Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Napoli-Arsenal (0-1)

Arsenal éteint le Napoli

À peine secoués par un Napoli globalement impuissant ce jeudi soir, les Gunners, vainqueurs deux à zéro des Azzurri à l'aller, ont vite étouffé les espoirs des Partenopei en ouvrant le score à la demi-heure de jeu grâce à un coup franc de Lacazette. Voilà donc Arsenal en demi-finales de Ligue Europa.

Modififié

SSC Napoli 0-1 Arsenal

But : Lacazette (36e) pour Arsenal

Il n'y aura donc même pas eu un petit embryon de suspense. Rien. Nada. Pourquoi ? Parce qu'un coup franc délicieux de Lacazette aura suffi à couper court aux appétits du Napoli. Une bastos en plein dans le cœur des Partenopei, qui n'avaient ensuite ni les cannes ni l'envie pour croire en une improbable remontée fantastique. Sans trop s'esquinter la santé, Arsenal dompte les Azzurri et attrape au passage son ticket pour les demi-finales de la C3. Et il n'y a rien à redire sur cette qualification.

Le coup de gel de Lacazette


Chaud comme une baraque à frites, le San Paolo n'a besoin que d'un but pour se gargariser de bonheur, mais doit ravaler son enthousiasme en début de match. La faute à un Napoli dans le ton physiquement, mais qui enchaîne les cochonneries techniques, à l'image des nombreuses transmissions ratées de Zieliński ou des dribbles inoffensifs d'Insigne. De quoi exaspérer Kalidou Koulibaly, qui décide de reprendre les choses en main : monstrueux dans les duels, le Sénégalais chipe le cuir à Aubameyang avant de fuser en contre et de servir Callejón qui banane une occasion en or, seul dans la surface.


C'est ballot, mais voilà qui permet à Naples de se remettre la tête à l'endroit : le duo Insigne-Milik, discret en début de match, se rabiboche enfin et une passe du premier pour le second est à deux doigts d'accoucher d'un pion... finalement refusé pour un hors-jeu léger du Polonais. Naples pense avoir rallumé une petite flammèche d'espoir, que Lacazette va se faire un malin plaisir de geler sur le champ. À une vingtaine de mètres dans l'axe, l'ancien Lyonnais enroule un maître coup franc qui laisse Meret complètement médusé sur sa ligne de but.

L'impuissance napolitaine


Suffisant pour flinguer le suspense, alors que Naples doit désormais marquer quatre buts pour arracher sa qualification. Pour la forme, Ancelotti fait entrer Mertens afin de tenter de secouer ne serait-ce qu'un peu le cocotier londonien. Mais Arsenal, solide comme un vieux chêne, stérilise sans trop se fatiguer les offensives des Partenopei. C'est même Aubameyang qui se procure l'occasion la plus nette de la seconde période, en saccageant seul face à la cage un service parfait de Mkhitaryan. La suite ? Plus rien ou presque, si ce n'est un gros raté de Milik qui cafouille un centre millimétré de Mário Rui alors qu'il était tout proche du but de Čech. Peu importe, le Napoli, hors sujet, n'y croit plus. Arsenal serre les boulons derrière, le chrono défile et la fin de match pointe inévitablement le bout de son nez. Du tout cuit pour les Gunners, qui cueillent une victoire facile et foncent dans le dernier carré de la C3 où ils affronteront Valence. Voilà qui devrait rappeler de charmants souvenirs à Unai Emery, lui qui avait entraîné les Chés de 2008 à 2012.




SSC Napoli (4-4-2) : Meret - Maksimović (Mertens, 46e), Chiricheș, Koulibaly, Ghoulam (Rui, 71e) - Callejón, Allan, Zieliński, Fabián Ruiz - Insigne (Younes, 61e), Milik. Entraîneur : Carlo Ancelotti.

Arsenal (3-4-1-2) : Čech - Papastathopoulos, Koscielny, Monreal - Maitland-Niles, Torreira, Xhaka (Elneny, 61e), Kolašinac - Ramsey (Mkhitaryan, 33e) - Lacazette (Iwobi, 68e), Aubameyang. Entraîneur : Unai Emery.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

    Hier à 17:00 Viens mater PSG-OM lors d’une soirée inédite 2 salles, 2 ambiances 6
    il y a 3 heures En D7 anglaise, il marque un but d'une tête de plus de 50 mètres 14
    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Hier à 16:03 Nike, Adidas et Puma se partagent 99% des crampons portés en Ligue 1 54