Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

48 heures chrono

Des supporters très énervés un peu partout et surtout en Corse, l'OM qui régale, Mourinho qui redevient le Special One, un derby sino-milanais palpitant, pas mal de MLS, et une présidentielle de plus en plus omniprésente... Reprenez votre souffle, le week-end a été bien, bien chargé.

Modififié

Vendredi 14 avril


16h : Des Philippines à l’Amérique latine, comme chaque année lors du Vendredi saint, des catholiques se font crucifier - quelques minutes - pour « revivre la Passion du Christ » ... Alors qu’il suffisait juste de se mater une compil’ de Mario Yepes :


19h30 : Les passements de jambe de François Asselineau font tourner la tête de Patrick Cohen, qui perd connaissance sur le plateau de C à vous. Encore plus étourdie : la défense du Vitória Setúbal face au Sporting (0-3). Entre ici, Gelson Martins.



20h : Donnez toute votre concentration : que vous évoque le tableau ci-dessous ?


Rien, à part une obscure constellation... ? Sauf qu’à y regarder de plus près, les étoiles s’appellent « Zidane » , « Schuster » , « Casillas » , « Ronaldo » & co... pour symboliser les Galactiques du Real.


Comme nous l’apprend la douce Agathe Auproux dans sa chronique sur Canal + Sport, les Américains Rob Duncan et John Paul Stallard sont à l’origine de cette brillante idée de tableaux aux messages subliminaux. Histoire d’avoir un salon un peu plus classe que des posters accrochés au scotch, qui arrachent le papier peint.

21h13 : Ángel Di María a l’œil de celui qui a repéré sa proie. Pour l’Argentin, c’est le coin gauche de la cage angevine. Accompli avec la finesse d’un orfèvre, son coup franc froisse les ficelles. Un contre assassin plus tard et Di María claque son doublé : le PSG l’emporte 2-0 à Angers. Cœur avec les doigts.

21h55 : 33 buts en huit matchs et des scénarios de cinglés, c’est la Domino’s qu’on aime. « J’ai eu très peur de prendre trois, quatre, cinq buts » , explique Thierry Goudet, le nouvel entraîneur de Laval, dont l’équipe était menée 2-0 par Reims après 26 minutes. Finalement, les Tangos font danser les Champenois, 5-2. À Ajaccio, le Gazélec a mené trois fois contre Clermont, mais les Auvergnats repartent avec le point du nul, 4-4. Pendant ce temps-là, le leader brestois éclate Niort à l’extérieur, 3-0. Quand on met tout entre les mains de Dieu, faut pas s’attendre à recevoir grand-chose le jour de sa crucifixion...



Samedi 15 avril


2h56 : Le lob de 50 mètres qui va bien. David Villa scelle la victoire de New York City face à Philadelphie Union, 2-0. Explications du MVP de la saison 2016 concernant son but de ouf : « J’étais juste un peu fatigué de courir, dont j’ai tenté de loin et ça a fini dedans. » Insolent.

Vidéo

5h10 : La MLS ne plaisante pas avec les insultes : Tim Howard est suspendu trois matchs pour avoir répondu à une provocation d’un fan de Kansas City par un « nique ta mère » .



C’est pas de sa faute, le gardien international US est atteint par la maladie de Gilles de la Tourette, un trouble neurologique héréditaire, caractérisé dans son cas par des tocs et parfois de cris et d'insultes articulées de manière compulsive.


Et apparemment, Emmanuel Macron, lui, ça serait plus le syndrome de la Girouette.

Vidéo

9h26 : Momo Sissoko débarque en Indonésie sous les couleurs du Mitra Kutai. Avec un bon coup de fourchette, assurément.


9h39 : On ne blague pas avec la Fédération chinoise de football qui publie un communiqué exhortant Paulinho à « respecter les règles » . En effet, l’instance n’a pas apprécié que des photos du joueur brésilien de Guangzhou Evergrande en compagnie de Tsukasa Aoi, une pornstar japonaise, soient diffusées sur internet. Car les films pour adultes sont interdits en Chine. À d’autres ! Si l’interdiction du porno était véritablement respectée en Chine, pourquoi il y aurait besoin d’inventer une machine pour empêcher les gens d’abuser de l’usage du papier hygiénique dans les toilettes ?



