Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // CAN 2019
  2. // Finale
  3. // Sénégal-Algérie (0-1)

One, two, three, la CAN pour l'Algérie !

En tête dès la deuxième minute de jeu grâce à un but de Bounedjah, l'Algérie a remporté la deuxième CAN de son histoire ce vendredi soir (1-0), face à une équipe sénégalaise qui se couchera sans doute avec quelques regrets. Dominés et acculés, les Algériens sont malgré tout les nouveaux champions d'Afrique, succédant ainsi au Cameroun.

Modififié

Sénégal 0-1 Algérie

But : Bounedjah (2e)

29 ans ! Cela faisait 29 ans que l'Algérie attendait ça. Un succès en Coupe d'Afrique des nations, le deuxième de son histoire. Les Algériens en rêvaient depuis que Riyad Mahrez les avait propulsés en finale dimanche soir : et ce vendredi soir, les Fennecs l'ont fait. Ordre, discipline, hargne, agressivité, et un brin de réussite : voilà les ingrédients qui ont permis aux joueurs de Belmadi, ce 19 juillet, de soulever la 32e CAN de l'histoire. Car contrairement à la demi-finale contre le Nigeria, l'Algérie n'a pas maîtrisé la rencontre. Mais elle n'a pas non plus concédé cette fois-ci une égalisation dans les dernières minutes, s'imposant 1-0, et envoyant tout un peuple au septième ciel.

Un but et des coups


Si le Sénégal est entreprenant dès les premières secondes de la rencontre grâce à Ismaïla Sarr, ce sont bien les Algériens qui vont marquer de leur empreinte cette finale. Alors qu'on joue la deuxième minute de jeu, Baghdad Bounedjah ouvre le score sur sa toute première occasion, bien aidé par la jambe de Salif Sané, qui envoie le ballon dans la lucarne d'Alfred Gomis, médusé (0-1, 2e). Après ce but instantané, les Algériens laissent le ballon au Sénégal qui, en guise de réponse, lance ses fusées et tente de profiter des deuxièmes ballons.


Henri Saivet, Sadio Mané puis Sarr essayent de transpercer les lignes adverses, mais quand ils ne finissent pas le nez par terre, ils subissent des prises à deux toujours très musclées. En tribunes, Kalidou Koulibaly peut pester quand Kouyaté déguste, le temps file et ses coéquipiers se font bouger. C'est finalement M’Baye Niang qui n'est pas loin de réveiller la Téranga sur une demi-volée du gauche qui passe juste à côté de la lucarne (37e). Avant la pause, Sarr et les siens poussent, mais rien n'y fait. Et finalement, à la mi-temps, avec 14 fautes au compteur, un seul tir et un but sur une frappe contrée, ce sont les Fennecs qui sont en bonne position.

Score inchangé et regrets sénégalais


La deuxième mi-temps nous offre d'abord un tout autre match, plus débridé et bien moins cadenassé, mais l'imprécision fait défaut aux deux équipes. Bounedjah, dont le campement de base est constamment situé entre Kouyaté et Sané, continue de rôder et d'emmerder ses deux compagnons de soirée. En face, le Sénégal multiplie les dédoublements et pousse. À l'heure de jeu, alors que plus personne n'y pensait, la VAR fait son apparition à la suite d'un centre contré par le bras de Guedioura, dans sa surface. L'arbitre camerounais Alioum Alioum, désigné partant quelques heures avant la finale, revoit sa décision et laisse le jeu reprendre.


Toujours titulaire, mais jamais buteur lors de cette CAN, Niang manque l'égalisation après avoir éliminé M'Bolhi (65e). Ce dernier commence à s'échauffer peu à peu et sort avec brio une frappe puissante de Youssouf Sabaly (69e). Sans qu'on ne s'en rende compte réellement, il faut attendre la 73e minute de jeu pour assister à la deuxième frappe des Fennecs dans cette finale, l'œuvre de Bennacer. Cette occasion n'est qu'une médiocre bouffée d'air frais pour l'Algérie, qui est à deux doigts de céder sur une volée osée de Sarr (83e), encore lui. Aliou Cissé fait entrer ses dernières munitions, dont Baldé Keita, mais pousser ne suffit pas pour s'offrir une demi-heure de rab. Avec ce mince succès, l'Algérie de Belmadi l'a fait, 29 ans après. Et ce vendredi 19 juillet, de Paris à Alger, les klaxons vont résonner, jusqu'à très tard dans la nuit.




Sénégal (4-3-3) : Gomis - Gassama, Kouyaté, Sané, Sabaly - Saivet (Diagne, 74e), Ndiaye (Diatta, 58e), Gueye - Sarr, Niang (Baldé, 89e), Mané. Sélectionneur : Aliou Cissé.

Algérie (4-3-3) : M'Bolhi - Zeffane, Mandi, Benlamri, Bensebaini - Feghouli (Tahrat, 85e) , Guedioura, Bennacer - Belaïli (Brahimi, 84e), Bounedjah (Slimani, 89e), Mahrez. Sélectionneur : Djamel Belmadi.


  • Résultats et classements de la Coupe d'Afrique des nations

    Par Maxime Renaudet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 18:00 Mercato : où en est le Club laïque colombellois (D2, Calvados) ? Hier à 17:21 Samson Siasia reconnu coupable de corruption 5
    Hier à 16:22 Alexy Bosetti change de club, mais reste en D2 américaine 12
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    À lire ensuite
    Les notes du Sénégal