Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

À Paris, le CUP n'est pas dupe

Le Collectif Ultras Paris (CUP) a publié lundi soir un communiqué flinguant la dynamique actuelle du PSG, qui a rarement été autant sous le feu des critiques que cette saison. Le message, pas si difficile à lire que ça entre les lignes, semble clair : les résultats, pourtant satisfaisants, n’arrivent plus à cacher la misère d’un club qui donne l’impression de ne plus trop savoir où il va.

Modififié
Premier avertissement le 1er février. Un tweet laconique, à peine 36 caractères utilisés sur les 280 à disposition, en majuscules : « NOTRE PATIENCE A SES LIMITES... #RASLEBOL » . Deuxième avertissement cinq jours plus tard : dans le parking du stade Pierre-Mauroy à Lille, même message, cette fois-ci floqué sur une grande banderole noire portée à l’unisson par ceux ayant fait le voyage dans le Nord : « Notre patience a ses limites » . Et puis, dans la soirée de lundi, le couperet est tombé, sous la forme d’un communiqué. Le CUP, qui rassemble sous sa bannière les groupes ultras du Paris Saint-Germain, publie un communiqué au vitriol dans lequel il fustige on ne peut plus clairement son club. « La victoire d’hier n’altère en rien notre colère, introduit la note, publiée sur les réseaux du CUP. Depuis trop longtemps maintenant le club nous offre un visage que nous ne supportons plus. » Pêle-mêle, tous les secteurs en prennent pour leur grade : le marketing, l’identité, les joueurs, le coach, l’élimination en Coupe de France, la direction, la politique de recrutement ou celle de gestion des jeunes.

Des tares en interne qui commencent à se sentir


Le timing de ce communiqué n’a rien d’anodin : à quelques jours du retour des ultras au Parc, ce vendredi (entre la suspension de deux matchs en fin d’année dernière et la jauge de début 2022, les ultras n’ont plus occupé le virage Auteuil depuis PSG-Nantes, le 22 novembre) et à une semaine de la réception du Real Madrid, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, le CUP espère sans doute provoquer un électrochoc. Une réaction d’orgueil, au moins, pour un PSG qui, outre sa victoire écrasante face au LOSC, ne semble pas réussir à redresser la barre d’une saison terne sur les plans du jeu et de l’envie. L’élimination en Coupe de France face à Nice, lundi dernier, n’a a priori rien arrangé au constat général. Les ultras dénoncent ainsi ce « visage d’un club qui rêve tellement plus grand qu’il donne l’impression que la saison commence en février et qu’il méprise les trophées nationaux. Nous ne reconnaissons plus notre club qui semble même avoir perdu son ADN coupe. »



Surtout, les ultras parisiens semblent être bien conscients de la place que sont en train de prendre les petits remous au sein de l’organigramme du PSG dans le quotidien sportif de l’équipe. Ce n’est un secret pour personne : comme avec tant d’autres entraîneurs avant lui, le mariage entre Mauricio Pochettino et le club de la capitale est en train de tourner au vinaigre. En cause, notamment, sa relation que d’aucuns disent « fraîche » avec Leonardo, qui gère seul ou presque le recrutement, et de façon plus générale les dissonances apparentes de gouvernance entre les différentes têtes de l’organigramme parisien. Autant de causes qui ont les effets dont les observateurs du club sont de plus en plus conscients, tant ils sont exacerbés sur le terrain cette saison, et que le CUP résume de façon assez lucide : « des changements incessants d’entraîneurs sans que jamais un projet de jeu cohérent avec le recrutement ne soit mis en place » , « des joueurs peu utilisés pour qui le football ne semble plus être une réelle priorité tant la soupe est bonne » , « une gestion des jeunes incompréhensible » , ou encore « les différents passe-droits et autres épisodes plus dignes d’une télénovela que d’un club de football professionnel » . Tant de préoccupations qui rappellent la mission des supporters : soutenir un club ne se cantonne pas à applaudir quand il est premier du championnat ou à le torpiller au moindre accroc. Ici, il en est d'un constat plus global sur des valeurs et un héritage à faire perdurer par tous les amoureux du PSG.

Un nouveau départ... la saison prochaine ?


Ces derniers jours, plusieurs sources ont suggéré que l’aventure entre Mauricio Pochettino et le Paris Saint-Germain ne survivrait pas à cette saison. Plus encore, que Doha réfléchirait à un grand ménage dans le secteur sportif du club. En attendant un hypothétique grand ménage de printemps, et de connaître l’identité de ceux qui feront le futur de la politique sportive au Paris Saint-Germain, Paris et ses supporters n’ont d’autre choix que de finir cette saison qui n’a pas apporté beaucoup de satisfaction. Une saison qui, comme le dit d’ailleurs le CUP, commence finalement maintenant, avec le huitième de finale aller de Ligue des champions et l’ouverture de la saison des fameux « matchs qui comptent » . Problème : une saison qui commence en février pour se finir en mars, ça ne laisse pas beaucoup de temps aux ultras, qui sont sans doute ceux qui tiennent encore le plus fidèlement leur rang au PSG, pour vibrer. Or, mis à part les épopées folles de 2020 et 2021 qu’ils ont été obligés de suivre à la télé, c’est malheureusement ce qu’ils ont le plus connu.



Par Alexandre Aflalo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine