Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Arrêt sur image

Dernier message de la page précédente, posté par Fred Astaire
le 18/09/2021 à 13:38
J'ai un peu oublié le film, mais effectivement belle facture, Cotillard pas transcendante, mais comme dans tous les "films de résistance" beaucoup de péripéties qui paraissent invraisemblables.
Réponse de Hemassy
le 16/10/2021 à 12:34
Message posté par bobbyschanno
J'ai donc vu "Ordet" (1955) de C.T. Dreyer. Je l'avais déjà vu ou, au moins, des passages. Je ne me souvenais plus du finale.
C'est un peu long, assez lent, mais c'est très beau, parfois fascinant. Et puis, surtout, il y a ce finale... INCROYABLE ! 20 minutes de toute beauté, comme j'en ai rarement vu.


Ordet, c'est très beau comme tout Dreyer en somme.

"Johannes, Johannes...!"
Réponse de Italia'90
le 16/10/2021 à 22:29
Très sympathique cet Autrichien - Christopher Waltz, merci Arte.

Tout jeune je lui trouve des faux airs de Depardieu au même âge...le regard, les silences...
Réponse de bobbyschanno
le 17/10/2021 à 07:29
Message posté par Italia'90
Très sympathique cet Autrichien - Christopher Waltz, merci Arte.

Tout jeune je lui trouve des faux airs de Depardieu au même âge...le regard, les silences...


Quel film était-ce ?
Réponse de Italia'90
le 17/10/2021 à 09:34
Message posté par bobbyschanno
Quel film était-ce ?


Ce n'était pas un film mais le documentaire culturel du vendredi soir.
(Cet Autrichien parle d'ailleurs très bien anglais, contrairement à Raffarin)
Réponse de Italia'90
le 17/10/2021 à 09:51
Message posté par bobbyschanno
Quel film était-ce ?


Ce n'était pas un film mais le documentaire culturel du vendredi soir.
(Cet Autrichien parle d'ailleurs très bien anglais, contrairement à Raffarin)
Réponse de Italia'90
le 18/10/2021 à 09:46
"Being There", magnifique film, à découvrir.
Réponse de Hemassy
le 18/10/2021 à 10:16
"Speed"... c'est très bien !

Et je suis d'accord avec toi pour la ressemblance jeune entre Waltz et Depardieu, ils ont les mêmes cheveux blonds paille et le même regard bovin dissimulant violences, désillusions et forces de la jeunesse.
Réponse de Italia'90
le 18/10/2021 à 10:31
Message posté par Hemassy
"Speed"... c'est très bien !

Et je suis d'accord avec toi pour la ressemblance jeune entre Waltz et Depardieu, ils ont les mêmes cheveux blonds paille et le même regard bovin dissimulant violences, désillusions et forces de la jeunesse.


La présence de Dennis Hopper est souvent garantie de bon moment à passer devant son écran.


Que c'est bien décrit ! (la ressemblance entre Gégé et Cricri)


Je viens de remarquer que Waltz s'appelle Waltz. Pour un Autrichien, c'est quand même bien trouvé.
Réponse de Fred Astaire
le 21/10/2021 à 20:37
"Traitement de choc" d'Alain Jessua 1972 avec Alain Delon, Annie Girardot et Michel Duchaussoy.
Pensum complètement dispensable sauf pour les fans de Delon et Girardot qui voudraient voir leurs idoles entièrement à poil lors d'un bain de mer (séquence par ailleurs passablement ridicule). Il y avait pourtant un sujet à traiter dans le style "Shock corridor"et les films de ce genre. BO à chier.
Ce message a été modifié.
Réponse de bobbyschanno
le 21/10/2021 à 22:17
Message posté par Fred Astaire
"Traitement de choc" d'Alain Jessua 1972 avec Alain Delon, Annie Girardot et Michel Duchaussoy.
Pensum complètement dispensable sauf pour les fans de Delon et Girardot qui voudraient voir leurs idoles entièrement à poil lors d'un bain de mer (séquence par ailleurs passablement ridicule). Il y avait pourtant un sujet à traiter dans le style "Shock corridor"et les films de ce genre. BO à chier.


Quel maniaque voudrait voir Annie Girardot, quarantenaire, à poil dans la mer ? Non, mais, quelle idée !

