Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Antoine Griezmann : « Le Ballon d'or, pour l'instant, je m'en fous un peu »

Modififié
Dimanche, Griezmann disputera sa deuxième finale en deux mois après celle de la Ligue Europa.

Et après avoir remporté celle du 16 mai dernier, en cas de nouvelle victoire, certains commencent à lui chuchoter les mots « Ballon d'or » à l'oreille. Ce qui ne perturbe pas Grizou : « C'est une opportunité de gagner la Coupe du monde, Ballon d'or ou pas Ballon d'or. Pour l'instant, je m'en fous un petit peu. »


Les récompenses individuelles, on y pensera plus tard. Pour le moment, la seule chose qui compte, c'est le collectif et cette capacité qu'ont les Bleus à se déchirer sur le terrain les uns pour les autres : « C'est dans la vie de tous les jours. Les remplaçants ne boudent pas, ils ne sont pas mis à l'écart non plus. On sait que pour gagner une grande compétition, on a besoin de tout le monde, même si t'as pas joué ou que t'as fait deux minutes par match. »


Le numéro 7 des Bleus est également revenu sur une autre finale plus douloureuse à évoquer, celle de l'Euro 2016. Une compétition pendant laquelle il avait brillé sur le plan individuel. « En étant meilleur buteur, on avait perdu. Cette fois, je me suis dit que j'allais essayer de mettre moins de buts pour voir si on la gagne. »

Mais si l'envie lui prend de marquer un ou deux buts pendant la finale, qu'il ne se gêne pas. AD, à Istra
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 11:30 SANS DÉPÔT : 10€ offerts pour parier gratuitement chez Winamax !!!
Hier à 10:00 500e but pour Ibrahimović 34