Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Juventus

Alors, ça a donné quoi cette Juve version Pirlo?

Facile vainqueur de la Sampdoria ce dimanche (3-0), la Vieille Dame sauce Pirlo a affiché un plaisir de jouer et un allant offensif qui lui avaient cruellement manqué la saison dernière. De bon augure, en attendant que les promesses esquissées se transforment peut-être en certitudes.

Modififié
Andrea Pirlo n'est pas un type particulièrement expressif. Planqué derrière sa barbe, les bras croisés qui nouent la veste de son costard cintré, le Mister bianconero savoure en silence. Sa Juventus vient de baffer la Sampdoria 3-0 ce dimanche, et le résultat n'est pas le seul motif de satisfaction de la soirée côté piémontais. Le football routinier, tristement répétitif de la saison dernière, a semblé d'un coup rétrécir dans le rétro de la Vieille Dame, qu'on a vu renouer avec une notion qui lui était depuis longtemps étrangère : le plaisir.

Milieu moelleux


Bien sûr, tout n'a pas été parfait pour la première des Piémontais cette saison. Leur performance, décousue, a d'abord débouché sur 20 premières minutes pétillantes sur le plan collectif, récompensées par l'ouverture du score de Kulusevski à la 13e minute de jeu. Le reste fut plus convenu, même si, par séquences, on a pu se régaler de mouvements et de combinaisons qu'on se désespérait de revoir à Turin depuis trop longtemps. Surtout au milieu de terrain, atone la saison dernière, mais beaucoup plus structuré hier soir par un projet de jeu que Pirlo a orienté autour d'un 3-5-2 qui bascule vers l'avant. La Vieille Dame a carburé avec un seul vrai milieu défensif, la recrue Weston McKennie, qui, avec 7 ballons interceptés (meilleur total de sa formation) et 10 tacles tentés, a joyeusement consenti à faire le sale boulot. Un cran plus haut, Adrien Rabiot a endossé le rôle de plaque tournante de l'équipe, en distribuant 93 passes, le meilleur total juventino derrière Danilo, mais surtout en imprimant une vitesse et une verticalité qui faisaient défaut à la Juventus la saison dernière.


La meilleure surprise de la soirée reste néanmoins Aaron Ramsey. Le Gallois, aligné en numéro 10 derrière la doublette Kulusevski-Ronaldo, aura donné une passe décisive pour le Portugais et a multiplié les décalages malins pour ses attaquants. Le bloc haut de la Juventus lui aura également permis de faire jouer son art du pressing : avec 11 tacles tentés, l'ex-Gunner a harcelé sans discontinuer la défense de la Sampdoria, dont les relances ont souvent été réduites à leur plus simple expression. Pirlo devra désormais songer à comment intégrer Arthur – remplaçant dimanche – à cet entrejeu blanc et noir, qu'on n'avait plus vu aussi dynamique et entreprenant depuis un bon bout de temps.

Du flou et des promesses


L'autre grande satisfaction de la soirée côté bianconero, c'est le retour de la défense à trois : avec 88% de duels gagnés, meilleur total de son équipe, Giorgio Chiellini prouve que sa blessure de la saison dernière semble largement digérée. Leonardo Bonucci n'a pas été en reste, le quarterback juventino multipliant les transversales impeccables, avec la facilité qu'on lui connaît. Son but sur corner venait récompenser un match presque irréprochable sur le plan technique. Ses 94% de passes réussies en attestent, un chiffre exceptionnel, compte tenu du nombre de transmissions longues que le défenseur aura déposé dans les pieds de ses équipiers. Danilo, troisième larron de la défense dimanche et auteur d'une performance solide, pourrait lui, à terme, être remplacé par Demiral, puis De Ligt (blessé, pour encore trois mois environ).


En somme, de quoi renforcer Andrea Pirlo dans ses convictions. Le natif de Flero a rapidement affirmé sa volonté de produire un football à la fois offensif et agressif à la récupération du ballon. Pour que la théorie rejoigne la pratique, il va évidemment encore falloir cravacher. Notamment sur les ailes, où l'animation hier soir a semblé timide. Juan Cuadrado n'a tenté que deux centres face à la Sampdoria, même si le retour du Colombien à un poste de piston droit, la position où il avait explosé quand il évoluait à la Fiorentina, est porteur de belles promesses. À gauche, Pirlo a aligné le jeune espoir transalpin Gianluca Frabotta, auteur d'une partition honnête, mais appelé à jouer les remplaçants pour le restant de la saison. À terme, ce sont Alex Sandro et Federico Bernardeschi (actuellement blessés) qui pourraient se partager alternativement le couloir.




Devant, c'est encore le flou qui prédomine : face à la Samp' dimanche, Cristiano Ronaldo a attisé tous les regards et magnétisé tous les ballons dans la surface adverse. Sans doute un peu trop : à lui seul, le Portugais a botté 10 des 16 tirs de son équipe. Le Suédois Dejan Kulusevski, élu meilleur jeune de Serie A la saison dernière, a inscrit un but tout en finesse, mais devrait surtout jouer les jokers de luxe cette saison. C'est Paulo Dybala, ménagé hier, qui devrait en effet être associé à Ronaldo devant, en attendant qu'un avant-centre de métier, peut-être Edin Džeko, ne vienne éventuellement apporter plus de poids à l'ensemble. Si la venue du Bosnien est confirmée, on imagine que la Juve pourra alterner devant entre les trois larrons, pour porter l'estocade au sein de son 3-5-2. Voilà qui augure peut-être quelques belles choses dans le Piémont, même si Andrea Pirlo va devoir confirmer sur le long terme les premières impressions entrevues cette saison.

Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi

Hier à 17:37 Un journal espagnol condamné à payer 7000 euros à Lionel Messi 19 Hier à 16:48 Billie Jean King et Lindsey Vonn parmi les investisseurs de l'équipe de Natalie Portman 41
Hier à 16:16 Javier Tebas se mêle de l'affaire Mediapro-LFP 36 Hier à 15:27 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! dimanche 6
Hier à 14:47 Marcello Lippi prend sa retraite 26 Hier à 14:32 Des croix en bois et une tête de cochon installées sur la pelouse de Livourne 16 Hier à 13:43 Subašić s'engage en Croatie en tant que joueur de champ 29
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine