Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

20 choses à retenir sur 20 championnats étrangers

Il n'y a pas que la Ligue 1, la Premier League, la Serie A, la Bundesliga et la Liga le week-end. La preuve avec vingt choses à retenir sur vingt championnats étrangers différents. L'occasion parfaite pour prendre des nouvelles de David Villa, Marko Marin, Youssef El Arabi, Erick Mombaerts ou encore Carlos Vinícius.

Modififié

Argentine

Cabral et Salinas se battent comme des gosses

Alors qu’on joue la 94e minute de jeu, ce samedi, entre l’Atlético Tucumán et Newell's Old Boys, et que la rencontre va se terminer sur un résultat de parité (2-2), les dernières secondes de la partie donnent lieu à la baston du week-end. Yonathan Cabral et Rodrigo Salinas se rentrent d’abord dedans, puis les deux Argentins commencent à en venir aux mains sous l’impulsion du premier cité. Les coups pleuvent avant que Cabral mette un dernier coup tête à Salinas, qui s’effondre lamentablement au sol. Évidemment, les commentateurs argentins s’en donnent à cœur joie pour commenter l'action au ralenti.



Australie

Bruno Fornaroli marque un but de raccroc contre son ex

Laissé libre par Melbourne City en février dernier après un peu moins de quatre ans au club, Bruno Fornaroli a attendu cinq mois pour retrouver chaussure à son pied. L’attaquant uruguayen a traversé l’Australie d’est en ouest pour rallier Perth Glory, champion en titre. Et ce vendredi, lors de la neuvième journée, l’ancien de la Sampdoria affrontait ses anciens coéquipiers, désormais entraînés par Erick Mombaerts. Il les a assassinés peu avant la demi-heure de jeu, profitant des approximations de la défense. Vingt minutes plus tard, Melbourne marque contre son camp avant d’encaisser un troisième pion, et une deuxième défaite cette saison. Ce qui est un sacré coup d’arrêt, car dans le même temps, le Sydney FC a étrillé le Brisbane Rover de Robbie Fowler, prenant ainsi cinq points d’avance sur la troupe de Mombaerts.



Autriche

La Juventus tente d'enrôler Erling Braut Håland

À nouveau buteur à la Red Bull Arena lors de la large victoire de Salzbourg contre Tirol ce samedi (5-1), Håland a maintenant marqué seize buts en quatorze journées de Bundesliga. Ce qui lui vaut d’être la nouvelle coqueluche de Football Manager, et des gazettes mercato. Ce jeudi, Bild remuait les vieilles histoires et annonçait justement que le Norvégien de 19 ans pourrait quitter le championnat autrichien bien plus rapidement que prévu, soit dès cet hiver. La raison ? La clause libératoire du natif de Leeds serait seulement de 30 millions d’euros. Si Liverpool et Klopp semblaient sur le coup, la Juventus serait quant à elle passée à l’action ce week-end, en lui proposant un salaire de 3 millions par an.



Belgique

Maarten Vandevoordt débute dans les cages de Genk à 17 ans

La presse wallonne fait déjà le rapprochement avec l’histoire de Thibaut Courtois, titularisé dans les buts de Genk à seulement 17 ans. Et pour cause, avec la blessure de Danny Vukovic et de la forme hésitante de Gaëtan Coucke, Maarten Vandevoordt a disputé son premier match de Jupiler Pro League au même âge que le portier du Real Madrid. C’était ce week-end, lors de la courte victoire de Genk contre la lanterne rouge, le Cercle Bruges (1-2). Pas de premier clean-sheet pour le gosse de Saint-Trond, mais une belle première pour celui qui pourrait participer à son premier match de Ligue des champions contre Naples ce mardi. Mis à part ça, Anderlecht galère toujours après son match nul soporifique contre Charleroi (0-0). Tandis que devant, le FC Bruges continue de mener une danse à laquelle plus grand monde n'est convié.


Brésil

Flamengo perd pour la dernière, Cruzeiro descend

Au terme d'une saison somptueuse ponctuée par un titre de champion du Brésil, et une Copa Libertadores remportée au nez et à la barbe de River Plate, Flamengo avait paradé la semaine précédente en dégommant Avaí avec un nouveau but de Gabigol (6-1). Mais ce dimanche soir, pour le compte de la 38e et dernière journée de championnat, les joueurs de Jorge Jesus ont laissé les trois points à leur dauphin Santos, qui a marqué les esprits de cette fin d'exercice avec un retentissant 4-0. Santos et Jorge Sampaoli terminent donc deuxièmes, devant Palmeiras et Grêmio. En bas du classement, terrible désillusion pour Cruzeiro, relégué en Serie B pour la première fois de son histoire. L'Atlético Mineiro en a évidemment profité pour chambrer son ennemi historique.