Vu "Out of the past" ("La griffe du passé") de Jacques Tourneur avec Mitchum et Douglas (1947). Grand classique du film noir : super photo, super acteurs, super dialogues... Mais j'ai rien compris ! Punaise, j'avais parfois l'impression d'être devant "The big sleep" ("Le grand sommeil")... Les mecs tombent comme à Gravelotte, Mitchum va voir des gars qu'on sait pas qui c'est, il joue double voire triple jeu, et nananinananère... Drôle d'époque, quand même, où on réalisait des films beaux mais assommants !

Et, puisque tu évoques "Shock corridor", faudrait que tu voies "The naked kiss" du grand Sam Fuller (le titre VF est assez débile : "Police spéciale").
Réponse de Fred Astaire
le 21/10/2021 à 22:20
Message posté par Fred Astaire
"Traitement de choc" d'Alain Jessua 1972 avec Alain Delon, Annie Girardot et Michel Duchaussoy.
Pensum complètement dispensable sauf pour les fans de Delon et Girardot qui voudraient voir leurs idoles entièrement à poil lors d'un bain de mer (séquence par ailleurs passablement ridicule). Il y avait pourtant un sujet à traiter dans le style "Shock corridor"et les films de ce genre. BO à chier.


Finalement son meilleur (et seul bon film ?) reste son premier "La vie à l'envers" avec Charles Denner.
Réponse de Fred Astaire
le 21/10/2021 à 22:38
Message posté par bobbyschanno
Quel maniaque voudrait voir Annie Girardot, quarantenaire, à poil dans la mer ? Non, mais, quelle idée !

Vu "Out of the past" ("La griffe du passé") de Jacques Tourneur avec Mitchum et Douglas (1947). Grand classique du film noir : super photo, super acteurs, super dialogues... Mais j'ai rien compris ! Punaise, j'avais parfois l'impression d'être devant "The big sleep" ("Le grand sommeil")... Les mecs tombent comme à Gravelotte, Mitchum va voir des gars qu'on sait pas qui c'est, il joue double voire triple jeu, et nananinananère... Drôle d'époque, quand même, où on réalisait des films beaux mais assommants !

Et, puisque tu évoques "Shock corridor", faudrait que tu voies "The naked kiss" du grand Sam Fuller (le titre VF est assez débile : "Police spéciale").


Je préfère le scénario, les acteurs, actrices et l'ambiance de "Out of the past" à ceux de "The big sleep".
J'ai déjà vu "The naked kiss" ainsi que "The crimson kimono" et surtout "Underworld USA".
Réponse de bobbyschanno
le 22/10/2021 à 06:43
Message posté par Fred Astaire
Je préfère le scénario, les acteurs, actrices et l'ambiance de "Out of the past" à ceux de "The big sleep".
J'ai déjà vu "The naked kiss" ainsi que "The crimson kimono" et surtout "Underworld USA".


Et "Out of the past" est un peu plus compréhensible ! Mais j'étais déçu : le premier tiers (avec le flashback) était clair et net, captivant. Et puis, lorsqu'on retourne au présent, ça part dans tous les sens... Y a des gars qui surgissent de partout, Mitchum qui fait des aller-retour d'un lieu à l'autre, qui semble avoir tout anticipé mais s'y laisse tout de même prendre...

Et "The naked kiss", t'as vécu ça tranquillement ? T'as pas pensé que Fuller était un vache de magicien, capable de faire de l'or à partir de rien du tout ? L'ouverture anthologique, Beethoven, la chanson des enfants qu'a failli me faire chialer... Le film est un peu long, mais il recèle tellement de trouvailles... Et de surprises !
Réponse de Fred Astaire
le 22/10/2021 à 10:50
Message posté par bobbyschanno
Et "The naked kiss", t'as vécu ça tranquillement ?


Non, c'est assez éprouvant tout comme "Shock corridor".
Réponse de Fred Astaire
le 22/10/2021 à 11:23
Et les flash backs à l'intérieur des flash backs, c'est pas mal aussi comme dans "The Killers" et "Criss cross" de Siodmark, la palme revenant à "The locket" de John Brahm avec Mitchum.
Le scénario de "The enforcer" avec Bogart a l'air compliqué mais on ne perd pas une miette.
Réponse de Hemassy
le 22/10/2021 à 11:58
Excellent la Vie à l'envers en effet, en le voyant, je me suis dit : "Putain, j'ai trouvé un auteur avec ce Jessua !" et résultat... brrr...

