Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Aeroplane : « Le penalty de Baggio a été une tragédie pour ma famille »

Avant de faire des titres « disco cosmiques et spacieux » avec son compère The Magician puis en solo, Aeroplane, aka Vito De Luca, a connu les joies du football adolescent et la ferveur de la diaspora italo-belge. De fait, un détour par Roberto Baggio et Enzo Scifo s'impose.

Modififié
Tu es né de parents italiens, tu as grandi en Belgique : la culture foot, ça doit être un truc présent chez toi ?
Pas vraiment. En fait, plus vraiment. J’ai grandi et commencé à avoir d’autres centres d’intérêts. Comme les filles, par exemple ! Aussi, j’ai les deux genoux explosés, j’ai les articulations en compote, donc dur de jouer au football. J'ai joué longtemps quand j'étais plus jeune, et j'étais pas super bon donc ça a du laisser des marques dans mon ego, aussi. Et en arrêtant de jouer, je me suis désintéressé. Et puis le penalty raté de Roberto Baggio en 1994 a été une tragédie pour toute ma famille.

Une tragédie, à ce point ?
On était tous chez mes grands-parents. Une famille de Siciliens, entassés dans une pièce, hurlant à chaque penalty. Quand Baggio a raté, ça a été l’explosion, tout le monde se criait dessus, les enfants pleuraient. On avait les voitures prêtes pour partir faire la fête avec les drapeaux et l’hymne national italien prêt à jouer. Rien de tout ça n’a été nécessaire. Le but de la France dans les arrêts de jeu en Coupe d'Europe en 2000 (pour finalement perdre 2-1) en était une autre. Je regardais la fin du match debout dans la voiture d’un pote à travers la fenêtre d’un bar, avec la tête qui dépassait du toit ouvrant. Drapeau sur les épaules. C’est de là que j’ai vu l’égalisation. On a du se garer, sortir de la voiture, pour aller voir la fin du match. La suite, c’est de l’Histoire. Maintenant, je m'intéresse de plus prêt au football pendant les grands événements. J'aime ce sentiment de communauté, on gagne et on perd ensemble. Comme je le disais, une demi-finale ou une finale de Coupe du monde, c’est une bonne excuse pour se retrouver avec toute sa famille dans la même pièce, « regarder le match » et ensuite se retrouver sur une place avec des gens qu’on ne connaît pas à chanter et sauter dans des fontaines avec un drapeau sur la tête. Ça n’arrive qu’à la Coupe du monde.

En parlant de Coupe du monde, celle de 2006 a donc vengé « l'honneur » de ta famille, non ?
2006 était le complet opposé. Beaucoup d’événements pendant le match, ça a rajouté du suspense. C’était assez fou, j’étais dans un bar avec des amis et de la famille. Encore une fois, le chaos complet. Les italiens crient tout le temps. Que ça soit positif ou négatif, ils crient. Donc je me souviens principalement de cris provenant de partout. Le penalty raté de Trezeguet, c’était quelque chose... C’est fou en sport comme le malheur de tout un peuple fait le bonheur d’un autre.

Tu viens de la région de Namur : alors, plutôt RES Jamboise ou UR Namur ?
Aucune idée ! J'ai du jouer contre ces clubs quand j'avais quatorze ans mais je serais incapable de t'en parler. Moi, j’ai joué a l’Entente Tamines (club liquidé en 2000 sous le nom de Royal Entente Sambrevilloise, ndlr). Ensuite, dans un club de foot en salle dont j’ai oublié le nom. J’étais pas très bon donc ce n’est pas très gratifiant d’être sur un terrain de foot devant tout le monde quand tu rates des buts et que tu ne cours pas très vite. J’étais un peu mieux en salle. Et puis bon, les filles, la musique, etc.

Tu es né au moment où les Diables rouges connaissaient leur période la plus faste : Scifo, Pfaff, Van der Elst, Vercauteren, ça te parle ?
Oui, ça me parle. Je vois leurs têtes dans mon album Panini. Mais encore une fois, étant d'origine italienne, l'Italie était mon équipe de cœur. Cela dit, je suis toujours très content quand la Belgique se qualifie ou gagne.

Que penses-tu de l'équipe de Belgique actuelle ? Si l'équipe d'Italie doit affronter la Belgique en finale de Coupe du monde, par exemple : comment fais-tu ?
Je ne sais rien de l’équipe Belge actuelle, malheureusement. Belgique - Italie, je crois que je prendrais le camp de l’Italie, même si j’ai un grand respect pour la Belgique et que je me sens définitivement Belge. Mais la Squadra Azzurra, c’est un truc à part.

C’est étonnant, toi et Scifo, vous avez un peu le même parcours : fils d’immigrés italiens et… musicien. Tu savais que Scifo chantait ?

Oui. Mon père a joué longtemps comme gardien en Belgique et le connaît un peu, j'en ai entendu parler.

Ton père a été gardien en Belgique ?
Joseph De Luca. Il était gardien en prairie longtemps. Entente Tamines, je crois. Puis il est aussi passé au foot en salle, il a joué pour Seeplex Sambreville qui est ensuite devenu une très bonne équipe en Belgique (actuellement en troisième division Belge, ndlr). Mes parents étaient séparés donc je n’ai pas eu l’occasion d’aller voir beaucoup de matchs. Maintenant, il est entraîneur pour des équipes de jeunes. Concernant Scifo, j’ai entendu dire qu’il chantait oui, dans des soirées de nouvel an ou des trucs du genre. Après, je t’avoue que je n’ai pas cherché à en savoir plus ! Je ne suis pas sûr de ce que mon père pensait de lui, mais je crois qu’ils étaient plus ou moins potes. En tout cas, avec Claude Barzotti, ils doivent se faire des duos mortels.

Vidéo

Aeroplane en DJ set au Social Club le samedi 26 octobre (entrée gratuite).


Propos recueillis par Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 16 Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 77