Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018
  2. //

Adil Rami raconte la nuit agitée des Bleus après le huitième contre l'Argentine

Modififié
Le groupe vivait bien.

Invité par TF1, le défenseur central de l'équipe de France Adil Rami – qui vient tout juste d'annoncer sa retraite internationale – a raconté la folle soirée des Bleus après le huitième de finale victorieux contre l'Albiceleste durant le Mondial. Un after qu'avaient retracé beIN Sports et le quotidien L'Équipe le lendemain de la rencontre.

« On était dans un restaurant, parce qu'une boîte de nuit, en période de Coupe du monde, c'est quasi impossible, et pour ceux qui le savent, on a la sécurité avec nous et c'est quand même très dangereux. On était une quinzaine dans un restaurant, pépère. Et quand on est rentrés, avec l'ambiance, on s'est mis à chanter dans les couloirs. Fidèle à moi-même, je me suis mis avec mon casque, nu, et je jouais à Fortnite dans ma chambre. Dans les couloirs, ça chantait, ça chantait, et les mecs tapaient chambre par chambre et ils chantaient des chants de supporters, a expliqué le Marseillais. J'ai senti la tempête arriver vers moi. Dès qu'il y en avait un qui avait le malheur d'ouvrir sa porte, ils retournaient les lits, les machins. Moi, il s'avère que j'avais pris un extincteur dans ma chambre. Sécurité, on sait jamais, contre les gamins. Et là je sors pour savoir ce qu'il se passe, y a Ben Mendy qui bloque la porte avec son pied. Il a alors crié et dit : "Venez, on va faire hara dans la chambre d'Adil Rami" Et là, je suis parti en courant, j'ai dégoupillé l'extincteur et quand ils sont rentrés, ghostbuster ! » , a-t-il poursuivi en mimant le geste devant un plateau hilare.


Par la suite, le joueur a indiqué avoir eu peur « de se faire virer » , voyant « l'ampleur de cette bêtise » . « Sincèrement, j'ai eu peur, car quand j'ai vu l'ampleur de cette bêtise, je me suis dit : "Je vais me faire virer". Au début, il y avait de la fumée partout dans le couloir. Je ne connaissais pas le système de l'extincteur. C'était de la folie. C'était une chicha. Encore, une chicha c'était gentil, c'était le Vélodrome. On ne se voyait pas à un mètre dans le couloir. Tout le monde courait, chantait, se tapait dessus comme on ne voyait pas, j'avais remis mon slip entre-temps. On avait quand même du mal à respirer. Tout à coup, la sécurité est arrivée et a dit : "Dégagez tous de l'hôtel, c'est toxique." Tout le monde se réveille, en plus il y avait l'alarme, il y avait la femme qui parlait en russe et nous disait de partir, un truc comme ça. Tout le monde est sorti, les employés et tout, Didier Deschamps aussi en pyjama. Quand je l'ai vu arriver vers nous, je me suis : "Ah merde". Et quand j'ai vu la sécurité venir, la police, les pompiers, je me suis dit : "Je suis mort" »

Tout ça pour finir sur le toit du monde, franchement. MA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Champions League
il y a 2 heures Un doublé pour Rooney, DC United qualifié pour les play-offs 1 il y a 3 heures R3 : Bourbaki remporte le derby de Pau 6 il y a 5 heures Gignac plante son dixième but de la saison 14

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE