Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe H
  3. // Ajax/Celtic

Ajax bat Celtic !

Tout va bien pour les Lanciers. Une défaite au Barça (0-4), un nul face à Milan (1-1) et un insuccès à Celtic Park (1-2). Bilan : la lanterne rouge avec un seul petit point. Tout est donc réuni pour une victoire éclatante de l’Ajax ce soir face aux Celtiques.

Modififié
Bon, un peu d’humour pour commencer. Ce soir, comme on joue à Amsterdam, Ajax va fumer le Celtic… OK, pas drôle. Un peu de surnaturel, peut-être ? Alors, voilà… La scène se passe lundi dernier, au matin du 28 octobre… Le temps est à la tempête au nord de l’Europe… Un vent violent balaye Amsterdam… Frank de Boer doit diriger l’entraînement matinal en plein air, mais le vent est trop fort… Alors il décide de mener la session à couvert, dans l’immense tente à soufflerie qui abrite un terrain synthétique… Mais à la vue de l’édifice textile qui tangue et vacille sous la bourrasque, Frank se ravise et emmène les siens s’entraîner sur le terrain habituel, à la fraîche… 45 minutes plus tard, la tente immense bâchée de blanc s’écroule dangereusement au sol… Frank de Boer aura alors ces mots en songeant au drame évité à ses joueurs : «  C’était la bonne décision.  » La sienne… Cette histoire est authentique et démontre selon la cosmologie de Vanwruijks que Frank a toujours raison et que l’Ajax gagne toujours.

Cruijff à la rescousse !

Enfin… Presque toujours. La faute à Vitesse qui s’est cru tout permis en venant tauler l’Ajax à l’ArenA, samedi soir (0-1). Un truc de malotrus, vu que Kazaishvili a inscrit le but fatidique à la 90e. Du coup, l’Ajax est 6e à 3 points du leader AZ. Mais ce qui dérange, outre le revers à dom, c’est le détail statistique : 5 victoires, 4 nuls et déjà 3 défaites. Pas exactement un parcours de futur champion (même si la concurrence n’assure pas mieux non plus). Plus sérieux, ce sont les 15 buts déjà encaissés en 12 matchs et, surtout, une inefficacité mortelle devant le but, déjà constatée en Eredevisie et en C1. Mais le pire, face à Vitesse Arnhem, ce fut le manque de vraies occasions, hormis quelques situations chaudes. Toujours la même domination stérile, de plus en plus éloignée de la zone de vérité, pas de changements de rythme, des leaders de jeu aux abonnés absents (notamment Siem de Jong) et un manque flagrant de créativité au milieu depuis le départ d’Eriksen... Du coup, à la fin du match, le public de l’ArenA a raccompagné les siens aux vestiaires sous les sifflets. Un petit événement en soi qui atteste d’un malaise au sein du club. Pas encore la crise, non, mais une situation suffisamment sérieuse que FDB avait déjà tenté de désamorcer la semaine précédant la rencontre : oui, l’Ajax est sur la bonne voie malgré les résultats défavorables. Oui, cette jeune équipe progresse et on doit lui laisser le temps de s’améliorer. Et oui, l’équipe doit poursuivre selon sa philosophie de jeu et ses fondamentaux. Sauf que les sifflets de l’ArenA lui ont répondu samedi soir...

Mais le hasard fait bien les choses… Johan Cruyff en personne était à Amsterdam avant-hier. Le Maître a clairement appuyé le boulot de FDB et de son staff, ainsi que le jeu pratiqué et la formation (toujours vitrine de prestige du club). Normal : le renouveau de l’Ajax trois fois champion, c’est aussi son œuvre. Alors, il l’a défendue, faisant fi des critiques des supporters et des médias nationaux. Pour Johan 1er, tout va bien à l’Ajax. Il a enfoncé le clou en rappelant en gros qu’au départ, les génies étaient toujours pris pour des fous… À la vérité, FDB n’avait pas exactement besoin du soutien du Parrain : avec trois couronnes et un contrat prolongé jusqu’en 2017, il a la confiance du club et des dirigeants. Du reste, hier, Frank a tenu hier le même discours que d’habitude sur les certitudes de jeu bien ancrées : « Je pense qu’on gagnera ce soir si nous jouons comme on l’a fait à l’aller à Glasgow. » Reste à voir la réaction des supporters en cas de nouvelle défaite, ce soir, mais surtout en championnat. Et puis aujourd’hui, c’est un peu un match à haute tension : l’Ajax est sur le coup d’une enquête disciplinaire de l’UEFA suite aux incidents provoqués contre police et stewards du Celtic Park par les supporters amstellodamois… Objectivement, pour ce qui est de la Ligue des champions, on ne se fait plus trop d’illusions. La deuxième place un temps espérée par FDB n’est plus de mise (le Barça a 7 points, Milan 5 et les Hoops 3) et la troisième qualificative pour l’Europa League se jouera sûrement ce soir. C’est jouable, mais…

