Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Média
  2. // Mediapro
  3. // Téléfoot

Adieu Téléfoot... et surtout ne reviens pas !

Voilà, c'est fini : Téléfoot va s’arrêter. L'aventure aura donc duré moins de 6 mois. Une époque s’arrête : celle du grand n’importe quoi.

Modififié
En mai 2018, Didier Quillot l’annonçait avec enthousiasme : « Mediapro, c’est du solide ! » Fier d’avoir fait de la Ligue 1 française le deuxième championnat le plus cher du monde, derrière la Premier League britannique, à 1,153 milliard d’euros, l’ancien directeur général de LFP ne tarissait pas d’éloges pour ce nouveau diffuseur, l’espagnol Mediapro. Compétent, sérieux et expérimenté, voilà comment était, en gros, qualifié ce groupe, dirigé par le charismatique Catalan Jaume Roures. Tous les voyants étaient au vert, on prédisait un regain du foot français, des victoires économiques et sportives. Après cette première étape, l’équipe de France de Kylian Mbappé, la star parisienne, remportait un deuxième titre mondial. Deux ans après, le PSG atteignait la finale de la Ligue des champions. On vivait un rêve éveillé et Mediapro en était le principal acteur.

Personne, au sein des instances dirigeantes et des clubs, ne s’inquiétait une seule seconde. Didier Quillot et la LFP répétaient que le modèle de Mediapro était pérenne, rentable, durable, que le football attirait, que les abonnés seraient au rendez-vous. Même lorsque le groupe, au début de l’année 2020, a annoncé un lancement à 25€ par mois pour « seulement » 80% des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2, la confiance se maintenait. Même lorsque les fans se plaignaient du prix et prédisaient une faillite, un échec, un krach, personne ne s’alarmait.

Mais alors que s’est-il passé pour que, seulement 3 mois après le lancement officiel de la chaîne en août dernier, les dirigeants annoncent un arrêt des versements et le début d’une longue procédure de conciliation avec la LFP ? Comment expliquer l’échec commercial de Téléfoot avec moins de 500 000 abonnés malgré la promesse d’affiches spectaculaires comme des Dijon – Angers ou des Reims – Nîmes ? Surtout à un prix défiant toute concurrence : 25€ ! Là où beIN Sport ou RMC Sport ne dépassaient pas les 20€... Comment expliquer que trois mois après les tentatives de médiation débutées au tribunal de commerce de Nanterre, aucun accord n’ait été trouvé et que Téléfoot n’ait pas obtenu un droit de renégociation du contrat à la baisse ? Après tout, la crise du coronavirus a bien dû altérer le produit d’appel, avec des stades vides et des matchs reportés, non ? On ne peut pas imaginer que les supporters absents se soient rués sur les abonnements télé, non ? Et que les confinement successifs aient provoqués une augmentation des audiences télévisuelles, non ?

Tout cela n'est pas sérieux, alors disons-le franchement sans ironie : comment s'étonner d'un tel fiasco ?


Aujourd'hui, il apparaît évident que la LFP aurait dû se montrer plus exigeante et demander, dès la signature du contrat, des garanties bancaires et financières, comme cela doit toujours se faire. La Ligue répondra-t-elle un jour avoir fait aveuglément confiance à un acteur inconnu au bataillon en France qui promettait plus d'un milliard d'euros en 2018 plutôt qu'à un acteur sûr et expérimenté qui proposait un montant avoisinant les 700 millions ? Pas sûr. Et maintenant, du coup ? Téléfoot va s’arrêter dans les prochains jours, la Ligue va récupérer ses droits et très certainement les rétrocéder à Canal+ et beIN Sport.

En attendant, on souhaite bon courage à toute la rédaction et on espère que les salariés et tous les journalistes parviendront à rebondir. Quant aux dirigeants responsables de la situation, on se demande bien ce qu’on peut leur souhaiter...

Tu sais que tu as connu la chaîne Téléfoot quand...


Par Pierre Rondeau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié





Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 11:00 Tu veux venir faire un stage chez So Foot ? 28 Hier à 10:07 Bafé Gomis continue de régaler à Al-Hilal 14