Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options

Adil Rami revient sur ses propos à l'encontre de Rudi Garcia

Modififié
Marche arrière toute.

Alors qu'Adil Rami avait décidé de filmer l'une de ses parties de FIFA sur la plateforme Twich ce dimanche, le champion du monde 2018 a décidé dans une story Instagram de contextualiser son tacle à l'encontre de Rudi Garcia.



« Il n'y a pas de jeu, il n'y a pas d'âme. On dirait que c'est Rudi Garcia l'entraîneur » , avait en effet lancé l'ancien défenseur de l'OM en évoquant ses propres joueurs virtuels. Rami s'est donc justifié en tentant d'adoucir ses propos : « J'ai fait une polémique malgré moi sur Rudi Garcia, ce n'était pas voulu. Je streamais, je jouais à FIFA et je m'énervais contre mes joueurs. Je fais tout le temps des punchlines quand je joue. Je parle de tout le monde. C'est sur le ton de la rigolade. Des journalistes malveillants ont réussi » , explique-t-il.


Le Français, qui se cherche un nouveau point de chute après une expérience avortée à Sotchi, a par la suite adressé son mea-culpa, en prenant ses propres responsabilités : « C'est un peu moi le coupable évidemment, je leur donne à manger. Ils ont publié tout ce que j'ai pu dire. D'une part, je n'en suis pas fier, regrette-t-il, avant de tancer les médias : « Je voulais aussi m'excuser de cette punchline. Mais ça m'énerve de devoir m'excuser alors que je joue à la Playstation. Vous m'empêchez d'être naturel. Même quand je suis sur stream, je vais devoir avoir un discours formaté ? »

À deux doigts de balancer un extincteur. CA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom

Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:15 Roumanie : quand une équipe rate trois penaltys consécutifs 10