N'empêche, quel monsieur ce Denner !
Réponse de Nifa
le 24/10/2021 à 10:52
Les contes de la lune vague après la pluie :
J'ai trop aimé. Les films japonais de cette époque sont incroyable, ils sont hors du temps, fantasmagorique. Ça se passe toujours dans un Japon médiévale fantasmé, plutôt sombre d ailleurs. Le noir et blanc, l ambiance sonore nous placent clairement dans le fantastique, comme peu de films savent le faire. Y a peut être que certains Bergman et La nuit du chasseur qui réussissent cela.

Mizoguchi c'est très fort dans ce registre (Les amants crucifiés, L intendant sansho)

Merci La cinetek, sélection géniale ce mois ci
Réponse de 411VM
le 25/10/2021 à 02:27
Message posté par Nifa
Les contes de la lune vague après la pluie :
J'ai trop aimé. Les films japonais de cette époque sont incroyable, ils sont hors du temps, fantasmagorique. Ça se passe toujours dans un Japon médiévale fantasmé, plutôt sombre d ailleurs. Le noir et blanc, l ambiance sonore nous placent clairement dans le fantastique, comme peu de films savent le faire. Y a peut être que certains Bergman et La nuit du chasseur qui réussissent cela.

Mizoguchi c'est très fort dans ce registre (Les amants crucifiés, L intendant sansho)

Merci La cinetek, sélection géniale ce mois ci


Je viens de (re)jeter un œil à La cinetek, j’avais déjà regardé et je trouvais que le catalogue était fait de classiques vus et revus.
Il s’est bien étoffé la vache …
C’est même assez chouette de parcourir les conseils des reals.
Environ une fois par an a un rythme assez certain, je me refait « le voleur de bicyclette^^
C’est pour ce soir Giuseppe !^^
Réponse de gil morrissao roland larque
le 25/10/2021 à 14:09
La descendance est chez les grands parents. Il semble avoir que des daubes sur les grands écrans. Vous conseillez quelque chose en particulier ?
Réponse de Shtrafnoï... Padatcha! Udaaaarrrr!!!
le 25/10/2021 à 15:56
Je sors juste de Venom, j'ai trouvé ça tellement décevant par rapport au premier - que j'avais trouvé bien marrant - que je vais enchainer avec "Julie en 12 chapitres" pour rester sur quelque chose de bien. Oslo 31 Août, c'était magnifique, j'espère que celui ci est du même niveau.
Réponse de Shtrafnoï... Padatcha! Udaaaarrrr!!!
le 25/10/2021 à 15:59
Message posté par gil morrissao roland larque
La descendance est chez les grands parents. Il semble avoir que des daubes sur les grands écrans. Vous conseillez quelque chose en particulier ?


J'ai bien aimé Eiffel mais plus pour la reconstitution et ce qui a trait à la tour. Malheureusement c'est qu'une partie du film. C'est pas un grand film mais ça se regarde.
Boite noire, c'était vraiment cool sinon.
Réponse de stavosky
le 25/10/2021 à 16:08
Message posté par Shtrafnoï... Padatcha! Udaaaarrrr!!!
Je sors juste de Venom, j'ai trouvé ça tellement décevant par rapport au premier - que j'avais trouvé bien marrant - que je vais enchainer avec "Julie en 12 chapitres" pour rester sur quelque chose de bien. Oslo 31 Août, c'était magnifique, j'espère que celui ci est du même niveau.


Pas vu Julie en 12 chapitres mais beaucoup de gens m'ont dit que c'était extraordinaire.
A voir semble t-il.
Réponse de Fred Astaire
le 25/10/2021 à 19:04
Deux Jacques Tourneur sur TCM:

"Angoisse" 1944 avec Hedy Lamarr et les trois moustachus que sont George Brent, Paul Lukas, Albert Dekker.

"L'homme léopard" 1943 avec Dennis O'Keefe, Margo, Jean Brooks, Isabel Jewell.

Le premier film est plutôt décevant malgré un bon début et une bonne fin. La faute à une intrigue molassonne et à la présence du joufflu George Brent dénué du charisme le plus élémentaire. Heureusement il y a le méchant Paul Lukas. Et soyons brutal: Hedy Lamarr est une très belle femme mais pas une grande comédienne.

