Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe H
  3. // Ajax Amsterdam/Milan AC

Ajax bat Milan !

Première victoire ajacide en C1 ce soir à l’Arena. Le Milan pliera parce que c’est dans l’ordre cosmique des choses et dans l’ordonnancement des planètes. Les dieux du foot s’arrangeront sur le score.

Modififié
Ah ! La consanguinité Ajax et Milan AC… Pas de « grand Milan » des eighties sans les Ajacides Rijkaard et Van Basten. D’ailleurs le jeune coach Sacchi est devenu le Vénérable Sacchi en allant lui aussi en pèlerinage à Amsterdam étudier un peu le jeu et la formation de son club-phare. L’immense Seedorf fit les beaux jours de Milan, bien sûr, tout comme Zlatan qui joua aussi dans les deux clubs. Jaap Stam fit le chemin inverse, l’Ajax après Milan, en fin de carrière… Récemment, il y eut l’Ajacide Huntelaar qui passa par San Siro sans trop convaincre (2009-10). Et aujourd’hui, enfin, Urby Emanuelson et Nigel de Jong, tous deux formés à l’Ajax puis Lanciers, font partie de l’effectif rossonero. Voilà pour les salamalecs.

FDB y croit ! Un peu…

Dans sa conférence de presse d’hier à l’Arena, un Frank de Boer (FDB) lucide n’a pas renversé la dialectique en donnant son club favori avant la rencontre de ce soir : c’est bien le Milan qui est supérieur sur le papier. Pour bien se faire comprendre, il a rendu un hommage appuyé à Balotelli qui, « comme Messi peut faire basculer un match. Et ça, c’est dur à bien contrôler : ils ont toujours des bons ballons chauds à négocier. » FDB a aussi eu un petit mot sympa sur Nigel de Jong ( « c’est le verrou à la porte, il joue simple et fait les bon choix : c’est le moteur du milieu milanais » ). On suivra donc au milieu le derby des « De Jong » , Nigel contre Siem, avec avantage poétique pour le premier (muscle ton jeu, Siem !). La conf de De Boer a ensuite pris un tour un peu surprenant : « Le plus important est d’essayer de prendre les trois points. Si l’on veut finir seconds du groupe, on devra s’imposer. Et la meilleure façon d’y parvenir, à nouveau, c’est de jouer notre jeu habituel. » Gonflé ! Malgré les départs (Alderweireld, Eriksen, Babel), les blessures et un début de championnat moyen, Franky croit encore en ses rêves estivaux d’atteindre les 8es en finissant derrière l’intouchable Barça ! Et pourquoi Franky y croit ?

D’abord, la superstition, la chance, les coïncidences… En 1995, l’Ajax des frères De Boer avait remporté la C1 face aux Rossoneri (1-0, Kluivert). Autre souvenir marquant déterré par FDB : son premier match en tant que coach de l’Ajax le 8 décembre 2010. En dernier match de poule de C1, ses gars avaient battu le Milan au San Siro 2-0 (Milan était déjà qualifié, certes, mais avait peiné 1-1 à l’aller). Une victoire à San Siro (d’érable) deux jours après avoir remplacé Martin Jol sur le banc ajacide… Un signe du destin que Franky avait déjà évoqué lors du tirage de fin août dernier. Mais Franky n’est pas que sentimental. Il a aussi visionné les deux rencontres du PSV, éliminé en play-offs par Milan en août dernier (1-1 et 0-3 en Italie) : « On a vu qu’avec le PSV, il y a des possibilités, à domicile comme à l’extérieur. Avec un peu de chances, PSV aurait pu marquer d’autres buts. » Pas faux ! Même si FDB reste lucide : « J’ai le même feeling qu’avec le Real, en fait. Tu commences à croire que tu es meilleur, que tu les domines. Et boum ! Sans prévenir, tu te manges un but. On doit donc faire gaffe défensivement. »

Un Milan prenable ?