Croatie

La performance monstre du jeune Ivan Nevistic

C’était officiellement le week-end des jeunes gardiens de but. Car en Croatie, un nouveau spécimen vient de faire lui aussi son apparition : Ivan Nevistić. Le portier de 21 ans est prêté au NK Varazdin par Rijeka, et évolue depuis le mois d’octobre avec les espoirs croates. Rien de bien étonnant quand on regarde son match de costaud contre le grand Dinamo Zagreb, à l’extérieur. Malgré la défaite des siens sur le plus petit écart possible, Nevistić a sorti le grand jeu en arrêtant pas moins de huit occasions chaudes. Le tout, avec une certaine dextérité et une appétence pour les plongeons malgré son géant mètre 95. Largement suffisant pour que les médias croates nous sortent une palette 3D à laquelle Jérôme Alonzo adhérerait.



Danemark

Brøndby peut dire au revoir au titre

Troisième club danois le titré du pays, Brøndby court après un titre de champion depuis 2005. Et après avoir perdu le derby contre le FC Copenhague le week-end précédent, l'équipe avait encore une ultime chance de se relancer contre le FC Midtjylland, actuel leader. Mais malgré un Brøndby Stadion en ébullition et la possession du ballon avec eux, les Drengene Fra Vestegnen n'ont pas réussi à s'imposer (1-2), et lâchent encore trois points cruciaux puisque leur adversaire du week-end compte désormais dix-neuf points d'avance sur eux. Un trou béant qui montre l'écart de niveau entre l'équipe de Niels Frederiksen et le haut du tableau. À l'année prochaine.



Écosse

Hearts aura mis cinq semaines à trouver son nouveau coach

Le temps paraissait très long pour les supporters des Hearts. Depuis cinq semaines, leur équipe n’avait aucun entraîneur, et la présidente du club, Ann Budge, n’avait de toute façon pas l’air pressé : « Je pendrai le temps qu'il faut pour trouver la bonne personne. Je ne suis pas pressée. » Résultat, l’équipe a joué cinq matchs avec Austin MacPhee comme entraîneur intérimaire, ce qui a donné trois défaites, un nul et une victoire (leur première victoire à domicile en Premiership depuis mars). Mais Budge a finalement trouvé ce samedi matin, en signant Daniel Stendel, joueur d’Hanovre au début des années 2000. Libre de tout contrat depuis son départ de Barnsley, l’Allemand de 45 ans va devoir relever une équipe bien moribonde depuis le début de saison. D’autant plus qu’elle a de nouveau perdu à Motherwell ce samedi (1-0).


Grèce

Nouveau doublé pour El Arabi

C’est officiel. Malgré ses trois ans à Al Duhail, au Qatar, Youssef El Arabi n’a rien perdu de son éclat. Le gosse d’Hérouville Saint-Clair n’avait plus marqué depuis cinq journées, mais il a mis son premier doublé en championnat avec l’Olympiakos, lors de la victoire facile face au Panetolikós FC (0-3). Et après treize journées, l’ancien goleador de Grenade a déjà marqué six buts, sans oublier sa merveille en Ligue des champions contre Tottenham. Au classement, malgré un début de saison canon, l’équipe de Mathieu Valbuena et Dani Podence reste leader devant le PAOK, mais seulement à la différence de buts. Nul doute que Youssef sera l'homme providentiel pour aider l'Olympiakos à prendre ses distances.



Géorgie

Le coup franc sublime de Giorgi Kokhreidze

Place à la finale de Coupe de Géorgie, au Tengiz Burjanadze de Gori. Et c’est encore une première dans l’histoire du foot géorgien, puisque Saburtalo, club de Tbilissi, l’a emporté contre le Lokomotiv Tbilissi (3-1). Une première qui a été parfaitement lancée par un coup franc stratosphérique du jeune Giorgi Kokhreidze. Un savoureux mélange d’intérieur du pied et de coup de pied, qui donne une trajectoire étonnante au ballon. L’équerre est somptueuse.




