Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Borussia Mönchengladbach

A la recherche de la canette

Modififié
Il y a presque quarante ans jour pour jour, le Borussia Mönchengladbach explosait l’Inter Milan. C’était le 20 octobre 1971, et les Poulains déglinguaient les Milanais sur le score de 7-1, se mettant ainsi dans les meilleures conditions pour le match retour en huitièmes de finale de la Coupe des Champions.

Seulement voilà, le match n’a pas été validé. La raison: à la 28ème minute, le buteur italien Roberto Boninsegna se prend une canette de Coca en pleine tronche. Le joueur de l’Inter tombe dans les pommes et sort sur civière. L’arbitre néerlandais Jep Dorpmans fait reprendre le jeu, avec le score que l’on connait. L’Inter déposera une plainte auprès de l’UEFA pour que la rencontre soit rejouée, et obtiendra gain de cause. Le match, joué à Berlin, accouchera d’un horrible 0-0; l’Inter s’imposera 4-2 en Italie et verra les quarts de finale.

Quarante ans plus tard, voici que Gladbach revient sur cette affaire. Non pas sur la rencontre, mais pour récupérer la fameuse canette. Celle-ci a en effet été embarquée par l’arbitre à la fin de la rencontre: « C’est un policier qui me l’a donnée. Personne n’en voulait, du côté de Gladbach. Elle est restée vingt-cinq ans dans mon armoire, avant que je la donne au Vitesse Arnhem » , rapporte bild.de.


La canette est aujourd’hui au musée du Vitesse. Le Borussia Mönchengladbach veut absolument la récupérer. Les dirigeants néerlandais ne veulent pas la donner. Une grande bataille pour une canette se met en place. Ça peut paraître ridicule, mais c’est à ce genre de détails qu’on reconnait les pays qui entretiennent leur culture footballistique…
AF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 62 Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 94
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
À lire ensuite
Brandao devant le juge