Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Toulouse
  3. // Insolite

Andreas Nittis et son amour pour le TFC

Modififié
L'histoire a le mérite d'être unique. C'est celle du Chypriote Andreas Nittis, étudiant originaire de Limassol.



Tout débute en 2007, lorsque depuis son île, le jeune Andreas - qui n'a pas d'attache avec la France - se passionne pour la Ligue 1. L'OL ? « Trop Facile. » À onze ans, le destin l'amène à supporter… le Téfécé ! Emmenés par Mathieu, Emana, Elmander & co, les Violets se hissent à l'époque à la troisième place du championnat.

« Tout le monde se moquait de moi quand je disais que j'étais supporter du Téfécé. Ça tendait même vers le harcèlement à certains moments » , rembobine Andreas Nittis, qui s'est raconté à France Football. Mais il ne lâche pas l'affaire. En 2011, le Chypriote fait son pèlerinage au Stadium - depuis, il y retourne une fois par an. Mieux, il devient pote avec Ali Ahamada : « Avant que je ne vienne dans la Ville Rose, on se parlait avec Ali sur les réseaux sociaux. Un jour, au culot, je lui ai demandé ses gants. Il me les a envoyés à Limassol ! »


Et sa passion dévorante pour les Violets ne s'arrête pas là. Au printemps dernier, Andreas quitte les travées de White Hart Lane à trente minutes de la fin d'un match des Spurs pour aller mater à l'hôtel une défaite de son équipe favorite en déplacement à Guingamp. « Tout le monde m'a regardé bizarrement. Mais je n'aurais raté Toulouse pour rien au monde. » Bon souvenir, ce soir-là, le Téfécé assure quand même son maintien en Ligue 1 ! FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:27 Un club normand change de maillot pour soutenir les gilets jaunes 12 Hier à 15:01 Laporte : « Deschamps ne m’appelle pas pour des raisons personnelles » 99
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 09:30 Les trophées 2018 de SO FOOT !
À lire ensuite
FC Porto, le compte est bon