Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

20 choses à retenir sur 20 championnats étrangers

Il n'y a pas que la Ligue 1, la Premier League, la Serie A, la Bundesliga et la Liga le week-end. La preuve avec vingt choses à retenir sur vingt championnats étrangers différents. L'occasion parfaite pour prendre des nouvelles de Jonathan Ayité, Olivier Boscagli ou Cheick Diabaté, mais aussi de Jean-David Beauguel et Jean-Philippe Saiko.

Ukraine

Le Shakhtar poursuit sa promenade de santé


Le Zorya Louhansk, c'est pas City, c'est pas l'Atalanta Bergame. Et c'est tant mieux pour le Shakhtar Donetsk, qui a signé sur la pelouse de son dauphin un seizième succès en 18 journées de championnat (1-2). Les buteurs, inutile de le préciser, sont brésiliens (d'origine, l'Ukraine ayant sauté sur l'occasion pour les naturaliser) : Júnior Moraes, plus que jamais leader du classement des buteurs avec quinze pions, et Marlos, auteur de son huitième but en Premier-Liha. Toujours invaincus et déjà champions, les hommes de Luís Castro comptent seize points d'avance sur le Dynamo Kiev. Qui en profite pour reprendre la deuxième place en s'imposant chez le quatrième, le Desna Tchernihiv (0-1). Place désormais à une longue trêve de deux mois. Histoire de revenir frais comme des gardons, pour taper tout le monde en Ligue Europa.


Australie

Le Sydney FC engrange


Meilleur buteur de la A-League avec dix caramels, le Britannique Adam Le Fondre n'a exceptionnellement pas marqué ce week-end. Ce qui n'a pas empêché le Sydney FC de s'offrir un huitième succès en neuf journées face aux Central Coast Mariners ce samedi (1-0), grâce à un pion de son compère d'attaque Kosta Barbarouses. Qui, comme son nom l'indique, est néo-zélandais. Les Skyblues, champions d'Australie en titre, conservent ainsi cinq longueurs d'avance sur le Melbourne City d'Erick Bono Mombaerts et Florin Bérenguer. Le talent ne fait pas tout.


Albanie

Stupeur à l'Air Albania Stadium


Ils étaient pourtant prévenus. Bousculé, mais vainqueur à l'aller sur la pelouse de son voisin du KF Tirana (1-2), le Partizani Tirana, leader avant cette quinzième journée, s'est incliné vendredi à la maison dans le derby de la capitale sur le même score (1-2). Battu dans le temps additionnel sur un but du Ghanéen Winful Cobbinah, le champion en titre n'a pas seulement gagné le droit de faire profil bas jusqu'au 29 février, date du troisième derby de la saison (le championnat albanais compte dix équipes, qui s'affrontent toutes quatre fois). Les hommes de l'Italien Franco Lerda voient surtout Kükesi et Laçi, vainqueurs samedi du Teuta Durrës et du Luftëtari Gjirokastër sur le même score (4-0), s'emparer des deux premières places et rétrogradent donc au troisième rang. Au classement, les sept premiers se tiennent en cinq points. Un suspense digne de la Ligue 1.


Belgique

Pas de vainqueur dans le Trebelico


Marqué par des affrontements entre supporters avant le coup d'envoi qui ont fait huit blessés (dont trois policiers), le Classique entre le Standard et Anderlecht a - comme à l'aller - accouché d'un nul (1-1). Plutôt flatteur pour les Mauves, tant les Rouches ont vendangé. Menés à la pause, les Bruxellois, requinqués par l'entrée en jeu de l'ancien Nantais et Liégeois Adrien Trebel, ont trouvé les ressources pour égaliser après l'heure de jeu par l'Anglais Kemar Roofe. Et pour tenir, ensuite, vingt minutes en infériorité numérique. Insuffisant pour espérer se relancer dans la course aux play-off, Anderlecht pointant ce matin à huit points de la sixième place. Mais assez pour enquiquiner les hommes de Michel Preud'homme, déjà relégués à dix points du leader, le FC Bruges. Toujours ça de pris.


