Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 7e journée
  3. // West Ham/Arsenal (1-3)

Arsenal a aussi un banc

Mené au score sur le terrain de West Ham, les Gunners s'imposent dans ce deuxième derby londonien grâce à la vitesse retrouvée de Theo Walcott (1-3). De quoi retrouver le sourire après les doutes de la semaine dernière.

Modififié
Arsenal avait besoin de se rassurer après sa défaite contre Chelsea. En l’emportant à West Ham (1-3). Les Gunners ont fait mieux que ça : ils ont découvert qu’ils avaient un banc, d’où est sorti brillamment Walcott. Ils découvrent aussi qu’ils ont peut-être un bon avant-centre… Car le match débute avec une frappe d’Olivier Giroud. Un tir à ras-de-terre, en pivot, depuis l’entrée de la surface, qui oblige le gardien des Hammers à se détendre. Rien de fou, c’est vrai. Mais c’est quand même la première frappe cadrée de Giroud en Premier League (en réalité, c’est la seconde, mais bon, c’est un peu tout comme). De quoi se dire qu’il va enfin lancer sa saison.

Le dépucelage de Giroud

Pas pour autant une évidence parce qu’en face, Collins et Demel, des gens aussi beaux que doux, lui offrent de sacrés beaux duels. Dans l’autre camp, Mertesacker donne aussi du fil à retordre à Andy Carroll, tout seul aux avant-postes. Un beau match made in England où Arsenal n’arrive pas à jouer sur la force de ses dernières victoires. Gervinho, plus dans l’axe mais sur un côté, ne prend plus la profondeur. Pour autant, West Ham ne semble pas avoir la capacité d'ouvrir le score. À la 20e, Diamé va pourtant y parvenir. Sur une balle reçue aux 20 mètres, le Sénégalais passe un petit pont à Ramsey, avant d’envoyer un enroulé en angle quasi-fermé dans le petit filet opposé de Mannone. L’ancien de Wigan prend un jaune pour être allé célébrer son but avec les fans. Personne ne lui en tient rigueur. Ce n’est, en revanche, pas la même quand, à cinq minutes de la mi-temps, il perd une balle au milieu de terrain. Parce que Giroud part dans une chevauchée décidée et trouve Podolski sur le côté qui lui remet le cuir aux six mètres. Le Français se jette pour marquer un but de renard. Sacré déflorage.

Walcott pardonné


Au retour des vestiaires, Arsenal n’arrive pas à prendre le dessus. West Ham enchaîne les corners et, avec un Andy Carroll qui gagne tous ses duels de la tête et un Mannone toujours aussi nul, il n’y a pas de quoi être rassuré du côté des fans des Gunners. Surtout que Gibbs se blesse. Wenger fait alors entrer André Santos et Walcott, à la place de Gervinho. L’ailier anglais était au placard depuis son refus de prolonger à l’été. Sur une de ses premières balles, une talonnade pleine de désinvolture, il montrerait presque à Wenger qu’il pense déjà à Manchester City. Mais ce n’est que de l’interprétation. Parce qu’à un quart d’heure de la fin, alors que les Hammers sont de plus en plus fatigués, il part en contre à toute vitesse pour ajuster Jääskeläinen du plat du pied. Histoire de s’éviter les mauvaises surprises, Cazorla s’applique pour mettre une frappe croisée en lucarne. Tranquille. Laurent Koscielny peut alors entrer, Arsenal est à l’abri.

Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 14:08 EuroMillions : 123 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi
Hier à 17:52 À 44 ans, Marcelinho ne raccroche toujours pas les crampons 13
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 12:49 Fin de la grève des footballeuses espagnoles 5
Hier à 07:00 Viens mater Real Madrid-PSG lors d'une projection So Foot retentissante 1