Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018
  2. //

À quoi ressemblera France 2018 dans vingt ans ?

La deuxième étoile est décrochée et, comme leurs aînés de 1998, on risque d'entendre longtemps parler de ces 23 Bleus, génération 2018. Mais que seront-ils devenus dans vingt ans ?

Modififié

Ils seront consultants


Même si les 23 de 2018 sont régulièrement sollicités par les médias pour livrer leurs analyses, seuls quelques-uns sont devenus des consultants permanents. Blaise Matuidi, toujours aussi mesuré et aguerri au langage télévisuel, commente les matchs de l’équipe de France sur TF1 aux côtés d’un Grégoire Margotton devenu un dinosaure de la profession. Alphonse Areola, quant à lui, fait mine de s’éclater devant les multiplex de Ligue 2 diffusés par MediaPro. Mais le champion du monde passé de l’autre côté qui est devenu le plus clivant, c’est Olivier Giroud. Illustre successeur de Christophe Dugarry, il enfile les télévisions et les radios plus vite que les buts, et dézingue tous les joueurs sans vergogne. « Cette génération 2038, je ne la sens pas. Il n’y a aucune cohésion » , lâche-t-il deux jours avant le début de la Coupe du monde. Encore un qui a oublié ce qu’il a pris dans la tronche quand il était joueur.



Ils sont devenus entraîneurs


C’était écrit. À la fin de sa carrière, Steve Mandanda est resté tranquillement au sein du staff de l’Olympique de Marseille. Après avoir été entraîneur des gardiens, puis entraîneur adjoint, le voici enfin numéro un sur le banc de l’OM. Son but : arriver au bout de l’OM Champion Project qui dure depuis plus de vingt ans maintenant. À l’approche de la Coupe du monde 2038, le groupe France peut compter sur deux anciens champions du monde. Hugo Lloris est sélectionneur, et applique encore la méthode Deschamps avec minutie, tandis que Florian Thauvin est préparateur physique. L’échauffement, ça n’a aucun secret pour lui, en atteste son livre qui s’est vendu comme un best-seller : Bien dans son chasuble.


L'annonce de la liste de HL


On les a perdus de vue


On ne leur enlèvera jamais, les 23 Bleus de 2018 sont champions du monde pour l’éternité. Pourtant, personne ne se souvient que Thomas Lemar faisait partie de l’aventure. Un vrai coup dur, vu l’importance qu’il avait en équipe de France avant le début de la compétition. En ce qui concerne Steven Nzonzi, le garant de l’équilibre français pendant la finale contre la Croatie a terminé sa carrière de manière tranquille, sans faire de vagues, aux États-Unis où il est resté vivre. Et si tout le monde se souvient des attachants N’Golo Kanté et Nabil Fekir, impossible d’avoir des nouvelles des deux hommes, partis élever des chèvres dans le Périgord dans l’anonymat le plus total. Presque trop humbles, les deux bonhommes.


Courir dans la garrigue


Ils accomplissent leur rêves


Après quinze ans d’une carrière mouvementée, Ousmane Dembélé a complètement abandonné le football. Il est désormais maire de Winchester, dans le Wessex, et favorise l’immigration massive des Sud-Américains dans sa ville. Il est devenu gourou d’une secte, oui. Mais celui qui a les larmes aux yeux, c’est Antoine Griezmann. À 47 ans, il met enfin les pieds en Uruguay pour la première fois. C’est bon d’être enfin chez soi, hein ?




Ils se sont reconvertis dans le show-biz


On l’avait bien compris, cette génération 2018 est faite pour briller de mille feux. En 2038, Paul Pogba, Benjamin Mendy, Samuel Umtiti et Presnel Kimpembe sont les plus gros vendeurs de disque en France en relançant la mode des boys bands. Leur plus gros tube : « Messi pas Messi » . Pendant ce temps-là, Adil Rami est devenu présentateur de La France a un incroyable talent, et sillonne la France avec son one-man show : Ghostbusters ! Benjamin Pavard s’est quant à lui mis au théâtre, comme Frank Lebœuf, mais avec un peu plus de classe puisqu'il joue tous les soirs les grands classiques de Molière à la Cigale. Lucas Hernández, quant à lui, s'est illustré comme le successeur de Kimbo Slice, et est devenu la star des combats de rue sur Internet.


Vidéo


Ils ont un peu craqué


Champion de France et champion du monde à 19 ans, et le mec passe sagement la traversée des Champs-Élysée entre Noël Le Graët et le chef de presse des Bleus sans faire de bruit. Trop serein. Lorsqu’il gagne la Ligue des champions trois ans plus tard, Kylian Mbappé a tout gagné et peut enfin relâcher la pression. Sauf que ça pète vraiment. Il arrête sa carrière, sombre dans la drogue et devient pote avec Macaulay Culkin. Pour Raphaël Varane, qui a « fini le jeu » dès 2018, le sas de décompression a déjà eu lieu il y a bien longtemps. Il continue de jouer au foot jusqu’à 38 ans dans des championnats exotiques entre deux fiestas, et le voilà qui débarque en 2038 pour jouer du tambour lors de la cérémonie de clôture de la Coupe du monde. Ronnie style.



Ils ont carrément vrillé


« Est-ce que ça n’était pas un petit arrangement ? » Ce sont les mots d’Emmanuel Petit à propos de 1998, prononcé dans un documentaire d’Arte en 2016. Plus de vingt ans plus tard, Djibril Sidibé s'interroge de la même façon à propos de 2018. Oui, cette génération-là aussi a son complotiste. Et elle a également son homme de combat. Après Lilian Thuram qui devient le pourfendeur numéro un du racisme en France, c’est à Corentin Tolisso de s’engager. Mais le combat de Coco est un peu moins crédible, puisqu'il prend la tête d’un groupe d’indépendantistes lyonnais. Ils sont huit.

Prendre le maquis

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 69
À lire ensuite
Griezmann, l’âme du fond