Le second film est plutôt épatant formant une sorte de trilogie avec "La féline" et "Vaudou". Comme ce dernier il ne dure qu'1h10. Sans se hisser au niveau des Dana Andrews et Sterling Hayden auxquels il peut faire penser, Dennis O'Keefe est un excellent acteur, notamment de films noirs ("T-Men", "Raw Deal" d'Anthony Mann).
Réponse de Nifa
le 25/10/2021 à 20:29
Personne ne regarde Succession (la série)?

Je viens de finir la saison 2, GOT c est tellement de la merde à côté.
Réponse de bobbyschanno
le 25/10/2021 à 20:47
Message posté par Fred Astaire
Le second film est plutôt épatant formant une sorte de trilogie avec "La féline" et "Vaudou".


Est-ce que, finalement, ce ne serait pas plutôt des Val Lewton que des Jacques Tourneur ?
Réponse de Fred Astaire
le 25/10/2021 à 20:58
Message posté par bobbyschanno
Est-ce que, finalement, ce ne serait pas plutôt des Val Lewton que des Jacques Tourneur ?


On peut le dire comme ça !
Réponse de bobbyschanno
le 25/10/2021 à 21:07
Message posté par Fred Astaire
On peut le dire comme ça !


Lewton a produit, dans les années 40, toute une série de films fantastiques assez caractéristiques : les Tourneur donc, le Cat People 2, Le récupérateur de cadavres avec Karloff et un Lugosi sous-utilisé (je crois qu'il était malade), etc. On y reconnaît assez bien sa patte, même si ses réalisateurs apportent aussi leur touche perso bien sûr.
Ce message a été modifié.
Réponse de Shtrafnoï... Padatcha! Udaaaarrrr!!!
le 25/10/2021 à 22:03
Message posté par stavosky
Pas vu Julie en 12 chapitres mais beaucoup de gens m'ont dit que c'était extraordinaire.
A voir semble t-il.


Assez déçu finalement. Les errances d'une trentenaire d'Oslo qui sait pas trop où elle a mal. Ça m'a laissé assez indifférent. Reste qu'il sait filmer et qu'il a quelques idées assez belles.

Oslo, 31 août reste donc son sommet à ce jour, pour moi. Magnifique film déprimant sur un tox qui essaie de décrocher et de trouver un intérêt à l'existence.
Ce message a été modifié.
Réponse de Fred Astaire
le 25/10/2021 à 22:44
Message posté par bobbyschanno
Lewton a produit, dans les années 40, toute une série de films fantastiques assez caractéristiques : les Tourneur donc, le Cat People 2, Le récupérateur de cadavres avec Karloff et un Lugosi sous-utilisé (je crois qu'il était malade), etc. On y reconnaît assez bien sa patte, même si ses réalisateurs apportent aussi leur touche perso bien sûr.


comme Producteur
1942 : La Féline (Cat People)
1943 : Vaudou (I Walked with a Zombie)
1943 : L'Homme-léopard (The Leopard Man)
1943 : La Septième Victime (The Seventh Victim)
1943 : Le Vaisseau fantôme (The ghost ship)
1944 : Mademoiselle Fifi
1944 : La Malédiction des hommes-chats (The Curse of the Cat People)
1945 : Le Récupérateur de cadavres (The Body Snatcher)
1945 : L'Île des morts (Isle of the Dead)
1946 : Bedlam
1949 : Mon véritable amour (My Own True Love)
1950 : J'ai trois amours (Please Believe Me)
1951 : Quand les tambours s'arrêteront (Apache Drums)

Je les ai tous vus sauf Mon véritable amour (My Own True Love) et J'ai trois amours (Please Believe Me) comédies romantiques à mon avis quelconques.
"Le vaisseau fantôme" qui n'a rien à voir avec la légende du Hollandais volant est l'histoire contemporaine d'un capitaine de navire despotique.
Réponse de Loulou Nic au Lin
le 25/10/2021 à 23:00
Message posté par stavosky
Pas vu Julie en 12 chapitres mais beaucoup de gens m'ont dit que c'était extraordinaire.
A voir semble t-il.


C'est sympa.
Mais ça reste un film de bobo pour les bobos. Ça se regarde beaucoup le nombril.
Réponse de Hemassy
le 26/10/2021 à 00:05
Message posté par Shtrafnoï... Padatcha! Udaaaarrrr!!!
Assez déçu finalement. Les errances d'une trentenaire d'Oslo qui sait pas trop où elle a mal. Ça m'a laissé assez indifférent. Reste qu'il sait filmer et qu'il a quelques idées assez belles.