Argentine

Maxi Rodríguez court toujours


Un week-end disruptif en Europe

Pas de journée de championnat ce week-end, finale de coupe oblige entre le Central Córdoba et River Plate. Mais deux matchs en retard au programme tout de même, ce vendredi. L'occasion pour Maxi Rodríguez, à la veille du troisième succès (après 2016 et 2017) en quatre ans de River en Copa Argentina (0-3), de tirer un peu la couverture à lui. En plantant à la 88e minute de la rencontre entre Independiente et ses Newell's Old Boys, l'Argentin a offert à son équipe un succès qui lui permet de revenir à cinq points du leader, Argentinos Juniors. Mais il a aussi porté à quatre son nombre de réalisations, en Superliga. Pas mal, pour un type qui s'apprête à célébrer ses 39 printemps le 2 janvier.


Suède

La statue d'Ibra se fait encore zlataner


Achevé début novembre sur le douzième titre national de Djurgårdens, l'Allsvenskan ne reprendra que fin mars, une fois le rugueux hiver suédois passé. Mais la rancune envers Zlatan Ibrahimović ne connaît pas de trêve du côté de Malmö, son club formateur.


Toujours furax qu'Ibra ait placé ses billes à Hammarby, troisième du dernier championnat, des supporters des Himmelsblått (les Bleu Ciel, en VF) ont essayé cette semaine de scier les pieds de la statue à l'effigie de l'avant-centre trônant à Malmö. Des fans avaient tenté d'incendier l'œuvre fin novembre, date de l'annonce du rachat par Zlatan de 25% des parts de l'Hammarby IF où évolue notamment l'ancien Nantais Alexander Kačaniklić. Comment lui en vouloir, franchement ?


Iran

Cheick Diabaté au septième ciel


Et de sept caramels en championnat pour l'immense Cheick Diabaté, auteur du quatrième but de l'Esteghlal Téhéran face à la lanterne rouge Shahin Bushehr (4-1) ce samedi. Ce succès permet à l'Esteghlal de conserver la tête de la Ligue Pro Iran, un point devant Sepahan et Persepolis, également vainqueurs ce week-end. Huitième, le Tractor Club de Kévin Fortuné pointe quant à lui à déjà huit longueurs. Attendez un peu qu'Hatem Ben Arfa vienne redresser tout ça.



Serbie

Ça plane toujours, pour l'Étoile rouge


Il y avait de la revanche dans l'air au Marakana, ce dimanche. Seule formation à s'être imposée en championnat face à l'Étoile rouge cette saison, le FK Čukarički - club également basé à Belgrade - a bien cru signer une deuxième perf' face à l'incontestable leader de la Jelen SuperLiga.


L'actuel quatrième a tenu le nul durant plus d'une heure, avant de céder sur des pions de Pavkov et Vukanović aux 72e et 88e minutes. Double championne en titre, l'équipe de Vladan Milojević vole donc vers un troisième sacre consécutif : à dix journées du terme, le Partizan Belgrade pointe déjà à onze longueurs.


Chypre

Jonathan Ayité voit triple


Affronter le Doxa Katokopias, la lanterne rouge, est toujours l'occasion pour les attaquants du championnat chypriote de soigner leurs stats. Jonathan Ayité l'a bien compris. Aujourd'hui à la pointe de l'Olympiakos Nicosie, l'ancien Nîmois et Brestois a à lui seul fait basculer la partie ce vendredi en inscrivant trois pions en deuxième période, alors que le score était encore de deux partout (2-6).


Le frère de Floyd a ainsi doublé son capital buts en une soirée, et en est désormais à six buts. C'est un de plus que Serge Gakpé, qui a manqué samedi le précieux succès de son équipe de l'Apollon Limassol (2-0), troisième, face au leader, l'Anorthosis Famagouste. Jusque-là auteur d'une entame de championnat quasi parfaite (huit victoires, et trois nuls), la formation de Temuri Ketsbaia voit donc l'Omonia Nicosie, vainqueur à... Famagouste (0-3), sur le terrain du Nea Salamina, lui ravir la première place.


Hongrie

Tristoune, ce derby


L'ultime derby de Budapest de l'année 2019, entre Honvéd et Újpest, s'est achevé sur un score nul et vierge ce samedi au stade Nándor Hidegkuti (0-0). À égalité au classement et en position de se rapprocher du podium en cas de succès, les deux formations restent donc scotchées aux cinquième et sixième places. Bien loin - neuf points - de Ferencváros, leader avec deux matchs de moins. Rendez-vous fin janvier, pour la reprise de l'OTP Bank Liga. D'ici là, Honvéd aura peut-être trouvé un remplaçant à David N’Gog, récemment libéré de son contrat et actuellement à l'essai... au Vietnam, au Hô Chi Minh-Ville FC.


