Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Agitations autour de Felix Magath

A Gelsenkirchen, Felix Magath déchaîne les passions cette saison. Il y a ceux qui le soutiennent contre vents et marées, et ceux (parmi lesquels les dirigeants) qui désirent le voir le plus vite possible loin de Schalke 04.


D'après Welt Online, deux hommes, propriétaires d'une fabrique de T-shirts et admirateurs de Herr Felix, auraient voulu mener une action de soutien au manager de Schalke, en tentant de vendre environ 500 t-shirts (à 5 euro l'unité) avec le portrait de Magath dessus et le fameux « like » de Facebook, et ce juste avant le huitième de finale retour contre Valence. Cette opération a été stoppée de justesse par le service marketing du club, parce que le t-shirt comportait aussi le logo de Schalke, et que l'on imaginait mal le club aller dans le même sens que les pro-Magath, surtout vu le contexte actuel. Les fabricants de t-shirts n'ont pourtant pas dit leur dernier mot, et comptent bien renouveler leur action ce samedi, pour la réception de l'Eintracht Francfort.


Par ailleurs, Felix Magath ne s'est pas présenté au centre d'entraînement ce matin; ce sont ses assistants qui ont géré les joueurs à partir de 10 heures. Pas étonnant, quand on sait ce que Clemens Tönnies, le président du conseil de surveillance de Schalke, a déclaré dans les colonnes de Kicker: «  Il faut tirer la sonnette d'alarme. En exceptant la Champions' League, au sein du club, ça flambe » . Tönnies a également parlé de « comportement inhumain » et d' « année perdue » pour Schalke.


Le club de Gelsenkirchen souhaite garder Magath jusqu'à la fin de saison au plus tard. Mais il se peut que les dirigeants se débarrassent plus tôt de Herr Felix: selon le tabloïd bild.de, l'une des solutions les plus folles serait de faire partir Magath très prochainement, et de le remplacer par Otto Rehhagel, l'entraîneur champion d'Europe 2004 avec la Grèce, et ce jusqu'à juin prochain. Ensuite, ce serait soit Ralf Rangnick (ex-Schalke, ex-Hoffenheim) ou bien Robin Dutt (actuel coach de Fribourg) qui viendrait le remplacer.


Si Magath venait à partir, Felix le chat retomberait quand même sur ses pattes: en effet, selon sport1.de, Dietrich Mateschitz, le patron de l'entreprise de boissons énergisantes Redbull souhaiterait installer Magath à la tête d'une de ses filiales sportives, à savoir le Red Bull Leipzig, actuel pensionnaire de Regionalliga Nord (4ème division allemande). Le but: faire remonter le club et, à terme, lui faire jouer l'Europe.



Magath, ton univers impitoyable...


AF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


À lire ensuite
Ibra satisfait de lui