Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Toulouse

Alphonse, tant qu’il en est encore temps

Fragilisé par des performances en dents de scie depuis son retour au PSG en 2016, Alphonse Areola sera pourtant le gardien titulaire ce dimanche soir face à Toulouse au Parc des Princes. Une nouvelle titularisation pour le portier champion du monde, qui n'est pourtant pas assuré d'être le numéro un à la fin de l'été.

Modififié

La scène n’a échappé à personne. À Rennes, il y a sept jours, au moment où Romain Del Castillo s’élève entre Thomas Meunier et Thiago Silva, chacun sait qu’il est déjà trop tard. Les Bretons reprennent l’avantage, le capitaine parisien se retourne et passe une soufflante à son gardien pour ne pas avoir anticipé la feuille morte déposée par Camavinga. En conférence de presse d’après-match, Tuchel non plus n’a pas oublié d’en placer une pour le portier qu’il avait pourtant conforté comme numéro 1 à peine quelques semaines auparavant : « Pour Alphonse, c’est un match normal, mais un peu malchanceux. Alphonse titulaire à la fin du mercato ? Non, je ne peux pas le confirmer tant que le mercato est ouvert. Chaque joueur doit montrer sa qualité, Alphonse aussi. » Cela ne date pourtant pas d’hier que les performances de l’international français font débat entre ses défenseurs et ceux qui pensent que le « Titi » n’a pas les épaules assez larges pour rentrer dans le costume de dernier rempart de ce PSG-là. Et à un peu plus d’une semaine de la clôture du mercato, qu’Alphonse Areola sorte ou non deux grosses performances face à Toulouse ce dimanche et le week-end prochain à Metz, il apparaît clair que dans l’esprit de la direction sportive parisienne, partir avec Areola comme numéro un n'est pas un gage de sûreté.

Un costume trop large ?


Il faut dire que depuis son retour en 2016 à Paris, après s’être endurci à Bastia et à Villarreal, Areola n’a jamais vraiment répondu aux attentes. Avant la rencontre face à Nîmes, Thomas Tuchel avait d’ailleurs insisté sur le fait que son portier devait encore progresser pour espérer garder le poste : « C’est à Alphonse de montrer qu'il est capable de s'améliorer, de surmonter cette étape et de prendre cette responsabilité. C'est absolument nécessaire et très important pour nous.  » Souvent, d’ailleurs, il est expliqué qu’Areola n’a jamais eu réellement sa chance, qu’il a toujours été en ballottage ou victime du fameux système d’alternance voulu par Unai Emery. Reste que lors de la saison 2017-2018, la deuxième de l’ère du coach basque dans la capitale, Areola a disputé 34 des 38 journées de Ligue 1, ainsi que la totalité des rencontres de Ligue des champions qui avait vu Paris tomber face au Real Madrid.


Un match aller à Madrid où, sans faire d’énorme boulette, Areola n’a pas non plus été impérial sur les deuxième et troisième buts madrilènes. Ce sont ces petites erreurs et ces matchs à enjeu où le natif de Paris n’a pas été décisif qui le placent aujourd’hui dans une situation délicate. Pour Didier Domi, ancien défenseur des Rouge et Bleu, ça ne fait en tout cas aucun doute : « Il a fait des erreurs d’appréciation et d’autres notamment dans certaines situations de jeu importante où ça fait un peu "trop gros" pour qu’il n’y ait pas de questionnements à son sujet. Ça ne m’étonne donc pas que Paris puisse chercher un gardien. Du point de vue du PSG, ces erreurs-là pèsent forcément dans la balance. Et je comprends la position du club, même si je serais pour, de mon côté, lui laisser un an complet de plus, car un déclic peut toujours arriver et Alphonse est un gardien qui a besoin de stabilité. » Pas sûr effectivement que l’actuelle direction sportive parisienne soit aussi patiente que son ancien latéral gauche.

Navas, Donnarumma ou... Areola ?


Et pour cause : Leonardo n’a pas attendu longtemps avant de lancer plusieurs pistes qui ont animé l’été sans pour le moment aboutir. Comme L’Équipe l’expliquait encore le 7 août dernier, le portier du Milan Gianluigi Donnarumma plaît énormément au directeur sportif brésilien. Il y a aussi bien entendu la rumeur qui mène à Keylor Navas, annoncé très proche du PSG par le quotidien madrilène Marca, démentie par Zinédine Zidane en conférence de presse.



Deux pistes bien différentes, qui ne sont pas à mettre sur le même plan, selon Domi. « Quand tu vois Navas, sa grande qualité, c’est qu’il est présent dans les moments critiques. Plus la pression est grande, plus il est présent. Il a l’expérience de ce genre de rencontres, et de ces moments à bien négocier. Dans les moments importants du Real, il a toujours été là et c’est aussi là que tu vois le réel niveau d’un gardien. Pour Donnarumma en revanche, il me semble encore trop jeune, mais surtout, il n’a jamais disputé la Ligue des champions. Paris n’aurait donc pas la valeur ajoutée qu’il cherche aujourd’hui en Europe. » En attendant, depuis le départ définitif de Kevin Trapp à Francfort, Areola est bel est bien toujours le numéro un à Paris, huit jours avant la fin du mercato estival. À lui de montrer qu'il mérite cette place, s'il n'est pas déjà trop tard.

Par Andrea Chazy Propos de Didier Domi recueillis par AC.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 14:15 EuroMillions : 188 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi
Hier à 15:06 Maxwel Cornet prolonge jusqu'en 2023 20 Hier à 12:30 Dani Alves : « Je suis là pour construire » 10 Hier à 11:55 Une employée du McDonald’s sort du bois après l'interview de CR7 70
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:56 David Silva première recrue de Beckham en MLS ? 16 Hier à 10:00 Un club anglais invite un jeune fan daltonien à l'entraînement 25