12h30 : Pour satisfaire le marché chinois, la Serie A a programmé le coup d’envoi du derby della Madonnina à l’heure du déjeuner - ou du réveil après la cuite de la veille, c’est au choix.

13h03 : Communiqué d’Everton : le club informe The Sun que toute personne travaillant pour le tabloïd serait dorénavant interdite d’accès au Goodison Park et au centre d’entraînement des Toffees. En cause, un article signé la veille de Kelvin MacKenzie, qui avait cru bon de comparer le manque de réflexion de Ross Barkley à celui d’un « gorille dans un zoo » , en illustrant sa réflexion d’un montage avec le joueur et un gorille...

Hasard du calendrier, le 15 avril 2017 correspond au 28e anniversaire de la tragédie d’Hillsborough et « The truth » , la Une du tabloïd, mettant en cause à tort la responsabilité des fans de Liverpool FC, quelques jours après le drame qui avait fait 96 victimes... The Sun, un torchon qui reste aujourd’hui le journal le plus lu au Royaume-Uni.


13h14 : « MAURO ICARDI !!! » Le nom de celui que la curva Nord qualifiait d' « infâme » il y a encore quelques mois résonne désormais à l’unisson dans Giuseppe Meazza. Le capitaine interiste vient de froisser les ficelles pour la première fois de sa carrière dans le derby milanais. À ce moment-là, l’Inter mène 2-0 et file vers la victoire.



14h02 : Plus sage que Paulinho et pas intéressé par la Serie A, Carlos Tévez préfère la compagnie de Mickey. Blessé à la jambe, l'attaquant du Shanghai Shenhua se balade dans le Disneyland de Shanghai. On peut avoir le sourire quand on est le joueur le mieux payé de la planète.


14h31 : La goal line a sonné ! Daniele Orsato désigne sa montre qui vient de lui indiquer que le tir acrobatique de Cristián Zapata a bel et bien franchi la ligne pour quelques centimètres. 2-2, Milan égalise dans le temps additionnel du temps additionnel. À l’image du match : sensationnel.


15h30 : En s’inclinant à Oldham, Bolton permet à Sheffield United d’accomplir quelque chose de grand. Désormais champion officiel de League One (troisième division), le club a été sacré champion des quatre premières divisions anglaises au cours de son histoire. Le vrai grand chelem.

16h26 : L’artiste Wahbi Khazri se permet d’envoyer un corner direct dans la lucarne opposée pour permettre à Sunderland de repartir avec le match nul. Merci aux grosses fesses d’Anichebe au passage, qui empêchent Randolph d’intervenir.

16h32 : Lui aussi est doté d’un postérieur protubérant, mais il s’en sert pour faire de plus belles choses. Pour égaliser face à Gijón, Isco nous sort un slalom spécial dans la surface des Asturiens. Ça vaut tous les twerks du monde, sachant qu’il donnera la victoire au Real en signant un doublé à la dernière minute. En célébrant par un « Je t’aime » en langage des signes devant les supporters madrilènes. Mignon.



17h41 : Bonne nouvelle, Marc Bartra a quitté l’hôpital. Et ses coéquipiers lui ont dédié la victoire du BvB face à Eintracht Francfort. Une soyeuse madjer de Marco Reus pour son retour et une minasse en lucarne de Sokratis, il ne pouvait pas y avoir plus bel hommage. Victoire 3-1 contre l'Eintracht Francfort.


18h39 : Jean-Michaël Seri fait le break pour Nice contre Nancy, en inscrivant le but du 3-1. C’est désormais mathématique, les Aiglons disputeront au moins le tour préliminaire de la Ligue des champions l’année prochaine. Une première depuis 1960. Un gros coup de vieux pour les supporters niçois, mais toujours moins violent que celui reçu par Emmanuelle Cosse quand Génération Club Do a dévoilé une vidéo de la ministre dans les années 90. Que cette époque soit bénie.

