Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-Angers (0-1)

Angers assomme Monaco

Après une première période désastreuse où ils ont concédé l'ouverture du score, les Monégasques n'ont jamais réussi à vraiment entrer dans leur match et s'inclinent sur le plus petit des scores. Sérieux, Angers fait la bonne affaire. 45 ans qu'il ne s'était pas imposé en Principauté. Positif pour le SCO, inquiétant pour son adversaire.

Modififié

Monaco 0-1 Angers

But : Bahoken (27e)

Longtemps, Leonardo Jardim a été considéré comme un entraîneur sachant s'adapter à ses hommes en toutes circonstances. Comme un technicien dont la réflexion supérieure à la moyenne lui permettait d'obtenir des résultats qu'importent les situations. Comme un homme dont les qualités de coaching résolvaient chaque énigme. Comme un génie, en somme. Et à juste titre, d'ailleurs.


Mais en ce début de saison cauchemardesque, le Portugais aurait besoin de se transformer en dieu pour mener à bien sa mission. Réussir cette dernière s'apparente en effet à un miracle, tant les joueurs qui ont défendu le maillot de Monaco ce mardi soir à Louis-II ont paru apathiques. Sans envie ni énergie (surtout en première période), l'ASM n'a ainsi pas rendu grâce à son coach face à Angers en concédant une défaite tout à fait logique (45 ans que le SCO ne s'était pas imposé en Principauté). Et continue donc son chemin de croix.

L'ASM au plus mal ? Tant mieux pour Angers


Avec Golovine titulaire pour la première fois depuis son arrivée, Monaco veut pourtant démarrer fort. Côté angevin, on part avec une longueur de retard puisque Pavlović se blesse au bout de cinq minutes et impose à Moulin son premier changement. La suite n'est guère plus esthétique : pendant que Tielemans foire ses coups de pied arrêtés en beauté, Ndoye joue plus des coudes que des pieds.


Après un quart d'heure difficile, les occasions de but apparaissent enfin. Mais elles ne sont pas en faveur du favori. C'est en effet le SCO qui se montre dangereux, oblige l'ASM à jouer bas... et ouvre même le score par Bahoken, qui profite de la talonnade involontaire de Jemerson pour tromper Benaglio. Le Brésilien n'est pas le seul à blâmer : au départ de l'action, Sidibé se fait fumer par Tait. Et en réalité, c'est toute l'équipe de Jardim qui est à la rue. En témoigne son manque de mobilité totale et de confiance flagrant. En témoigne, aussi, cette simulation ridicule de Falcao.

Rien de joli pour le Rocher


À la reprise, la composition des locaux n'est plus la même. Sans grande surprise. Pas le plus mauvais, Chadli prend pour les autres et voit Pellegri le suppléer. Choix offensif destiné à électriser les troupes, donc. Reste que si le Rocher se fait plus solide et plus volontaire, le SCO est coriace et ne lâche rien, lui qui adore les combats acharnés et les efforts défensifs. Même si un penalty est tout près d'être sifflé pour une potentielle main de Pajot.



En vérité, seul un exploit personnel semble pouvoir sauver l'ancien dauphin du Paris Saint-Germain (zéro tir cadré pour lui). De Golovine, par exemple. Ou de Falcao. Voire de Grandsir. Sauf qu'aucun des éléments offensifs de la Principauté ne paraît inspiré. Et que les Angevins demeurent bien trop sérieux pour lâcher du lest et passer à côté de trois points finalement pas si compliqués à récolter. Après une entame de championnat difficile, les outsiders du soir se reprennent bien et disposent de quatre unités de plus (déjà) que leurs adversaires. Lesquels n'arrivent pas à rebondir et pourraient même être relégables au terme de cette septième journée. La dernière fois qu'ils ont enchaîné six matchs sans succès en Ligue 1, c'était en 2010 et ils étaient descendus en fin de saison. Pauvre Jardim.


Monaco (4-2-3-1) : Benaglio – Sidibé, Glik, Jemerson, Henrichs – Ahoulou, Tielemans (Mboula, 63e) – Grandsir (Diop, 79e), Golovine, Chadli (Pellegri, 46e) – Falcao. Entraîneur : Jardim.

Angers (4-3-3) : Butelle – Manceau, Pavlović (Traoré, 8e), Thomas, Bamba – Ndoye, Santamaria, Mangani – Capelle (Manzala, 68e), Bahoken, Tait. Entraîneur : Moulin.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 3 heures OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime il y a 1 heure Enzo Zidane rate un tir au but, son équipe éliminée 8
    Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Préparer son équipe 4
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall