Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. // Roumanie – Insolite

Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles

On connaît énormément d'histoires de football parfaitement hallucinantes : la folie d'Éric Cantona, le cheikh fou de 1982, le culot d'Ali Dia, etc. Mais aucune de ces histoires n'arrive à la cheville du récit complètement déjanté du président de club qui voulait construire une fosse à crocodiles dans son propre stade.

Modififié
On l'associe souvent aux championnats anglais, mais le phénomène des streakers est répandu dans le monde entier. On l'associe également aux matchs de football professionnels, puisqu'ils sont télévisés, mais même devant des matchs d'amateurs, l'envie de courir nu sur une pelouse prend parfois le dessus. Si on peut imaginer facilement la satisfaction du coureur fou qui jubile après avoir réussi à passer le premier rideau de stewards, qui sent l'air frais lui chatouiller le corps dénudé avant de se faire violemment plaquer au sol ou, mieux, de se prendre un tacle par derrière, on peut aussi facilement comprendre l'agacement des joueurs, des dirigeants et du reste de la foule devant ce spectacle impudique. Plus qu'un simple rigolo, c'est donc tout un phénomène qu'il faut constamment tacler. Pour ce faire, chacun y va de sa petite idée, de la plus simple – augmenter le nombre de stewards, par exemple – à la plus saugrenue. Mais personne n'a encore eu une idée aussi déjantée que celle d'Alexandru Cringus.

Roumanie, quatrième division, 2002


Le nom de Nicolae Bălcescu ne vous dit sans doute rien, et c'est bien normal. Petite bourgade du comté de Constanța, tout au sud-est de la Roumanie, à quelques kilomètres des côtes de la mer Noire, elle dispose tout de même d'une équipe de football. En 2002, cette équipe évoluait même en Liga IV, la quatrième division roumaine. Un bel accomplissement, et une belle raison de faire la fête pour les fervents supporters du club. Seulement, ces derniers ne semblent alors pas connaître la mesure. Chaque match à domicile est un peu trop « chaud » , et les incidents se succèdent : violence vis-à-vis des joueurs, des supporters adverses, etc. Mais ce sont surtout les envahissements de terrain qui laissent les autorités pantoises. Pas un match ne se déroule sans qu'un ou plusieurs streakers ne se ruent sur le terrain à la première occasion. Avec un peu plus d'une centaine de places, le stade du Steaua Nicolae Bălcescu était devenu une zone de non-droit.

Alertés et concernés, les dirigeants de la Ligue n'eurent d'autres choix que de mettre en garde le Steaua Nicolae Bălcescu. À moins de trouver une solution efficace pour lutter contre les actes irréfléchis et répétés de leurs supporters, le club serait lourdement sanctionné, puis exclu du championnat. Mais comment empêcher ces types de pénétrer sur la pelouse ? Améliorer le dispositif de sécurité ? Sensibiliser ? Devant l'ampleur du phénomène, aucune solution ne semble convenir. Le président du petit club, qui est aussi à l'époque le maire de la ville, n'est pas homme à tourner autour du pot. Pour lui, la solution est simple : si on ne peut pas faire évoluer la mentalité des supporters, et les empêcher d'avoir envie de sauter sur la pelouse, il faut logiquement les empêcher physiquement de le faire. Et si les barrières ne suffisent pas, doublons le dispositif de gigantesques tranchées entre la pelouse et les gradins.

470 euros pour un croco


Les travaux commencent, et Alexandru Cringus se réjouit de voir son stade changer. « J'ai envoyé mes gars creuser le fossé et le remplir d'eau. Maintenant, des petits canards vont venir patauger ici. Mais au printemps, vous risquez de subir un choc. J'ai eu une idée qui peut sembler folle, mais qui peut sûrement nous aider » , explique-t-il dans des propos relayés par le site de l'UEFA. Tout le monde s'interroge alors : qu'entend-il faire de ce fossé rempli d'eau. Rapidement, la réponse tombe : Alexandru n'a pas seulement creusé un trou, il a bâti un enclos à crocodiles. «  J'étais à Rimnicu Vilcea quand j'ai vu un crocodile dans une animalerie. J'ai demandé aux vendeurs son prix, et ils m'ont répondu qu'il ne coûtait que 470 euros. Je suis allé chercher des sponsors pour en acheter plusieurs. Dès que l'eau sera assez chaude, on les installera » , explique-t-il, avant de poursuivre : « Aucun supporter ne sera assez courageux pour sauter par-dessus le fossé. Nous n'aurons plus de problèmes avec les envahissements de terrain désormais. »


Difficile de croire que les autorités compétentes ont pu laisser le président agir à sa guise avec ces crocodiles mangeurs de streakers. D'après les dernières informations dont disposait le Guardian, en 2006, soit près de trois ans après les incidents, les autorités locales étaient en train d'examiner la proposition Alexandru Cringus. Depuis, on n'a plus jamais entendu parler du Steaua Nicolae Bălcescu et de ses supporters un peu trop agités. Alexandru Cringus n'est plus maire et demeure difficile à joindre. L'enquête continue, mais quoi qu'il en soit, l'issue ne peut être qu'incroyable : que cette fosse existe ou non, un homme a un jour eu l'idée de la construire. Et était tout à fait sérieux quand il a proposé de la remplir de crocodiles. Costaud.


Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Le Kiosque SO PRESS

Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29