Écosse

Le Celtic et Edouard maintiennent le cap


Pas de gueule de bois pour les Bhoys après leur belle semaine, qui les a vu remporter la Coupe de la Ligue écossaise et tamponner leur ticket pour les seizièmes de finale de la C3. Toujours sous la menace des Rangers, les hommes de Neil Lennon ont fait le job ce dimanche face à Hibernian (2-0) et conservent deux points d'avance en tête du championnat.


L'occasion pour Odsonne Edouard, auteur du but du break, de porter à onze son nombre de caramels en Scottish Premiership. Ce qui permet au Français de conforter sa onzième place dans la hiérarchie des avants-centres en équipe de France, derrière Sébastien Haller et devant Alexandre Lacazette.


Turquie

Sivasspor ne lâche rien


On peut jouer avec Mamadou Samassa dans les buts ou Mustapha Yatabaré en pointe, et occuper la tête de son championnat. La preuve avec Sivasspor, tombeur ce week-end de Fenerbahçe (3-1) qui avait pourtant l'opportunité de revenir à deux points. C'est ça, aussi, de laisser au repos Adil Rami... Du coup, Sivasspor est assuré de finir la journée avec au moins quatre points d'avance sur la concurrence ce lundi. On tient la grosse cote de la deuxième partie de saison.


Pays-Bas

L'Ajax battu, mais l'Ajax champion d'automne


Visiblement, l'élimination en C1 n'est pas tout à fait digérée. Battu en toute fin de match sur le terrain de son dauphin ce dimanche (1-0), l'Ajax Amsterdam voit l'AZ revenir à sa hauteur. Les Lanciers conservent toutefois la tête à la faveur d'une meilleure différence de buts, et s'adjugent donc le titre honorifique de champion d'automne. Dont on ne sait toujours pas pourquoi il ne s'appelle pas « champion d'hiver » .


Sixième à déjà treize points, le Feyenoord Rotterdam s'est dans le même temps offert un succès de prestige face au PSV Eindhoven (3-1). Ce grâce à un triplé de l'ailier droit Steven Berghuis, qui a mis le bouillon à l'ancien Niçois Olivier Boscagli, chargé de le neutraliser dans son couloir. Sans succès. Il y aura des jours meilleurs, Olive...



Nouvelle-Zélande

Albert Riera et Auckland cèdent du terrain


Figurez-vous qu'outre le chef barcelonais et l'ancien milieu bordelais, il existe un troisième illustre Albert Riera. Celui-ci est également espagnol et caracole, à 35 balais, en tête du championnat néo-zélandais avec l'Auckland City FC. Bien que tenu en échec sur son terrain (0-0) par Eastern Suburbs ce samedi lors de la septième journée, le septuple champion de Nouvelle-Zélande compte toujours trois points d'avance sur le Team Wellington qui a éparpillé Southern United ce week-end (6-1). Une lutte au sommet qu'observe de loin le Français Jean-Philippe Saiko, passé notamment par la réserve du Poiré-sur-Vie, Poitiers et Neuville-sur-Saône dans le 6-9. L'international calédonien est sixième avec son club du Tasman United, avec un petit point d'avance sur la lanterne rouge. Mais il jouit d'un cadre de vie assez sympa, a priori. Tout est affaire de choix, dans la vie.


Portugal

Famalicão rentre péniblement dans le rang


Sensation du début de saison, Famalicão a enchaîné samedi un troisième revers consécutif et un cinquième match de suite sans succès en championnat. Le promu s'est fait exploser (4-0) ce samedi par le Benfica d'Adel Taarabt (titulaire, en six), plus que jamais leader (sept points d'avance sur Porto, qui compte un match de moins) et mis sur orbite par l'ex-Monégasque Carlos Vinícius, auteur de son dixième pion en championnat. Au moins, le maintien est presque assuré.


Tchéquie

Le Slavia s'envole


Malgré l'entrée en jeu de l'Alsacien Jean-David Beauguel, toujours muet après sept apparitions en championnat, le Viktoria Plzeň a dû se contenter d'un nul ce dimanche face à Teplice (1-1). Résultat des courses, le deuxième du championnat voit le Slavia Prague qui a roulé sur le Dynamo České Budějovice (4-1) prendre encore plus le large en tête du classement (seize points d'avance, à dix journées de la fin). Contraints de se diviser les miettes depuis quelques saisons, le Baník Ostrava et le Sparta Prague ont partagé les points (0-0). Un nul qui n'arrange évidemment aucune des deux formations, respectivement septième et quatrième.