Vidéo

19h15 : Le RB Leipzig n’a même pas le temps de fêter sa large victoire 4-0, qui permet au club de s’assurer une place européenne quelle que soit la fin de saison. À peine deux heures après le coup de sifflet final, le RBL annonce qu’un supporter âgé de 56 ans est décédé en tribune pendant le match, des suites d’une crise cardiaque. Il s'agit du deuxième décès survenu au sein de la Red Bull Arena cette saison, après celui du 11 mars contre Wolfsburg. Là encore, il s'agissait d'une crise cardiaque. Saloperie de taurine.

19h45 : Shane Long entre à l’heure de jeu pour Southampton. Mené 1-0, Claude Puel compte sur lui pour renverser la tendance contre Manchester City.

20h07 : Shane Long laisse sa place à Jay Rodríguez à la 82e minute. Claude Puel ne compte apparemment plus trop sur lui. L’Irlandais lui jette un regard noir, qui fait froid dans le dos. Mais l’ancien entraîneur de Nice peut être heureux, car à Brou-sur-Mer, l’humanité a encore une fois prouvé que les réactions des gens pouvaient être disproportionnées. Fâché à cause d’une sombre histoire de poubelle, un homme brandit une épée médiévale pour menacer ses voisins. Que Claude fasse attention la prochaine fois qu’il sort sa poubelle du terrain.

20h14 : Heureusement que l’Atlético mène déjà 3-0 contre Osasuna. Car en toute fin de match, les Colchoneros manquent deux penaltys, par l’intermédiaire de Yannick Carrasco et Thomas Partez. Ce sont les onzième et douzième tentatives manquées cette saison, pour seulement quatre transformées. Et six joueurs différents ont déjà chié dans la colle dans cette exercice. À la lueur de cette statistique, Alexandre Lacazette devient la cible prioritaire de Diego Simeone.



21h08 : BREAKING NEWS : Jimmy Briand, en ouvrant le score contre Toulouse sur penalty, passe pour la première fois de sa carrière la barre des dix buts en Ligue 1 sur une saison. S'il ouvre une entreprise de consulting, on a un premier client pour lui : Nolan Roux, obsédé par cette « putain de barre » .

22h08 : Quatre buts et deux passes décisives. Voici le rendement de Romain Alessandrini lors des quatre dernières journées de MLS. Faudra pas s'étonner quand il aura fait de Jul une star en Californie.



22h34 : Falcao se prend pour Michel Platini contre Dijon. Entré à l’heure de jeu alors que les Monégasques sont menés 1-0, il dégomme la barre sur coup franc et permet à Nabil dirar d’égaliser. Quinze minutes plus tard, il allume cette fois-ci l’autre lucarne, toujours sur coup de pied arrêté, et trouve lui-même le chemin des filets. La saison du Tigre a quand même de la gueule.

22h39 : Antoine Kombouaré ne décolère pas. Après s’être pris la tête, comme tout le monde, avec Pascal Dupraz sur le bord de terrain pendant Guingamp - Toulouse, l’entraîneur guingampais revient au sortir de la rencontre, le bifteck entre les dents. « S'il y avait eu un souci, on s'enfermait dans un bureau et on s'expliquait entre nous, puis on voyait qui est-ce qui sortait du bureau, ça se passe comme ça avec moi... Non, je n'ai pas eu de discussion avec lui, j'espère qu'il a compris, j'espère pour lui. »


Dimanche 16 avril


4h12 : Un sniper nommé Arquimedes Figuera. Le milieu de terrain vénézuélien de l’Universitario de Deportes a pris le temps de fixer la cible avant d’armer une frappe qui vient se loger en lucarne opposée. Son équipe remporte le Clásico péruvien 3-0, face à l’Alianza Lima.




10h : Amilcar Henriquez, 33 ans, 82 sélections au compteur avec le Panama, marchait samedi soir avec des amis à Sabanitas, dans la banlieue de Colon. Ce dimanche matin, la police panaméenne annonce que des hommes sont sortis armés d’une voiture et l’ont assassiné en pleine rue. La police ne connaît toujours pas les motifs du meurtre...

11h49 : Jusqu’ici, Memphis Depay a l’air de passer un dimanche de Pâques engageant.


