Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bordeaux

Appelez-le São Paulo

Après avoir empilé les trophées comme joueur, notamment du côté de la Juve et du Borussia Dortmund, Paulo Sousa s'est construit une réputation de technicien compétent tactiquement, mais incapable de poser son fessier bien longtemps sur un banc. Reste à voir s'il sera désormais capable de relancer un Bordeaux à l’arrêt complet cette saison, tout en trouvant enfin une forme de continuité en Gironde.

Modififié

En théorie, si tout se passe bien, l'amour entre Bordeaux et Paulo Sousa devrait durer trois ans. C'est en tout cas ce que prévoit le contrat du technicien portugais, qui s'est engagé jusqu'en 2022 avec les Girondins. Une perspective lointaine, alors que Bordeaux, encore en pleine phase de mutation, est récemment passé sous le giron du fonds américains GACP. Difficile, de fait, de savoir à quel agenda précis obéit ce nouveau propriétaire. Une chose est sûre : Paulo Sousa n'est pas n'importe qui. L'ex-milieu international portugais (51 sélections) a deux C1 en poche, glanées quand il évoluait à la Juventus et au Borussia Dortmund. Mais il s'est aussi taillé un costard d’entraîneur plutôt flatteur.

Le mur de Sousa


Pas de grosses cylindrées sur le CV du Portugais, mais pas mal de succès d'estime. D'abord du côté de Swansea en D2 anglaise, lors de la saison 2009-2010. Une des premières expériences d’entraîneur de Sousa, où son style de management et de jeu se dégage déjà clairement. Pointu tactiquement, très exigeant sur la mise en place de ses équipes et la bonne tenue de son système de jeu, Sousa ne laisse que relativement peu de place à l'improvisation. S'il ne verse pas non plus dans un football bunkérisé et robotisé, l'ancien Juventino reste un pragmatique dans l’âme : « En tant que manager, vous devez vous adapter à la qualité de l'équipe et des joueurs, et donc adapter les exercices pour entrer dans ce moule. Vous devez créer une identité commune où tout le monde connaît sa tâche et celle de son coéquipier. » Avec les Swans, le Portugais met sur pied une équipe structurée et organisée, efficace à défaut d’être spectaculaire : Swansea finit même 7e de Championship (D2), à l'époque la meilleure performance du club en championnat depuis 27 ans. La recette ? 25 clean sheets en 46 matchs, un record historique pour le club, et notamment une séquence de douze rencontres sans perdre entre le 15 septembre et le 20 novembre 2009.

L'idylle florentine


Problème : adaptable sur le terrain, Sousa l'est semble-t-il beaucoup moins en coulisses. Apparemment fâché par le manque de moyens mis à disposition par sa direction, il quitte Swansea et s'en va successivement se faire les os du côté de Leicester, Videoton et du Maccabi Tel-Aviv. Mais c'est véritablement au FC Bâle, qu'il emmène en huitièmes de finale de C1 en 2014-2015 après avoir sorti Liverpool en phase de groupes, qu'il commence vraiment à se faire un nom. De quoi lui offrir un ticket doré direction la Fiorentina, qui l’enrôle comme entraîneur la saison suivante.


À Florence, il trouve d'abord un terrain d’expression privilégié. Ses poulains évoluent dans une formation audacieuse, en 3-4-2-1, attachée a monopoliser le ballon pour priver l'adversaire de cartouches offensives, comme en attestent les presque 58% de possession moyenne du club en Serie A, une statistique où le club toscan est alors uniquement devancé par la Juve et le Napoli. Pari gagnant : les Violets finissent 5es de Serie A. Sa seconde saison sur le banc florentin sera en revanche beaucoup plus mitigée : elle s'achève sur une huitième place ponctuée d'une élimination désastreuse en C3 face au Borussia Mönchengladbach et d'un licenciement en juin 2017.

La quête de perfection


Un ultime signe, sans doute, que la méthode de Paulo Sousa ne semble pas encore paramétrée pour durer sur le temps long. Comme si son intransigeance était à la fois sa principale qualité et son maître défaut : « Il tient à ce que l’équipe soit alignée comme le mécanisme d’une montre, décrivait récemment l'ex-défenseur portugais des Girondins Marco Caneira. C’est l’homme idéal pour changer la mentalité des joueurs et leur donner la rage de vaincre. Il impose beaucoup de discipline dans le travail... Il cherche la perfection. » Un management carré, déjà caractérisé par la volonté du nouveau technicien bordelais d'imposer d'entrée son staff : selon L'Équipe, il sera notamment assisté de son ancien adjoint à la Fiorentina, Victor Sánchez Llado, ainsi que de Manuel Cordeiro et Rafael Maldonado, qui ont également travaillé avec Sousa en Toscane. Il lui faudra maintenant ranimer un Bordeaux sous assistance respiratoire, 13e de Ligue 1 et qui reste sur 5 défaites lors de ses 7 derniers matchs de championnat. Autrement dit, un club encore loin, très loin, de la perfection qui obsède tant Paulo Sousa.

Par Adrien Candau Tous propos issus de Sud Ouest et de Goal.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

il y a 8 heures L'UEFA pourrait retirer la finale de la C1 à Istanbul 33
il y a 9 heures Guendouzi dans la liste des 20 nommés pour le Golden Boy 2019 17
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
il y a 12 heures Cenk Şahin « libéré » par Sankt Pauli après avoir soutenu l'armée turque 63
À lire ensuite
C'est beau et c'est triste