Japon

Yokohama F. Marinos est officiellement champion

Alors qu’ils commençaient à préparer leur titre la semaine dernière, les Marinos sont enfin officiellement champions du Japon. Et avec la manière puisqu'ils ont terminé la saison par une victoire tranquille contre leur dauphin, le FC Tokyo. L’équipe entraînée par Ange Postecoglou, et emmenée par son maître à jouer Teruhito Nakagawa, termine avec 70 points au compteur, et remporte la quatrième J-League de son histoire, quinze ans après son dernier sacre. Le club de Yokohoma succède à Kawasaki Frontale, qui avait raflé les deux dernières éditions.


Malgré ce titre, n'oublions pas le départ à la retraite du grand David Villa. À 38 ans, il quitte le Vissel Kobe, et va se mettre au frais. Pour son dernier match, l'attaquant espagnol a encore fait le show en inscrivant un but. Tandis que son acolyte allemand, Lukas Podolski, plantait lui un triplé.



Mexique

Monterrey file en finale

Opposé à Necaxa, qu'ils avaient battu 2-1 au match aller à domicile, les joueurs du CF Monterrey ont remis ça dimanche en allant l'emporter sur la plus petite des marges, et un but de Funes Mori dans les dernières secondes de la rencontre. L'équipe d'Antonio Mohamed s'est donc qualifiée pour la finale de la Liguilla, la phase finale du championnat mexicain. Et espère que les 12 et 14 décembre prochain, elle pourra briser une série de dix ans sans titre de champion du Mexique. À noter que les féminines du CF Monterrey ont été sacrées championnes du pays pour la toute première fois dans l'histoire du club. Reste à savoir si cela portera chance à leurs homologues masculins.



Pays-Bas

L’Ajax n’est plus invaincu en Eredivisie

Toutes les belles séries ont une fin, même celles qui durent longtemps. Et l'Ajax en a malheureusement fait les frais ce week-end alors qu'il n’avait plus perdu en Eredivisie depuis le 17 mars 2019, sur la pelouse de l’AZ Alkmaar. Surtout, les joueurs d’Erik ten Hag ont perdu devant leur public, ce qui ne leur était pas arrivé depuis le 5 novembre 2015 et une défaite contre le FC Utrecht, devant 51 000 spectateurs. Cette fois-ci, le chanceux est Willem II, qui est venu construire son succès en ouvrant la marque sur penalty juste avant la pause, puis en faisant le break à vingt minutes du terme grâce à l’ancien de la maison ajacide : Damil Dankerlui. À Valence d’en profiter mardi en Ligue des champions, car l’Amsterdam Arena n’est a priori plus une forteresse.



Pologne

L'incroyable raté du jeune Michał Rakoczy

Auteur de six buts en neuf matchs de Youth League cette saison, le jeune Michał Rakoczy commence aussi à gratter du temps de jeu avec l’équipe première du Cracovia. Et même s’il a été buteur lors de sa toute première en Ekstraklasa, le 16 septembre dernier, le môme a encore beaucoup à apprendre. La preuve lors de la 11e journée de championnat, et la victoire de son équipe contre Raków Częstochowa (3-0). Alors qu’il reste cinq minutes à jouer et que Cracovia domine déjà son adversaire avec deux pions d’avance, Rakoczy file au but, anticipe la sortie démesurée du gardien adverse, mais manque le but pourtant vide. Dommage.



Portugal

Troisième doublé en championnat pour Carlos Vinícius

Il avait passé six mois à Monaco en prêt, de janvier à juin dernier, avant de retourner illico presto au Napoli au début de l'été. Leonardo Jardim l'avait balancé dans le grand bain avec parcimonie. Et avec 511 minutes de jeu avec le club princier, soit seize bouts de match, deux buts et deux passes décisives, son bilan n'était finalement pas si horrible. Le Benfica semble s'en être aperçu, et a mis le grappin dessus cet été pour dix-sept millions d'euros. Jackpot, le natif de Rio dégomme tout et a déjà inscrit neuf buts en onze journées de championnat, soit un but toutes les 47 minutes. Contre Boavista ce vendredi, l'attaquant gaucher a marqué son troisième doublé, et partage la tête du classement des buteurs avec son coéquipier Pizzi. Voilà la preuve que l'ASM n'a officiellement plus le nez creux.


Russie

Le Zénith fait le break

Alors que le Dynamo Moscou restait sur une belle série de neuf matchs de championnat sans défaite, l’affrontement contre le Zénith a tout réduit en miettes. Et il n’aura fallu qu’une mi-temps puisque les trois buts ont été inscrits avant la pause. Le premier est l’œuvre du jeune Iranien Sardar Azmoun. Le deuxième est le fruit du vétéran serbe Branislav Ivanović, qui a déjà marqué son troisième but en championnat depuis le début de ce nouvel exercice. Et pour finir le boulot, c’est évidemment Artyom Dziouba qui a surgi. Une victoire nette et sans bavure qui, compte tenu du match nul entre Krasnodar (2e) et le CSKA Moscou (4e), permet au Zénith de continuer sa course en tête. Plus rien ne peut l’arrêter, et ce n’est pas l’Olympique lyonnais qui dira le contraire.



Serbie

Le bijou de Tomané

Le but du week-end a bien eu lieu en Serbie, lors de la rencontre entre l’Étoile rouge de Belgrade et le Spartak Subotica. Et c’est un revenant qui en est à la base : Marko Marin. Ce dernier évolue bel et bien dans le club de la capitale serbe depuis le dernier jour du mercato d'été 2018. Après une pige de deux ans à l’Olympiakos, et de nombreux prêts en provenance de Chelsea, l’ancien meneur du Werder Brême en a encore sous la semelle. Et ce, même si c’est avant tout le geste du Portugais Tómané qui est somptueux et dévastateur. Une sacrée envolée de l’ancien du Vitória Guimarães, qui ponctue cette rencontre et cette victoire sans coup férir (3-1). Au classement, l’Étoile rouge reste largement leader avec dix points d’avance sur son dauphin, et un match en retard.



Slovaquie

Le Slovan Bratislava remporte son duel au sommet

Et si le Slovan ne venait déjà pas de plier le game ? En tout cas, après sa victoire sur son dauphin, cela en a tout l'air. Et au vu de la manière, les joueurs de Ján Kozák (ancien joueur de West Bromwich Albion) n'ont plus vraiment de souci à faire. Car même s'il reste quatre journées et qu'ils comptent dix points d'avance sur Žilina, nouveau second, le titre de la saison régulière ne peut presque plus leur échapper. Déjà champion haut la main la saison précédente, le club de la capitale ne devrait pas avoir de mal à remporter son dixième titre de champion de Slovaquie après le neuvième, glané l'an passé.


Turquie

Luiz Gustavo inscrit son deuxième pion de la saison

Alors que les petits comme Yeni Matalyaspor ou Alanyaspor ont longuement emmerdé les machines stambouliotes, ils se laissent désormais gentiment détacher. Seul Sivasspor tient la route, et reste leader grâce à sa sixième victoire consécutive en championnat ce samedi. Dans le même temps, Galatasaray et Fenerbahçe, qui ont connu un début de saison très mitigé, commencent à se replacer. Younès Belhanda a offert la victoire au premier sur penalty (1-0), alors que le Fener a étrillé le Gençlerbirliği de Giovanni Sio (5-2), grâce à un doublé de l'intenable Vedat Muriqi, mais aussi grâce à Luiz Gustavo. Le milieu défensif brésilien a profité de cette rencontre pour marquer son second but en Süper Lig. Un but pas tout à fait anodin, puisque c'est la copie conforme de son but face au PSG en 2017.




Ukraine

Le Shakhtar remporte facilement le derby de Donetsk

Après le câlin de la semaine entre Andreï Shevtchenko, et Taison - élu meilleur joueur de l'année en Ukraine -, le Shakhtar Donetsk recevait son voisin et ennemi : l'Olimpik Donetsk. Seule équipe encore invaincue en championnat, le Shakhtar marche sur le championnat ukrainien et ne s'est pas arrêté lors de ce derby. Comme souvent, les joueurs de Luís Castro ouvrent rapidement le score, avant de maîtriser tranquillement l'adversaire. Ce vendredi, il leur aura fallu attendre 77 minutes pour faire le break, et quatorze de plus pour enfoncer le clou grâce à un but d'Ismaily. Avec cette victoire, la quinzième depuis le début du championnat, le Shakhtar devance Zorya, son dauphin, de quatorze points. Place désormais à la Ligue des champions avec la réception de l'Atalanta ce mercredi. Un match important, car les mineurs de Donetsk joueront leur place en huitièmes de finale.

Par Maxime Renaudet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié





Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi

Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
Hier à 09:53 Viens mater OL – Juve lors d’une projection So Foot de tous les exploits 1 Hier à 09:30 25 ans de suspension pour avoir frappé un arbitre 21
À lire ensuite
L'équipe type du week-end