Égypte

La famille va bien, merci


Quadruple champion en titre, Al-Ahly ( « La famille » , en VF) trône déjà en tête du championnat après huit journées (18 points). Vainqueurs sur le tard d'Haras El-Hedood ce dimanche, les Diables rouges, qui n'ont encaissé qu'un but jusqu'ici, possèdent deux longueurs d'avance sur Al Mokawloon et déjà quatre sur Al Ittihad. Les bases d'un cinquième titre consécutif, et d'un 42e sacre national sont posées. À moins qu'Al Mokawloon, également connu sous le nom d'Arab Contractors, ne parvienne à convaincre Mohamed Salah de venir piger six mois dans le club qui l'a formé. Allez Mo', la Premier League est pliée de toute façon...


Danemark

Aarhus relance le suspense


Et si un grain de sable s'était glissé dans la mécanique du FC Midtjylland, ce dimanche ? Devant au score à la pause (1-0) face au troisième, Aarhus, l'écrasant leader comptait alors dix points d'avance en tête du championnat danois. Mais huit minutes de folie au retour des vestiaires ont fait valdinguer les coéquipiers de Sory Kaba, qui ont encaissé trois buts sur ce laps de temps et se sont inclinés (1-3) pour la première fois en Superliga depuis fin septembre. Résultat : en cas de victoire face à Odense ce lundi, le FC Copenhague reviendra à quatre points à six journées de la fin de la saison régulière. Rien n'est fait !


Suisse

Les Young Boys avancent à petits pas


Les défaites de Bâle (1-2 face à Lucerne) et Saint-Gall (1-3 face à Neuchâtel Xamax) n'ont pas profité aux Young Boys de Berne, qui avaient l'opportunité de creuser l'écart en tête. Malgré un Guillaume Hoarau titulaire en pointe aux dépens de Jean-Pierre Nsamé, le meilleur buteur du championnat (quinze buts), les Jaune et Noir sont restés muets sur la pelouse de Lugano (0-0). Un résultat décevant, qui leur permet toutefois de prendre deux points d'avance sur la concurrence. Et également d'achever la phase aller avec le titre de champion d'automne. Ou d'hiver, c'est selon.


Tunisie

Ça se resserre, devant


La titularisation de l'ancien Lensois Rachid Aït-Atmane n'y a rien fait : le CS Sfaxien s'est incliné sur la pelouse du Club africain (1-0), qui en profite pour lui ravir la deuxième place. Les hommes de Ruud Krol glissent même au quatrième rang, conséquence du succès du Stade tunisien face à l'Étoile du Sahel, grâce à un triplé du Congolais Guy Mbenza. Le Club africain et le Stade tunisien ne sont plus qu'à trois et quatre unités du leader, Monastir (25 points), tenu en échec (0-0) par Soliman. Le CS Sfaxien pointe lui aussi à quatre longueurs. L'ordre des choses pourrait d'ailleurs rapidement être bouleversé par l'Espérance sportive de Tunis, qui compte... six matchs de retard, et est toujours invaincue (seize points).


Autriche

Statu quo, en tête


Une fois n'est pas coutume, Erling Braut Håland n'a pas marqué ce week-end. Et pour cause, il n'a pas joué. Sans sa machine à marquer norvégienne (seize buts, en quatorze matchs de championnat), le Red Bull Salzbourg n'a pas pu faire mieux qu'un nul (2-2) à Hartberg malgré le quatorzième pion du Zambien Patson Daka en Bundesliga. Et reste donc sous la menace du LASK de Valérien Ismaël, qui a remonté un handicap de trois buts pour arracher le nul face au Sturm Graz (3-3). Deux points séparent les deux équipes, opposées lors de la prochaine journée à Salzbourg... Le 15 février. Mollo sur la raclette pendant la trêve, il y a un titre à aller chercher à la rentrée.



Simon Butel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Un café et de la lecture, pour bien commencer la semaine




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi

il y a 49 minutes EuroMillions : 100 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 20:37 Véronique Rabiot : « Monsieur Le Graët est un menteur »
Hier à 16:33 Ne laissez pas filer les derniers tirages photo So Foot de janvier ! 6