Strachan, ce rasoir…


Ce soir, l’Ajax sera privé de l’expérimenté Moisander en défense. Il figure dans le groupe, sera sûrement appelé à jouer, mais il ne sera pas à 100 %. Son absence avait pénalisé l’équipe à l’aller et la jeune paire axiale Denswil-Veltman (20 et 21 ans) fera ce qu’elle peut. Daley Blind devrait laisser à nouveau le côté gauche à Boilesen et jouer en 6 devant la défense, un poste où il fait plus que dépanner. On rappelle que le fils de Danny, habituellement latéral gauche (y compris avec les Oranje) est milieu de formation. Dans les buts, Cillessen s’est installé, laissant Vermeer se morfondre sur le banc (c’est le troisième gardien, Van der Hart, qui a joué en Coupe des Pays-Bas la semaine dernière !). Au milieu, Klaassen et Serero relaieraient Blind. Enfin en attaque, petite nouveauté : c’est Siem de Jong qui jouera en 9, décalant à droite un Sigthorsson aussi en perte de confiance. Le polyvalent homme à tout faire danois Schöne devrait même compléter la ligne offensive. On le voit, avec ces trois attaquants, FDB privilégierait l’expérience et une force de frappe plus tranchante qu’avec les petits jeunots Fischer et Andersen (probables entrants). Hoesen, auteur d’un fort joli but en Jong Ajax (la réserve), pourrait lui aussi entrer en cours de match.

L’impayable Gordon Strachan, l’ancienne gloire de MU et de Leeds, ex-coach du Celtic et actuel sélectionneur de l’Écosse, n’a pas manqué de railler cette (trop) jeune équipe d’Ajax : « Ils ne se rasent même pas !  » Une allusion marrante, mais cruelle sur la prépuberté supposée des gamins ajacied… Pas faux : à l’aller, c’est plus l’expérience et le métier qui avaient fait la différence en faveur des Bhoys (1-2, Denswil se faisant avoir comme un bleu sur l’action du péno pour le Celtic). Neil Lennon, coach des Hoops, est beaucoup plus mesuré : « Ajax est favori du fait qu’il joue à domicile. C’est de plus une très bonne équipe. Une excellente, même. Sincèrement. Contre Milan, ils ont été malchanceux de ne faire que 1-1.  » Lennon a sans doute aussi gardé en mémoire la domination globale des Néerlandais à l’aller, ainsi que leurs nombreuses occases ratées (Serero, De Jong). Idem pour FDB, sorti frustré de ne pas avoir au moins ramené un point de Glasgow où les supporters rouge et blanc ont même parfois couvert les chœurs écossais… Lennon vise le nul pour aller loin : « Avec un point à Amsterdam, nous pourrions en marquer trois de plus à la maison face à Milan et avec 7 points, nous pourrions atteindre les 8es. » Le Celtic a pris l’ascendant psychologique et peut faire mal ce soir. Plus que de gagner (chose possible), on attendra surtout de l’Ajax qu’il se crée des occasions, indice qui validera ou non les discours de Frank et Johan… Pour la petite histoire, on verra si l’ex-attaquant ajacied Boerrigter rejouera dans cette ArenA qu’il a quittée à l’été. Enfin, la Hollande du foot aura l’œil rivé sur un Bhoy en particulier… l’excellent défenseur axial néerlandais Virgil van Dijk (22 ans). Supervisé, entre autrse, à l’aller à Celtic Park par un Louis van Gaal impressionné (mais qui ne l’a pas encore appelé), le colosse de Breda (1m91) ravive actuellement les regrets côté Amsterdam. Comment et pourquoi l’Ajax n’a-t-il pas recruté ce crack parti du FC Groningen au Celtic cet été ?… En Champions League, le Celtic a perdu 20 fois sur ses 22 matchs à l’extérieur. Ce soir, les Hoops en seront à 21 sur 23. Toujours selon la cosmologie de Vanwruijks.

par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall
Hier à 09:51 DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions