Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Wolfsburg-La Gantoise

André Schürrle, prêt pour l'Euro ?

Souvent sur le banc, rarement décisif, voire invisible : André Schürrle passe une saison difficile avec les Loups de Wolfsburg. Mais avec l'Euro qui approche et une concurrence toujours plus rude, il va devoir se réveiller pour intégrer les 23. L'Europe est le bon moment pour ça.

Modififié
« Il était important pour moi de montrer à Joachim Löw et à l'équipe nationale que je suis encore là, que je peux fournir de grosses prestations. » Après son triplé contre Hanovre, il y a une semaine, André Schürrle en avait gros sur le cœur. Enfin, le milieu offensif de Wolfsburg avait réussi un grand match et à être un véritable moteur pour son équipe. Mais le plus important n'est peut-être pas là – après tout, Hanovre est 18e, et certes les trois points sont les bienvenus, mais il s'agissait du strict minimum. Avec cette prestation, Schürrle a enfin pu refaire parler de lui dans les médias allemands, et en bien. « Une telle prestation fait du bien pour la confiance en soi et le moral. Il y a eu beaucoup de choses d'écrites, d'expliquées. Je pense que c'était la meilleure réponse. » Le grand blond le sait. Son appel du pied à Joachim Löw n'est pas fortuit. Il vient d'entrer dans un sprint pour deux mois. L'Euro 2016 en France n'est plus qu'à 100 jours. La prochaine trêve internationale n'est qu'à quelques semaines. André Schürrle a fort à perdre dans les prochaines semaines. Il faut être visible et être bon, dès maintenant.

Panne dans le moteur


En janvier 2015, André Schürrle trouve un accord avec le VfL Wolfsburg et fait son grand retour en Bundesliga. L'occasion est belle pour lui de signer avec un club ambitieux, mais surtout de s'éloigner de la banquette de Chelsea pour prouver qu'il est bien plus qu'un joker qu'on sort de sa poche pour vingt ou trente minutes. À Wolfsburg, cela doit rouler pour lui : la concurrence est moindre et quand on achète un gars à 32 millions d'euros, c'est plutôt pour lui confier les clés et attendre de lui qu'il déverrouille des situations compliquées. D'ailleurs, le Bundestrainer Joachim Löw est de l'avis que ce transfert doit faire du bien pour que le joueur s'affirme un peu plus, comme l'explique Schürrle en conférence de presse. « Il était complètement d'accord et m'a dit que cela devrait être un pas en avant de fait. »


Il faut dire que cette saison-là, Wolfsburg s'affirme comme un candidat au top 4 pour les années à venir, une puissance qui veut s'établir aux premiers rangs, quitte à devoir faire quelques investissements conséquents. Schürrle retrouve donc logiquement d'autres membres du Nationalelf, six mois plus tard : Max Kruse, puis Julian Draxler. Mais sur le plan du nombre de minutes jouées et de l'efficacité, le bilan a de quoi chagriner les supporters. Schürrle n'a pas l'impact espéré. En 50 matchs officiels avec le VfL, il pointe à seulement 4 petits buts. Un total loin, très loin de son ratio en équipe nationale (20 buts pour 49 matchs). Il s'épanche dans la presse : « Quand les choses ne vont pas, il y a toujours quelqu'un pour sortir du bois et avoir quelque chose à dire. » À peine un an après sa signature, le feu des critiques se concentre logiquement sur lui et remet en question sa présence au niveau supérieur.

La concurrence gronde


Fin janvier, à l'antenne de Sport1, André Schürrle se montre à la fois conscient et optimiste pour la suite des événements : « J'ai toujours montré mon importance – que ce soit comme titulaire ou comme remplaçant. […] Je dois d'abord me concentrer sur le VfL. Je veux faire de bons matchs. On verra bien ce qui se passera ensuite cet été. » Car le principal problème pour l'ancien de Chelsea et Leverkusen, ce n'est même plus ses performances alarmantes. La concurrence a montré qu'elle avait des forces à revendre sur la phase aller : Reus passe au travers des blessures ; Bellarabi reste égal à lui-même, inconstant, mais capable de changer le cours d'un match ; Özil n'a jamais été aussi bon avec Arsenal : Draxler marque un temps d'adaptation, mais rappelle son toucher de balle à l'occasion... et les petits jeunes poussent la porte en jouant crânement leur chance. Problème de riches : il faudra éliminer du monde et faire confiance à quelques-uns.



Leroy Sané, notamment, a tout fait pour apparaître comme la future révélation spectaculaire de la Mannschaft en France. En novembre, il est retenu par Joachim Löw dans la liste pour les matchs amicaux contre les Bleus, puis les Pays-Bas. Le deuxième match est annulé. Pendant le premier, Sané joue la dernière demi-heure pendant que Schürrle observe du banc de touche. Une situation étonnamment familière et qui fait sentir le roussi quant à sa présence à l'Euro. Seul espoir aujourd'hui, ce regain de forme affiché à Hanovre et Sané qui pioche un peu plus. Mais pour confirmer l'idée que sa présence est indispensable dans l'effectif allemand, il a besoin de briller dans les grands matchs, dans des rencontres internationales. La Gantoise est un premier pas pour continuer d'être dans les bons petits papiers… Un quart de finale réussi serait l'idéal pour passer au ras des pâquerettes devant un autre joueur en terrain perdu : Mario Götze. La place finale parmi les milieux offensifs pourrait surtout se jouer entre ces deux-là – le Munichois n'a plus joué une minute depuis son retour de blessure. Un choix cruel, quand on repense à une belle soirée brésilienne. Mieux vaut prendre le passeur ou le buteur ?

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 135
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur