Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Paris Saint-Germain
  3. //

Acheter français, ok, mais comment ?

Il y a quelques jours, Leonardo a affirmé dans une interview accordée à la Gazzetta dello Sport que l’idée de revoir des joueurs français au PSG lui plaisait. D’accord. Mais reste à savoir quel genre de made in France pourrait venir enrichir l’effectif parisien.

Modififié
Favoriser la production locale

C’est l’une des bases du commerce. Et elle vaut pratiquement pour tous les domaines. La flambée actuelle des prix rappelle avec force la nécessité d’instaurer des politiques qui soutiennent la production locale. Bah ouais, favoriser la production locale aboutit à un système gagnant-gagnant, autant pour le club formateur que pour le PSG. Ça, Leonardo l’a bien compris. Voilà donc pourquoi le directeur sportif compte bien aller piocher dans les centres de formation franciliens, ou, éventuellement, dans ce que l’on appelle les « purs produits du centre de formation » . Ainsi, le PSG va aller toquer à la porte du Chievo pour faire revenir Boukary Dramé. Ça tombe bien, il manque justement un défenseur gauche au PSG. Enfin, un mec jeune qui n’a pas un nom de café, surtout. Après, il y a d’autres options. Comme Jonathan Biabiany, l’attaquant de Parme formé au Blanc-Mesnil, ou encore les anciennes futures stars du club, Jean-Christophe Bahebeck, qui n’a aucune intention d’aller moisir en D2 avec Troyes, et Neeskens Kebano, qui n’a lui non plus aucune intention de rester moisir en D2 avec Caen. Mais qui dit local ne dit pas forcément Paris. Leo devra également aller regarder du côté de Créteil, actuel leader de National, où certains joueurs font leur trou, à l’instar du défenseur Mahon de Monaghan ou de l’attaquant Dabo. Et s’il faut aller piocher au RC Paris ou au Red Star, Leo ira fouiner aussi. Ou bien il enverra Valdo le faire à sa place.

Déployer le commerce d’une région voisine

Paris, l’Ile-de-France, c’est, forcément, le centre névralgique du pays, puisque berceau de la capitale. Mais l’idée, à terme, c’est de faire grandir l’intégralité du championnat français. Comme Monaco va s’occuper de filer du blé à toute la région Sud, Leonardo, lui, s’attèle au Nord. Et qui dit Nord, dit Nord. Nord-Pas-de-Calais, pour être plus précis, une région que Leo a tout intérêt à développer puisqu’elle représente le lien direct entre la France et l’Angleterre. Ainsi, le directeur sportif du club parisien pourrait bien sortir quelques gros chèques pour des joueurs français du LOSC. En tête de sa liste : Lucas Digne et Dimitri Payet. Le premier est le latéral gauche dont le PSG a besoin pour l’avenir. Maxwell, c’est bien, mais c’est déjà vieux pour une équipe tournée vers le futur. Digne semble la pièce idéale à ce poste. Le second serait le chaînon manquant entre le milieu de terrain et Zlatan. Avec tout le respect pour Lucas, qui a coûté 42 millions, mais qui n’est pas français. Dans tes dents. Mais le Nord-Pas-de-Calais, c’est grand. Paris pourrait aller voir ce qui se passe à Lens, du côté de l’attaquant Yoann Touzghar ou du milieu de terrain Pierrick Valdivia. Attention aussi aux cracks de Valenciennes ou aux pépites de Dunkerque, Madri, De Parmentier ou Dumortier. « Le centre de Pastore, la reprise de Dumortieeeer » . Ouais, ça sonne bien, même sans l’accent ch’ti.

Instaurer des traités bilatéraux de réciprocité commerciale entre deux pays amis

L’Europe, l’Union Européenne, l’unité. Rien de mieux pour accroître sa puissance que de trouver un allié à la hauteur de ses ambitions. Et ça, encore une fois, Leonardo l’a bien compris. L’ancien du Milan AC aurait bien tenté une alliance avec l’Angleterre. Problème : les Anglais ne sont pas dans la zone Euro. Pour éviter de passer son temps à faire des conversions entre livres et euros, Leo préfère se tourner vers l’Allemagne, au risque d’y trouver un marché français moins développé que chez les amis britanniques. Premier objectif : faire revenir Franck Ribéry. Mais comme dans toute alliance, il faut du donnant-donnant. Ribéry aime bien jouer à gauche, c’est donc le Pocho Lavezzi qui est sacrifié, même si l’Argentin n’avait pas franchement envie d’aller apprendre l’allemand. Après avoir recruté Ribéry, Leonardo continue à chercher le made in France version teutonne. Hop, une offre pour le tout jeune Jonathan Schmidt, 22 ans, révélation du côté de Fribourg, actuel quatrième du championnat allemand. Le milieu de terrain est échangé contre Thiago Motta, même si l’Italien n’avait pas franchement envie d’aller apprendre l’allemand. Et après Schmidt ? Bah… Plus grand-chose. Face à une telle pénurie, Leonardo envoie tout balader. Au diable l’entente franco-allemande. Leonardo laisse parler le cœur et instaure un traité bilatéral de réciprocité commerciale avec l’Italie. Pogba, Théréau, Niang, Benalouane, Konko, Flamini, Mexès… Il n’y a que l’embarras du choix.


Développer le recyclage

On connaît tous le recyclage. Ce procédé de traitement qui consiste à réintroduire, dans le cycle de production d'un produit, des matériaux qui composaient un produit similaire arrivé en fin de vie, ou des résidus de fabrication. Ce n’est pas nous qui le disons, c’est Wikipedia. En tout cas, celui qui l’a déjà assimilé, c’est Leonardo. Rien ne vaut un bon vieux recyclage, aussi bien pour l’écologie que pour l’économie du club. L’idée de Leo, donc, c’est de recycler les vieilles idées, les vieux concepts et les vieux joueurs. Dès l’été, donc, il se rend à Turin et rentre avec Nicolas Anelka dans les valises. Troisième retour pour l’ancien futur meilleur joueur français. Dans la foulée, le directeur sportif du PSG se rend à Sunderland pour ramener Stéphane Sessègnon. Ce n’est qu’une fois le contrat signé qu’il se rend compte que le double S est béninois. Pris de cours, Leonardo essaie de récupérer les 06 de Stéphane Dalmat, Peter Luccin, Laurent Robert, Jérôme Leroy et même Bernard Mendy, tiens. Mais c’est là qu’arrive l’heure des choix. Si on veut jouer à fond le coup du recyclage, il fait également recycler l’entraîneur. Ancelotti est mis de côté, au moins temporairement, et les dirigeants qataris rappellent sur le banc Guy Lacombe. A son arrivée, Leonardo lui demande tout de même de ne pas faire aucune blague sur le football féminin et les casseroles. Lacombe ne comprend pas. Le recyclage, oui. Les homonymes, non.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Le Kiosque SO PRESS

Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29