15h10 : La Brigade Loire fout le feu dans les travées de la Beaujoire et balance plusieurs fumigènes sur le terrain dès la dixième minute de jeu. Résultat, le match est interrompu quelques minutes. Pas de quoi réveiller les Canaris qui s’inclinent finalement 1-0 contre Bordeaux.




16h : L’ensemble des suiveurs de Manchester United tombe sur José Mourinho, qui laisse Zlatan, Mkhitaryan, Blind, Carrick sur le banc, et Martial en tribunes pour le choc face à Chelsea.

16h51 : « Il va falloir venir chez nous. Faut pas avoir la grippe. Ni la gastro. Parce que ça va se régler comme d’habitude, comme des hommes, comme des Corses. » Les paroles de François Ciccolini après le match aller du Sporting Bastia à Lyon se sont finalement vérifiées. On retrouve Memphis Depay, mais aussi Rachid Ghezzal, qui voient débarquer sur la pelouse un supporter bastiais. Celui-ci reprochant au deuxième d’avoir envoyé un tir appuyé vers la tribune, lors de l’entraînement d’avant-match. En l’espace de quelques secondes, des dizaines de supporters du groupe Bastia 1905 ont la merveilleuse idée de quitter le kop de Furiani pour venir en découdre sur le terrain avec les joueurs lyonnais, qui doivent se réfugier dans leur vestiaire. Le tout sous les sifflets du reste du public.





En fait, les ultras bastiais voulaient juste préparer les Lyonnais à ce qui les attendra jeudi dans le stade de Beşiktaş. Jordan Ferri a pu ainsi travailler son high kick. Comme quoi, la grande famille du football français sait se serrer les coudes.

17h05 : Manchester United ouvre le score après cinq minutes de jeu, grâce à Marcus Rashford. José Mourinho redevient le Special One aux yeux de tous les experts d’Europe.

18h : Accroché à Valence (0-0), le FC Séville se fait décrocher du podium. Et, en plus, Vitolo, blessé aux ischio-jambiers, pourrait manquer la fin de la saison. Ardu.

18h51 : Et si la Premier League était relancée ? Chelsea s’incline 2-0 à Old Trafford, et les Blues pourront regretter l’absence de Thibaut Courtois. D’après Sky Sports, le gardien se serait blessé... lors d’un tournage d’un spot publicitaire pour la NBA. Laisse les professionnels faire le chaud, Thibaut. Comme par exemple LeBron James et ses paluches monstrueuses.

18h42 : La première période entre Bastia et l’OL s’était finalement déroulée dans le calme, quand la bagarre repart de plus belle à la mi-temps, avec une altercation entre Anthony Lopes et le directeur de la sécurité bastiaise. Le plus grave étant ce stadier censé précisément calmer la situation, qui donne un coup de pied grotesque à un joueur lyonnais. Match arrêté (le score était de 0-0), n’en déplaise au préfet qui voulait « continuer pour éviter les problèmes  » hors du stade. Bon...



20h : Bloqués dans leur vestiaire, les Lyonnais finissent par quitter le stade Armand-Cesari, sous des jets de projectiles et au son des « on va vous crever » . Cette fois, c'est sûr, les Gones sont prêts pour rallier Istanbul.

20h59 : Pour les trente ans des South Winners, le virage Sud du Vélodrome adresse sa flamme à la Ligue de football professionnel :


21h32 : Contrôle du talon, jongle, reprise de volée filet opposé. La classe de Bafé Gomis éclabousse les Stéphanois, 2-0 pour l'OM.

22h34 : En attendant de retrouver, qui sait, l'Olympique lyonnais en Ligue Europa, Claudio Beauvue récite ses gammes en Liga. Le Celta Vigo claque le Grenade de Tony Adams 3-0, en Andalousie. Et pourtant, ce n'est pas faute de motiver les troupes à l'entraînement :


22h45 : « Hiroki, you are a baby ? You are fatigué. » Laurent Paganelli dans ses œuvres. Sinon, Payet tire le rideau d'une belle raclée infligée par l'OM à l'ASSE : 4-0.


« Arigato. »

Par Kevin Charnay et Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Incidents lors de Bastia-OL