Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // FC Barcelone

Ansu Fati, fluorescent adolescent

Il y a une semaine, Ansu Fati se faisait connaître à la face du monde avec le maillot du FC Barcelone sur les épaules. Ce lundi, le voilà désormais propulsé sur le devant de la scène des médias espagnols grâce à son but contre Osasuna. Aussi précoce soit-il, le gosse de 16 ans ne pouvait pas imaginer un tel scénario.

Modififié
L’âme de Barcelone, sa ville, sa plage, ses ramblas, Gaudí, la Sagrada Familia, le Camp Nou. Voilà ce qui fait frémir le cœur de Neymar à l’heure actuelle. Mais comme le dit un si bel adage, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Le Brésilien est apte à jouer, mais bloqué à Paris, Ousmane Dembélé est blessé, mais bien au Barça. Par voie de conséquence, une place de choix se libère au sein de l’attaque blaugrana. Deux, même, puisque Luis Suárez est convalescent depuis deux semaines. Trois, même, puisque Leo Messi est sur le carreau depuis un mois. Mais que reste-t-il au Barça pour dynamiser son attaque en tant que tenant du titre en Liga ? Antoine Griezmann et quelques fonds de tiroir. Tout penaud, Ernesto Valverde est allé ouvrir son coffre à jouets pour ajouter des nouvelles figurines à son histoire. Et au milieu du paquet, le coach du Barça a trouvé dans sa réserve un soldat de plomb doré : Anssumane Fati.

Víctor Valdés : « Donnez la balle à Ansu et c’est l’anarchie totale »


Un éphèbe tombé tout droit des catégories inférieures du Barça, où le garçon évolue depuis 2012 et ses 10 ans. Avant, la pépite sillonnait les rangs du FC Séville. Directeur sportif du club, Monchi en personne avait demandé à ce que ce talent venu de Guinée-Bissau soit protégé de toute approche issue de grands clubs. C’était compter sans les bras longs du Real Madrid et du Barça, prêts à attirer la perle africaine dans leur berceau en mettant un contrat sous le nez du paternel à la méconnaissance du club sévillan. Plus séduit par le projet catalan que madrilène, Bori Fati décide de placer son fils dans la prestigieuse Masia. Fou de rage, le FC Séville écarte alors le joueur et le prive de terrain pendant une saison complète. Qu'importe, surclassé de trois ans au Barça par rapport à sa catégorie d’âge, Fati était jusqu’à la semaine dernière membre des U19 du Barça où Víctor Valdés pouvait observer de près ce phénomène.


« La première fois que je l’ai vu jouer avec des chaussures neuves, j’ai vu tout le talent qu’il dégageait, explique l’ancien gardien du Barça. Ansu est fort, rapide, c’est la décontraction à l’état pur. Donnez-lui la balle et c’est l’anarchie totale dans son jeu. Ce joueur doit être laissé libre pour s’exprimer, il ne faut pas le cantonner sur l’aile pour le débordement. Laissez-le entrer vers l’intérieur, c’est son instinct naturel. » Des conseils que Valverde s’est appliqué à suivre à la lettre : pour sa première apparition face au Betis Séville le 25 août, le Camp Nou admire la capacité de percussion du Culé. À 16 ans et 298 jours, Ansu Fati devient le plus jeune joueur à débuter sous le maillot du Barça depuis 1941. « Je peux mourir aujourd’hui, déclare son père à la COPE après la rencontre au Camp Nou. J’ai la conscience tranquille car je sais que je vais être heureux toute ma vie. Ansu ne croit pas à tout ce qui lui arrive en ce moment, il me l’a dit à la maison. Depuis qu’il s’entraîne avec Messi, il ne mange plus et ne dort plus. Mais il est là parce qu’il le souhaite. C’est le Barça, il ne peut pas demander plus que cela. »

Le pansement du Barça


Jamais utilisé avec la réserve, mais déjà passé chez les pros, Fati entre un peu plus dans l’histoire blaugrana depuis ce week-end. Remplaçant de Rafinha à la pause pour aider un Barça moribond à revenir dans la partie contre le promu Osasuna, le gamin reprend de la tête un centre de Carles Pérez pour égaliser cinq minutes après son entrée en jeu. La conséquence médiatique de ce but est immense : Fati devient le plus jeune buteur du club à 16 ans et 304 jours, devant Leo Messi et ses 17 ans et 31 jours. Un record exceptionnel que le garçon célèbre à peine, souhaitant avant tout mettre son équipe sur les bons rails. Au moment d’être félicité par Jordi Alba, un candide « je ne peux pas y croire ! » sort de sa bouche. Ce sera tout jusqu’au coup de sifflet final, annonciateur d'un match nul entre les deux équipes. « Je ne savais pas que la balle allait entrer et je suis resté quelque peu surpris, décrit le buteur après la rencontre. Je suis très content de ce premier but, mais nous voulions la victoire et cela me rend un peu triste. Il faut persévérer. »


Que les choses soient bien claires : cette magnifique semaine d’Ansu Fati ne doit pas cacher les lacunes actuelles du FC Barcelone en Liga. Avec seulement quatre points récupérés sur neuf possibles, le bilan comptable est indigne d’un double champion d’Espagne en titre. Excepté un Griezmann irrégulier dans ses performances, toutes les autres stars internationales du Barça sont aux abonnés absents, et les produits de La Masia assurent l’intérim. Mais l’avènement d’Ansu Fati, sous contrat jusqu’en juin 2022 avec une clause libératoire fixée à 100 millions d’euros, pourrait-il dégager un nouvel horizon chez les jeunes ? Valdés donne un élément de réponse : « Le numéro avec lequel Ansu commence son aventure à Barcelone signifie tout. Avec le 31 dans le dos et à son âge, ceux qui sont issus de La Masia savent à quel point vous venez de très bas dans l’échelle. Les joueurs capables d’intégrer l’équipe avec ce type de numéro ne peuvent être que des joueurs d’élite. »

Par Antoine Donnarieix Propos de Valdés issus de As TV, ceux de Bori Fati de la COPE
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi

Hier à 14:15 EuroMillions : 188 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi
Hier à 15:06 Maxwel Cornet prolonge jusqu'en 2023 20 Hier à 12:30 Dani Alves : « Je suis là pour construire » 10 Hier à 11:55 Une employée du McDonald’s sort du bois après l'interview de CR7 70
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi
Hier à 10:56 David Silva première recrue de Beckham en MLS ? 16 Hier à 10:00 Un club anglais invite un jeune fan daltonien à l'entraînement 25
À lire ensuite
Ikoné pour briller