Oslo, 31 août reste donc son sommet à ce jour, pour moi. Magnifique film déprimant sur un tox qui essaie de décrocher et de trouver un intérêt à l'existence.


Et une adaptation moderne du Feu follet (ayant donné un chef-d'oeuvre cinématographique grâce à Louis Malle).
Ce message a été modifié.
Réponse de bobbyschanno
le 26/10/2021 à 12:57
Message posté par Hemassy
(ayant donné un chef-d'oeuvre cinématographique grâce à Louis Malle).


A condition de ne pas s'endormir avant la fin...
J'suis évidemment méchant, mais j'ai pas adhéré plus que ça au film de Malle. Même le roman de Drieu, bien que court, m'a ennuyé. (Alors, oui, le thème est précisément l'ennui...)
Réponse de Fred Astaire
le 26/10/2021 à 13:20
Message posté par bobbyschanno
A condition de ne pas s'endormir avant la fin...
J'suis évidemment méchant, mais j'ai pas adhéré plus que ça au film de Malle. Même le roman de Drieu, bien que court, m'a ennuyé. (Alors, oui, le thème est précisément l'ennui...)


Pas lu le roman, mais c'est vrai que le film manquait de bastons et de poursuites en bagnoles !
Réponse de bobbyschanno
le 26/10/2021 à 13:35
Message posté par Fred Astaire
Pas lu le roman, mais c'est vrai que le film manquait de bastons et de poursuites en bagnoles !


Entre autres choses, oui. Les images sont jolies, Ronet est très bien, c'est sans doute le film le plus personnel de Malle, mais ce n'est ni très gai ni très trépidant, quoi !

Quant au roman... On entend/lit souvent des banalités du genre : "ah ! les écrivains collaborationnistes... comme quoi, on peut être un génie littéraire et un salaud politique... il faut savoir distinguer l'homme de l'artiste..." et bla-bla-bla.

Mais, outre que chez la plupart c'est leur oeuvre elle-même qui pose problème au moins autant que leur comportement en tant qu'homme, leur oeuvre n'a rien de géniale ! Céline, j'ai pas compris ce qu'on lui trouve de si renversant ; Drieu, idem ; faudra que j'essaie Rebatet. Mais j'imagine déjà le profond ennui...
Réponse de Hemassy
le 26/10/2021 à 13:46
Une fois n'est pas coutume, nous ne serons pas d'accord Bobby !

(malheureusement, n'étant pas fonctionnaire, j'ai du pain sur la planche actuellement donc je me contenterai pour le moment de cette annonce choc)
Réponse de bobbyschanno
le 26/10/2021 à 13:48
Message posté par Hemassy
Une fois n'est pas coutume, nous ne serons pas d'accord Bobby !


Heureusement, nous avons encore le droit. C'est fini le temps où j'enfermais dans des camps de rééducation ceux qui n'étaient pas d'accord avec moi.
Réponse de Fred Astaire
le 26/10/2021 à 15:39
Message posté par bobbyschanno
Entre autres choses, oui. Les images sont jolies, Ronet est très bien, c'est sans doute le film le plus personnel de Malle, mais ce n'est ni très gai ni très trépidant, quoi !

Quant au roman... On entend/lit souvent des banalités du genre : "ah ! les écrivains collaborationnistes... comme quoi, on peut être un génie littéraire et un salaud politique... il faut savoir distinguer l'homme de l'artiste..." et bla-bla-bla.

Mais, outre que chez la plupart c'est leur oeuvre elle-même qui pose problème au moins autant que leur comportement en tant qu'homme, leur oeuvre n'a rien de géniale ! Céline, j'ai pas compris ce qu'on lui trouve de si renversant ; Drieu, idem ; faudra que j'essaie Rebatet. Mais j'imagine déjà le profond ennui...


Et Brasillach c'est comment ? Rebatet son histoire de la musique suffit largement.
Réponse de bobbyschanno
le 26/10/2021 à 17:44
Message posté par Fred Astaire
Et Brasillach c'est comment ? Rebatet son histoire de la musique suffit largement.


Jamais lu.
Réponse de Fred Astaire
le 26/10/2021 à 18:17


"Zadig et Voltaire" tu as lu ?
Réponse de bobbyschanno
le 26/10/2021 à 18:18
Message posté par Fred Astaire
"Zadig et Voltaire" tu as lu ?


