Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Troyes-PSG (1-2)

À Troyes, le foot vit bien

Malgré la défaite face au PSG (1-2) pour son retour dans l’élite, l’équipe de Laurent Batlles a eu le mérite de jouer du début à la fin dans un stade plein comme un œuf. À Troyes, le football, le vrai, est bien de retour.

Modififié
C’était un soir de gloire pour Ruben David. Sapé comme un Men in Black, le nouveau speaker de l’ESTAC est déposé par son épouse au stade de l’Aube quelques heures avant le coup d'envoi qui lui souhaite « bonne chance » au passage. L’animateur, qui sévit habituellement sur Champagne FM, le sait : cette grande première, il ne doit pas la louper. Un peu pour lui, forcément, mais surtout pour les autres. Car au stade de l’Aube ce samedi, 20 000 personnes sont attendues pour le retour de Troyes en Ligue 1, après trois ans de purgatoire dont une année sans pouvoir hurler le nom de Florian Tardieu au stade. Qui plus est, l’hôte n’est pas monsieur tout le monde : Paris et ses stars sont là pour lancer leur saison 2021-2022 de Ligue 1. Alors, sur les coups de 20h, Ruben commence à chauffer l'enceinte : « Un an que nous ne nous sommes pas vus, on perd parfois ce côté vigoureux... est-ce que vous êtes prêts à soutenir l’ESTAC ? »

Pass une bonne soirée !

Pendant que le stade de l’Aube monte tout doucement en pression, dehors, la file de supporters pénétrant dans l’enceinte rétrécit au fil des minutes. Avant de montrer son billet, toujours les deux mêmes questions : « Vous avez votre pass sanitaire ? » , rapidement suivi de : « Quelle est votre date de naissance ? » Histoire de vérifier si vous savez lire votre écran ou que vous n’avez pas acheté un pass sanitaire fake sur Snapchat moyennant la modique somme de 200 euros. Une obligation pas vraiment du goût des ultras parisiens. Venus en nombre à Troyes, les membres du Collectif Ultras Paris et les autres annoncent rapidement la couleur : seuls une dizaine d’entre eux prennent place dans le parcage en s’espaçant volontairement et assument notamment via une banderole « Le virus ne résiste pas à la chaleur réglons le problème avec ferveur » . Avant d'ambiancer tout le monde trois minutes après le coup d'envoi.


En face, le virage des fans troyens est plein comme un œuf dès le départ, ballons bleus et blancs en mains avec un message, là aussi : « Après une saison fantastique, ensemble à la conquête de l’élite » . Deux salles, deux ambiances. Pendant ce temps-là, après avoir remercié la totalité des sponsors pendant une bonne dizaine de minutes, Ruben David doit faire un écart dans son programme bien huilé : « Le petit Romain attend sa maman au pied de la tribune Vitoux » . Là, c’est sûr : le foot que l’on connaît est bel et bien de retour.

Du jeu et Troyes buts

Le match commence enfin, et l’autre réponse de la soirée arrive : l’ESTAC de Laurent Batlles est bien au rendez-vous. Dès les premières minutes, le promu récite sa partition à la lettre et ne claque pas des dents lorsque Mauro Icardi ou Kylian Mbappé viennent presser son arrière-garde. Sorties de balles au sol, relais, la machine auboise fonctionne bien. Elle est même récompensée lorsque Oualid El Hajjam fait rugir l’arène troyenne en ouvrant le score de la tête au bout de même pas dix minutes de jeu. Avant de dérailler à deux reprises face à l'armada parisienne qui parviendra à garder cet avantage d’un but jusqu’au bout (2-1). Malgré des tentatives de Renaud Ripart, malgré la vista de Tardieu. Mais après la rencontre, Laurent Batlles souhaitait positiver en conférence de presse : « On a fait le match qu'on voulait faire. C'est important pour nous de pouvoir faire des rencontres comme ça pour grandir, apprendre. Je l'ai dit aux joueurs. Malheureusement, on l'a perdu (...) J'avais dit aux joueurs que dans l'envie et la détermination, les Parisiens ne pouvaient pas être plus forts que nous. Je pense qu'ils ne l'ont pas été. »

En passant par les côtés et en pratiquant un jeu très vertical, Troyes a effectivement posé pas mal de problèmes à l’équipe de Mauricio Pochettino. Et confirmé qu’il allait en embêter plus d’un dans les semaines à venir. Au moment d’éteindre les lumières du stade, les invectives de certains supporters parisiens envers Arnaud Kalimuendo et Layvin Kurzawa mêlées à des aboiements d’un fan prêt à tout pour récupérer le survêt de Xavi Simons ne seront pas suffisant pour gâcher la belle soirée que l’Aube attendait depuis douze mois. Malgré la défaite, Ruben David peut rentrer chez lui l'esprit libéré : sa première est réussie, et face à Monaco le 29 août pour la prochaine rencontre à la maison, c'est une nouvelle soirée de gala qu'il aura l'occasion de savourer.

Par Andrea Chazy, à Troyes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 4 heures Salle OM, salle PSG: viens mater le Classico lors d'une projo So Foot inédite 5 il y a 5 heures Un gardien de MLS se prend pour un catcheur, The Rock applaudit 21
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi
À lire ensuite
Lille miraculé à Metz