Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages
  3. // Porto-Roma

André Silva, l'homme qui doit ringardiser Pauleta

Depuis la retraite internationale de l’Aigle des Açores, les supporters portugais désespèrent de voir un avant-centre, un vrai, en pointe de la Selecção. Un rêve bientôt exaucé. Après une saison de rodage et un doublé magistral en Coupe du Portugal, André Silva sera l’attraction majeure du FC Porto cette saison. Une place en sélection l’attend déjà, bien au chaud.

Modififié
Comme souvent, le FC Porto a réalisé un bien beau placement. Pour mille euros en 2010, le club azul e branco s’est payé son plus grand espoir pour la saison à venir. Un gamin de la région qui régale la chique sous le maillot du mythique club de Salgueiros, André Miguel Valente da Silva. Souvent frileux à l’idée de lancer un jeune de sa formation, Porto s’est laissé séduire par ses quatorze buts en une demi-saison l’an passé avec l’équipe B et ses huit buts en huit matchs lors de la dernière prépa estivale. En concurrence directe avec Vincent Aboubakar dès 2016, André Silva tarde à faire parler la poudre et ne marque qu’à une seule reprise en championnat. Mais le potentiel est déjà visible. C’est en finale de Coupe du Portugal que le talent a jailli aux yeux de tous.

Face à Braga, il s’offre un doublé, dont le but de l’égalisation sur une bicyclette à la 90e minute. En toute tranquillité. Une performance un poil tardive cependant. À quelques semaines près, cela aurait suffi à convaincre Fernando Santos de le sélectionner pour l’Euro. « André Silva fait partie des joueurs qui ont été observés intensivement ces derniers mois, on le suit depuis très longtemps. J’ai été au stade du Dragon pour le voir lors du match contre le Sporting, mais il n’a pas joué… » , regrette « l'ingénieur » face à la caméra de Porto Canal. Entre-temps, la liste des 23 pour l’Euro tombe et seul Eder est sélectionné. On connaît la suite…

Et si le sous-marin jaune s'échouait sur le Rocher ?

Gueule d’ange, gros biceps


Malgré sa petite gueule d’ange et ses bonnes manières, André Silva est un monstre. Du haut de son mètre 85 et ses 80 kilos, il exhibe une musculature impressionnante. « Déjà à dix ans, il était plus grand que les enfants de son âge, du coup on le faisait toujours jouer avec la catégorie supérieure » , se rappelle Rafael Santos, un de ses anciens coachs à Salgueiros. Des qualités physiques naturelles qu’il développera grâce à la natation et au karaté. À quinze ans, il s’essaiera même… au MMA. À cette époque, pourtant, André Silva ne cherche pas à ressembler à CR7, mais à un joueur bien moins loti physiquement selon Rafael Santos : « C’est seulement à Porto qu’il a commencé à jouer avant-centre. Chez nous, il jouait au milieu de terrain, en 10, ou alors comme ailier. Déjà tout jeune, il était très élégant à voir jouer. Très vite, on l’a appelé Deco. »


Une force dont il se sert à bon escient. Bien encadré par sa famille à Rio Tinto, il ne cherche pas à jouer les durs : « Il a eu une très bonne éducation, et n’a manqué de rien durant son enfance. Son but, c’était de devenir footballeur professionnel et rien d’autre. Il n’attire pas les problèmes. En revanche, il aime bien mettre des grosses claques dans le cou. Mais ça, c’est son côté farceur » , rassure Dinis Lopes, son ami d’enfance.

Pauleta ou Hélder Postiga ?


Bon. La dernière fois que l’on s’est emballés sur un jeune buteur du FC Porto, il s’agissait d’Hélder Postiga. Prudence donc. Mais le contexte actuel du club laisse penser que le gamin peut tutoyer les sommets. Après trois saisons blanches, Porto ne peut pas se permettre d’erreur. Pinto da Costa vient d’être réélu à la présidence du club, mais son modèle de gestion commence à être sérieusement critiqué. En cause, des transferts onéreux ratés (Giannelli Imbula et Adrián López, entre autres) et une trop faible confiance accordée aux jeunes du centre de formation pourtant champions de D2 et jugés très prometteurs par les observateurs. Ruben Neves, par exemple, avait fait des débuts prometteurs en 2014, mais le FCP s’est empressé de recruter Danilo Pereira l’été suivant et d’en faire son titulaire en 6.



A contrario, le récent recrutement de l’attaquant belge, Laurent Depoitre, ressemble plus à un back up en cas de pépin avec André Silva. La confiance du club est donc bien palpable, tant le pari est risqué. En cas de réussite, cela pourrait forcer Porto à privilégier la formation, comme le font le Sporting et plus récemment le Benfica. En cas de faillite en revanche, il se pourrait bien que Porto continue à s’embourber dans des transferts douteux et coûteux.



Par Alexandre de Castro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 50 Hier à 12:40 Rooney à la Maison-Blanche 22
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi