Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro Espoirs
  2. // Gr. C
  3. // France-Croatie

Aouar et à manger

Pas transcendant contre l'Angleterre, Houssem Aouar doit entrer dans son Euro Espoirs, ce vendredi face à la Croatie (21h à Saint-Marin). Ce ne serait pas de trop pour les Bleuets, et pour son plan de carrière non plus.

Modififié
Jean-Michel Aulas doit être fier de savoir que l'Olympique lyonnais est l'écurie française la plus représentée à l'Euro Espoirs entamé la semaine dernière, avec trois de ses poulains dans les rangs des Bleuets. En revanche, s'il était devant son petit écran mardi soir, le président de l'OL a dû avoir du mal à apprécier le spectacle qui lui a été servi. Car si les hommes de Sylvain Ripoll s'en sont miraculeusement sortis face à l'Angleterre (2-1), l'institution OL n'en est pas sortie grandie : Moussa Dembélé, puis Houssem Aouar ont tour à tour flanché dans l'exercice du penalty, alors que la France avait bien besoin de ce petit coup de pouce.

Sa sortie comme un déclic

Si le premier a vu l'imposant Dean Henderson lui barrer la route, le second, lui, n'en a même pas eu besoin et a directement envoyé sa tentative sur le poteau, lui qui échoue rarement depuis les onze mètres d'après ses dires. « Comme Moussa avait raté, je me suis dit qu'il fallait changer. J'ai péché aussi et j'en suis très déçu » , lâchait-il après coup. Dommage, car Aouar aurait certainement sauvé sa prestation en inscrivant son nom au tableau d'affichage. Avant la compétition, la pépite du 69 avait donné le ton : « Jouer un peu plus haut pour pouvoir accompagner les actions et être plus décisif, je me sens à l'aise là-dedans et c'est quelque chose qui me plaît, j'ai la chance de pouvoir le faire en équipe de France Espoirs. »


Pourtant, face à des jeunes Lions pas simples à dompter, on l'a vu positionné très bas au sein du 4-3-3 de Ripoll. Et même s'il peut toujours compter sur son aisance avec la gonfle et est parfois capable de trouver des lignes de passes tranchantes, le milieu qui ne quitte pas son numéro 8 a été très peu vu et est apparu timoré, une semaine après avoir offert une passe décisive à Jeff Reine-Adélaïde lors du dernier match de préparation face à l'Autriche (défaite 3-1). D'ailleurs, ce n'est qu'à son remplacement par Marcus Thuram après 81 minutes de jeu que les Tricolores ont entamé en urgence le processus de remontada. « Je tire un grand coup de chapeau à cette équipe » , a-t-il déclaré au terme de ce combat « compliqué tactiquement » , conscient que ses coéquipiers lui avaient sauvé la mise.

HousseMbappé

Au sortir d'une deuxième saison pleine avec son club formateur au cours de laquelle il a une nouvelle fois confirmé son potentiel sans véritablement changer de dimension, le Gone se trouve à un tournant, du haut de ses 20 ans. Et à la manière d'un autre talent du même âge dans un club francilien, il n'a pas eu peur de mettre la pression sur l'OL avant de partir en sélection, sachant très bien les convoitises qu'il suscite un peu partout sur le Vieux Continent, notamment du coté de Manchester City.


« J’aimerais marquer l’histoire de mon club. Après, il y a une nouvelle direction et un nouveau coach qui vont débarquer. Il va falloir s’asseoir et discuter du rôle que je peux avoir. Je suis prêt à avoir un rôle de leader technique sur le terrain et surtout à être un leader dans le vestiaire. » Après avoir mis un vent aux Fennecs - avec qui il aurait pu découvrir la CAN - pour disputer cet Euro transalpin, il ne lui reste plus qu'à marquer la compétition de son empreinte, lui qui a bel et bien des responsabilités dans cette équipe bleue, à défaut d'en avoir encore assez à son goût dans le Rhône.



Par Jérémie Baron Propos de HA issus beIN Sports et Canal +
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:28 Johan Micoud quitte la présidence de l'AS Cannes 8
Hier à 11:24 Un gosse de 13 ans marque un joli penalty acrobatique (mais non valable) 12
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible