Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 24e journée
  3. // Arsenal/Crystal Palace (2-0)

Arsenal abat le mur de Crystal

Malgré 45 minutes poussives, Arsenal s’impose logiquement face à Crystal Palace (2-0) grâce à un doublé d’Oxlade-Chamberlain. Retour perdant pour Marouane Chamakh à l’Emirates.

Modififié
Arsenal – Crystal Palace : 2-0
Buts : Oxlade-Chamberlain (47e, 73e) pour Arsenal


Il paraît que le bon Bordeaux se bonifie avec le temps. Marouane Chamakh est sans doute l’exception qui confirme la règle. En dehors de sa coupe de cheveux, l’ancien joueur des Girondins n’a plus grand-chose à voir avec celui qui faisait chavirer Chaban-Delmas. Fini la Ligue des champions, le top 5 en Premier League, l’attaquant marocain joue désormais le maintien à Crystal Palace. De retour à l’Emirates ce dimanche après-midi, Chamakh a voulu montrer qu’il n’avait pas perdu tout son football. Et il l’a plutôt bien fait. Présent dans les duels, à l’aise dos au but, il a été l’un des seuls joueurs des Eagles à peser sur la défense d’Arsenal. Largement insuffisant pour inquiéter les Gunners. Venu avec l’ambition d’accrocher le 0-0, Palace s’est contenté de défendre et a été bien incapable de réagir à l’ouverture du score d’Oxlade-Chamberlain qui s’offrira même un doublé.

Özil, seul dans l’ennui

Comme en début de semaine à Southampton, Arsenal réalise une entame de match très timide. Il faut dire que Crystal Palace est venu avec les briques, le mortier et la truelle pour construire un mur autour de sa surface de réparation, ne laissant passer que quelques ballons pour jouer en contre. La rencontre se transforme rapidement en une opposition de handball, les Gunners (75% de possession en première période) tournant sans cesse autour des seize mètres de Palace. Mais sans Wilshere ni Ramsey, Arsenal manque clairement de justesse technique dans le dernier geste. Les combinaisons à trois sont imprécises, les centres ne trouvent presque jamais preneur et Giroud n’est que trop rarement servi dans le sens du but. Seul Özil se distingue dans une mi-temps très faible. L’Allemand délivre quelques caviars, mais Monreal comme Koscielny mangent ça comme des œufs de lump et perdent leur duel avec Speroni.

Chamberlain brise le mur de Crystal

Solide pendant 45 minutes malgré les assauts répétés des Gunners, le Palace de Crystal s’écroule dès le retour des vestiaires. Sur un service génial par-dessus la défense de Cazorla, Oxlade-Chamberlain réussit parfaitement son enchaînement contrôle-lob et trompe Speroni. C’est déjà le dixième but encaissé par Crystal Palace dans le premier quart d’heure de la seconde période cette saison. Arsenal pense avoir fait le plus dur, mais n’est pas loin de se faire surprendre dans la foulée lorsque, sur un centre de Puncheon, Bolasie dévie de la tête vers Jerome qui plonge, mais perd son duel avec Szczęsny. Ce sera la seule véritable occasion des hommes de Tony Pulis. Pour le reste, Arsenal gère tranquillement son avantage. Seul devant la défense, Arteta régale, l’Espagnol distribuant à merveille le jeu de son équipe. Mais l’homme du match s’appelle Oxlade. Servi par Rosický, l’ailier anglais s’appuie sur Giroud d’une belle talonnade. L’international français remise sur Chamberlain qui s’enfonce dans la défense de Palace, repique dans l’axe et trompe une deuxième fois Speroni d’une frappe du droit à ras de terre. Le match est plié et Chamakh sort sous les ovations de l’Emirates. Un stade qui ne lui a décidément jamais vraiment réussi.

Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 5 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
il y a 6 heures Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 24 il y a 6 heures Infantino contre les matchs de Liga aux USA 26 Hier à 16:19 Une bousculade fait cinq morts en Angola 7
À lire ensuite
Lyon tombe de son nuage