C'est pas des fringues, ça ?
Réponse de bobbyschanno
le 26/10/2021 à 19:28
"il a donné le nom d'une marque de vêtements connue pour ses pulls en cashemire hors de prix"

Un lapsus que je ne risquais pas de commettre !
Réponse de Fred Astaire
le 26/10/2021 à 19:52
Message posté par bobbyschanno
"il a donné le nom d'une marque de vêtements connue pour ses pulls en cashemire hors de prix"

Un lapsus que je ne risquais pas de commettre !


Moi je me vêts chez C & A, Auchan et Carrefour, en plus de ceux qu'on me donne et j'en donne au Secours populaire.
Réponse de Veni Vidic Vici
le 26/10/2021 à 23:44
Vu Le Dernier Duel.

La masculinité toxique et la culture du viol expliquées aux jeunes dans un Rashomon écrit par un hyppopotame.
Pas que le film soit mauvais, plutôt bon même, mais le procédé est didactique et efficace, certes, mais pachydermique. Certains aspects du film sont ou ratés ou vu et revus et m'ont sorti du film: la vision du jeune Charles VI, Ben Affleck ridicule en plus d'être mauvais, la désagréable impression de voir une histoire actuelle avec un casque de chevalier...
Reste une production somptueuse, un trio d'acteurs principaux excellents (Adam Driver, qu'est ce que j'adore ce mec).

Toujours pas de vraie grosse satisfaction depuis mon retour au cinéma. Faudrait que je commence à revoir la sélection des films.
Ce message a été modifié.
Réponse de Veni Vidic Vici
le 26/10/2021 à 23:57
.
Réponse de Veni Vidic Vici
le 27/10/2021 à 00:01
En fait, le film est vraiment long.

Belle photo et production fastueuse, propos pachydermique, trop long. Du Ridley Scott.
Réponse de sainté
le 27/10/2021 à 01:24
Message posté par Veni Vidic Vici




Toujours pas de vraie grosse satisfaction depuis mon retour au cinéma. Faudrait que je commence à revoir la sélection des films.


ha ha tu seras punis^^une vraie grosse satisfaction "les sorcières d'Akelaar" une petite pépite Espagnole dont j'ai déjà parlé ici et une petite surprise acidulée avec "Sumertime", une déclaration d'amour du réalisateur à LA déclamée slamé et rapé trés étrange

prochain objectif "illusions perdues" qq'un la vu? le film vaut il tout le barouf que les journalistes en font?
Réponse de Veni Vidic Vici
le 27/10/2021 à 12:11
Message posté par sainté
ha ha tu seras punis^^une vraie grosse satisfaction "les sorcières d'Akelaar" une petite pépite Espagnole dont j'ai déjà parlé ici et une petite surprise acidulée avec "Sumertime", une déclaration d'amour du réalisateur à LA déclamée slamé et rapé trés étrange

prochain objectif "illusions perdues" qq'un la vu? le film vaut il tout le barouf que les journalistes en font?


Je sais, en plus j'avais dit que j'irai le voir, j'ai vu Dune à la place...
Ce message a été modifié.
Réponse de Fred Astaire
le 27/10/2021 à 18:04
" FOG "

Non, il ne s'agit pas d'un biopic sur Franz-Olivier Giesbert mais du film de Carpenter que j'ai revu car je l'avais un peu oublié.
Pour un Carpenter soi-disant mineur, c'est pas mal du tout. Une intrigue classique, des acteurs convaincants qui suscitent l'empathie, des moments flippants mais surtout une superbe photo et une musique atmosphérique oppressante, signée comme il se doit, du maître.

Comme réalisateurs-compositeurs, de mémoire je vois Chaplin et Noel Coward, mais il y en certainement plein d'autres. A vous de me rafraîchir la mémoire et d'enrichir mon maigre savoir.

Connectez vous pour participer à cette discussion

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Hier à 12:58 Kansas City va construire le tout premier stade dédié à une équipe féminine 38 Hier à 12:09 Le magnifique tacle d'un streaker en D5 anglaise 21
Hier à 11:49 Le Hebei FC (D1 chinoise) arrête les frais 43 Hier à 10:33 Pastore, Pelé... découvrez la collection de photos So Foot d'octobre