Autres motifs d’optimisme : le 6-0 face au promu Go Ahead Eagles, samedi à l’Arena. Malgré une première mi-temps stérile, la mécanique s’est relancée et a fait partiellement oublier les deux matchs catastrophes précédents, le 0-4 à Eindhoven et la difficile victoire à dom en Coupe des Pays-Bas face au petit club de D2 Volendam 4-2 après prolongation. Même si l’Ajax a perdu Bojan (blessé à la deuxième minute à la cuisse gauche), face aux Eagles l’équipe a affiché plus de mordant, plus d’agressivité, plus de rapidité dans les transmissions et plus de jeu direct, vertical. C’est qu’à l’Ajax, comme au Feyenoord et au PSV, la concurrence fait bouger les lignes… Comme prévu, après ses cagades successives, Vermeer a laissé sa place dans la cage au très bon Cillessen, plus grand, plus à l’aise dans le jeu aérien et un peu plus adepte des longs dégagements. En latéral gauche, Danny Blind de retour de blessure peut s’inquiéter du retour en boulet de canon de Boilesen (pas mal à Barcelone en ailier gauche et très bon en défenseur droit face aux Eagles) : le Danois est très rapide, il sait éliminer et centre bien ! Sigthorsson qui a goûté aussi du banc, puis qui a été trimballé à droite a remplacé Bojan, samedi, de la meilleure des manières avec un doublé et une hargne nouvelle. Idem pour Fischer, plus saignant depuis qu’il n’a pas été titulaire (face à Groningue). Avec Sigthorsson, Fischer voit se pointer aussi les jeunes Andersen, Klaassen et Hoesen qui grappillent devant un peu plus de temps de jeu. À droite, le jeune ailier Lesley de Sa (20 ans) a aussi marqué des points face aux Eagles. Enfin, au milieu, Lerin Duarte commence à bien prendre ses marques, tout comme le capitaine Siem de Jong est redevenu parfaitement opérationnel après son absence pour cause de pneumothorax. Le 6-0 de samedi a ramené l’Ajax à la deuxième place virtuelle d’Eredivisie (5e en fait avec 14 points et à une unité du FC Twente, le leader). Tout ne va pas si mal à Amsterdam. Objectivement, cet Ajax même diminué, même modeste pourrait faire mal au Milan ce soir. Nul doute que Massimo Allegri aura bien visionné le Barça-Ajax (4-0) en retenant bien les cinq occases très nettes que les Ajacides n’ont malheureusement pas pu mettre au fond…


Gare à la suffisance, donc. Car les Rossoneri sont aussi prenables en ce moment. Avec une 9e place en Serie A à déjà 8 points de l’AS Roma, leader, pour un bilan très moyen de 2 victoires, 2 nuls et 2 défaites (11 buts pour, 10 buts contre), ce Milan n’a encore rien d’un ogre. Comme le reconnaît un Allegri, pourtant confiant avant le match à l’Arena : « Nous avons pris un peu de retard, mais nous cherchons à prendre des points pour revenir à la zone du classement qui nous correspond le mieux. (…) Nous devons essayer de donner de la continuité à nos résultats, même si nous aurions mérité quelques points en plus lors des précédentes rencontres. Mais nous devons nous retrousser les manches et avancer peu à peu au classement. » Le coach milanais a évidemment déploré la rechute d’El Shaarawy, forfait, et annoncé un duo Balotelli-Robinho en attaque. Matri commencera sur le banc et Montolivo, de retour, sera dans le groupe et dispo. Outre l’absence de El Shaarawy et en référence au PSV-Milan d’août dernier, il faut aussi rappeler qu’entre-temps, le monstre Kevin-Prince Boateng (bourreau d’Eindhoven) s’en est allé à Schalke 04. Un paramètre de taille à ne pas négliger, même si Milan s’en est tiré face au Celtic (2-0)… Tout peut arriver pour l’Ajax, ce soir, à l’Arena. Tout tient encore une fois au charisme de Frank de Boer : victorieux ou morts. Mais morts debout : en jouant.

Par Chérif Ghemmour

PS : mea culpa et pan sur le bec ! Petit retour sur l’article d’hier sur l’Immense Cambiasso… C’est bien en quarts et non en 8es que l’Argentine a été éliminée en Coupe du monde 2006 par l’Allemagne (4-0) : la faute à Alzheimer. Et Cambiasso gaucher plutôt que droitier : la faute à Joe Strummer (un authentique gaucher… mais qui jouait de la gratte en tant que droitier). Conclusion : Cambiasso, Strummer, gaucher ou droitier, on s’en fout, y a que le talent qui compte.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 95
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur