, les Gunners sont ponctuels : du 15 avril 1989 au 15 avril 2014, les calculs sont parfaits. 25 ans jour pour jour que le stade de Sheffield Wednesday a vu l'une des pires pages du football s'écrire. Une gerbe de fleurs sous la forme du 96 occupe le rond central, pour commémorer ce cruel anniversaire. Dans un premier acte assez sobre, le finaliste de la Cup a finalement pris le dessus sur son adversaire du soir, et récupère provisoirement sa quatrième place qualificative pour sa chère et tendre Ligue des champions. « Nous récupérons des joueurs importants et nous voulons remporter tous nos matchs, sans nous soucier de ce que fera Everton. Nous voulons finir très fort. » Cette victoire, Wenger la voulait trop.

Poldi réveille l'Emirates

Sevré de victoires depuis quatre journées - dont deux gifles reçues par des adversaires directs – le nouveau millénaire fait confiance à ses Frenchies : Giroud retrouve la pointe de l'attaque et Koscielny quitte son lit d'infirmerie. En face, West Ham vient autant pour se rapprocher du maintien que pour emmerder son voisin. Et à vrai dire, la technique fonctionne plutôt bien. Une présence physique des Hammers dans les duels crée une imprécision notable des milieux centraux Arteta et Källström. Face à l'équipe qui effectue le moins de passes en Premier League, Santi Cazorla parvient tout de même à trouver Giroud. Hésitant, le Français n'essaie pas son pied droit et préfère tenter un extérieur du gauche. Sans réel danger. Sur son banc, Arsène Wenger est crispé comme s'il couvait une vilaine colique. Côté droit, Nocerino pénètre dans la surface et tente sa chance. Repoussé par Szczęsny, le ballon revient sur Matt Jarvis qui termine le travail devant une défense apathique (40e). Mené au score pour la sixième fois consécutive en championnat, Arsenal a le mérite de réagir rapidement. Un mauvais dégagement dans les pieds de Cazorla, une passe astucieuse pour Podolski et un finish à l'allemande, en force (44e). Le match est lancé.

Giroud décisif

Les intentions en seconde période sont tout autres chez les locaux. Dès l'entame, la montée des latéraux permet plus de fluidité dans leur jeu. Suite à un corner mal dégagé, Vermaelen alerte Giroud d'une longue ouverture. L'ancien Grenoblois effectue un contrôle glu avec ses Puma et termine le travail du droit, sans gamberger cette fois (55e). Célia Kay est déjà loin. Sûrement assommé par ce démarrage en fanfare, le marteau commence à se fatiguer. Le coup franc de Podolski est boxé par Adrian. Quelques minutes plus tard, le portier espagnol est tout heureux de voir la tentative de l'hyperactif Cazorla frôler son montant droit. Et l'entrée d'Aaron Ramsey vient sonner le glas. Servi par Giroud, le Gallois sert idéalement Podolski. Toujours avec sa finesse légendaire, le gaucher s'offre un doublé (78e). Rideau.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 135
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi