Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

20 choses à retenir sur 20 championnats étrangers

Il n'y a pas que la Ligue 1, la Premier League, la Serie A, la Bundesliga et la Liga le week-end. La preuve avec vingt choses à retenir, sur vingt championnats étrangers différents. L'occasion parfaite pour prendre des nouvelles de Daniele De Rossi, Oussama Tannane, Grzegorz Krychowiak, Youssef El-Arabi, Papiss Cissé ou encore Jermain Defoe.

Modififié

Mexique


Âmes sensibles, s’abstenir. Vous vous souvenez de l’ancienne perle du FC Barcelone, Giovani dos Santos ? Hé bien, sachez que son dimanche s’est très mal passé. Touché à la cuisse lors du classique national entre le Club América et Chivas à la suite d'un accrochage avec Antonio Briseño, le numéro 10 des Águilas (Aigles, en VF) a été contraint de quitter la pelouse sur civière, les mains sur le visage. Évidemment expulsé, Briseño a laissé ses partenaires d’abord à dix puis à neuf avec une nouvelle exclusion d’Alan Cervantes. Logiquement, le club de Guadalajara a quitté Mexico avec une bonne valise supplémentaire dans la soute de son avion (4-1).


De son côté, André-Pierre Gignac s’est illustré en bien du côté des Tigres de Monterrey avec un but lors de la victoire dans le derby face aux Rayados (2-0). L’ancien Lorientais inscrit là son huitième but dans le derby du Nord, égalant ainsi le Chilien Claudio Nuñez et l’Argentin Walter Gaitán. La classe.


Brésil


Sur le papier, il y avait matière à rêver au pays quintuple champion du monde ce week-end. Mais dans les faits, le joga bonito prévu au Maracanã n’était pas franchement de sortie entre Flamengo, leader actuel du championnat, et le FC São Paulo (0-0). En visite à Rio de Janeiro, les coéquipiers d’un Dani Alves avec le numéro 10 dans le dos n’ont cadré qu’un seul tir durant l’intégralité de la rencontre. De son côté, le Corinthians-Vasco de Gama a accouché d’un tout petit but (1-0). Deux confrontations mythiques, pour un seul but marqué : oui, le football brésilien est clairement en perte d’identité. Et c’est bien dommage...


Chili


Si l’attribution du titre est déjà pliée en faveur de l’Universidad Católica, cette fin de championnat permet d’assister à quelques scores fleuves. La preuve : le leader s’impose sur les terres de Curicó Unido grâce à deux doublés de Fuenzalida et Piñares (1-4), pendant que son dauphin Colo-Colo déroule contre l’Audax Italiano (2-4). Mais la plus grande des nouvelles n’est pas là. Vaincu sur le terrain de l’Unión Española (4-0), le Deportes Iquique n’a pas pu compter sur l’aide de Kirby, auteur d’un but contre son camp. Au moins, le charismatique personnage de Nintendo est toujours en vie.


Argentine


Non, l’arrivée de Diego Maradona n’a strictement rien changé à la dégringolade du Gimnasia La Plata. Défait sur son terrain contre River Plate (0-2), El Lobo vient d’enchaîner sa septième défaite consécutive en championnat. Dans son histoire, le club n’avait jamais connu un aussi mauvais démarrage de tournoi avec un seul petit point obtenu en huit journées. Forcément, la relégation devient de plus en plus inévitable... En haut, le leader Boca Juniors accroché par Newell’s Old Boys à la Bombonera (1-1) affiche une légère grimace.


Pour l’anecdote, le gardien xeneize Esteban Andrada a battu le record d’invincibilité dans le championnat local avec 863 minutes sans avoir encaissé le moindre but. En comptant les matchs de Copa Libertadores, cette imperméabilité s’étend même à 1128 minutes. Et du côté de Daniele De Rossi ? L’acclimatation aux traditions locales se passe au mieux : le voilà sur le banc de touche pour admirer la performance des siens, avec son maté à la main. Pépère.


Russie


Changement de leader, dans le pays des tsars ! Vaincu sur la pelouse du Lokomotiv Moscou grâce à un but de l’ancien Parisien Grzegorz Krychowiak (1-0), le Zénith Saint-Pétersbourg lâche son trône au profit du CSKA Moscou, bien motivé pour aller chercher la victoire à l’Oural Iékaterinbourg après plus de 1400 bornes en avion. Pas très enclins à laisser place au débat, les Moscovites se sont mis à l’abri par leurs deux Islandais Hörður Magnússon (17e, 0-1) et Arnór Sigurðsson (57e, 0-2). Sans oublier un dernier pion de leur international slovène, Jaka Bijol (65e, 0-3). En revanche, rien ne va plus pour le Dynamo Moscou de Clinton Njie, balayé par le FC Rostov (3-0).


Serbie


La Super Liga, c’est la routine des frères ennemis de Belgrade. Chacun de leur côté, l’Étoile rouge et le Partizan se sont mis en route avant d’entamer leur semaine européenne : les premiers se sont mis en selle contre le FK Mačva Šabac à domicile avec un but du Franco-Comorien El Fardou Ben Nabouhane (3-1), quand les seconds se sont préparés à leur déplacement à Astana en rossant le FK Radnički Niš (1-4). Mais contre toute attente, c’est bien le FK TSC Bačka Topola qui trône en tête du championnat. Avec un match d’avance, c’est vrai. Mais quand même...


Tchéquie


Le Slavia Prague a beau se retrouver dans le groupe de la mort en Ligue des champions, cela ne l'empêche par d'assurer à l’échelle locale. Bien au contraire. Ce week-end, les Praguois ont fait le travail devant le Mladá Boleslav (vieille connaissance de l’OM) grâce à l’unique but du match inscrit par l’inévitable Peter Olayinka, déjà striker contre l’Inter. Sans lâcher prise, le Viktoria Plzeň s’est également imposé face au Sparta Prague grâce à Michal Krmenčík (1-0). Le duel est lancé.


Turquie


Une chose est sûre : Fenerbahçe peut se frotter les mains d’avoir mis Adil Rami au frais pour ce week-end. Lors du derby dans la Türk Telekom Arena, propriété de Galatasaray, les deux équipes stambouliotes se sont séparées sur un match nul et vierge (0-0). De quoi faire les affaires du leader Alanyaspor, malgré son match nul à domicile contre Sivasspor (1-1).


Auteur de son sixième but en six matchs de championnat, le mythique Papiss Cissé régale de l’autre côté du Bosphore et fait pour l’instant le bonheur de la ville d’Alanya. Moins alléchant, mais plus préoccupant : balayé contre Trabzonspor (4-1), le Beşiktaş est actuellement relégable. Triste.



Pays-Bas


L'Ajax Amsterdam a pu passer la journée de son dimanche confortablement installé dans le fauteuil de leader de l’Eredivisie. D’abord bloqués par Groningue, les Lanciers sont parvenus à faire vrombir l’Arena Johan Cruyff grâce aux buts du stoppeur argentin Lisandro Martínez (76e, 1-0) et le savoir-faire de l’inusable Klaas-Jan Huntelaar (79e, 2-0). Premiers avec vingt points au compteur en huit journées, les Ajacides ont vu revenir le PSV à leur hauteur ce dimanche, même si la différence de buts parle toujours en faveur des Amstellodamois. À Zwolle, les Boeren ont écrasé leurs adversaires (0-4) grâce notamment à un but de la nouvelle pépite nationale Donyell Malen. Aussi, Feyenoord s’est bien amusé à exploser la défense du FC Twente (5-1), pendant qu'Oussama Tannane, prêté par l’AS Saint-Étienne au Vitesse Arnhem, a transformé un penalty pour donner la victoire aux siens sur la pelouse du RKC Waalwijk (1-2).


Portugal


Avouez-le : vous mourriez d’envie de connaître les nouvelles péripéties de la sensation de ce début de saison, le promu Famalicão. Le leader pas si surprise que cela poursuit son parcours de santé à la perfection avec une victoire acquise contre Belenenses (3-1) grâce à un doublé déterminant de son jeune avant-centre brésilien Anderson Silva, paré d’une jolie moustache. Chez le tandem habituel, les événements de ce week-end se sont passés avec des fortunes similaires : Benfica fait appel à l’ancien Monégasque Carlos Vinícius pour se défaire du Vitória Setúbal au stade de la Luz (1-0), le FC Porto s’impose à Rio Ave grâce à Moussa Marega (0-1). Sobre, et efficace.


Écosse


Coup de tonnerre, en Premier League écossaise : après six victoires en autant de journées, le Celtic se retrouve freiné dans sa conquête du titre national. Tenus en échec sur la pelouse d’Édimbourg contre Hibernians (1-1), les Bhoys lâchent du terrain par rapport à leurs poursuivants. Dauphins du Celtic, les Rangers ne se sont pas privés pour profiter de ce ralentissement du leader en écrasant Aberdeen, pourtant troisième au classement au départ de la rencontre (5-0).


Buteur durant la rencontre, Jermain Defoe avait passé un superbe après-midi jusqu’à sa sortie d’Ibrox Park où un accident de voiture sans gravité l’a attendu au tournant. La prochaine fois que Jermain prendra le volant, il y réfléchira plutôt Defoe qu’une.


Danemark


En Superliga danoise, la baston entre le FC Copenhague et le FC Midtjylland aura bien lieu. Avec une avance confortable de quatre points avant le démarrage de la onzième journée du championnat, Midtjylland s’est pris les pieds dans le tapis contre Odense (0-1). Une contre-performance dont le club de la capitale a su profiter, contre Silkeborg (4-2). Mais c’est sans doute un peu secondaire comparé au titre de champion du monde de cyclisme obtenu par Mads Pedersen à Londres, ce dimanche.


Belgique


En Jupiler League, les clubs qualifiés pour l’Europe se sont aiguisés les incisives avant le grand rendez-vous de la semaine prochaine : assis sur le trône de leader, le FC Bruges a collé une manita au FC Malines (5-0). Histoire de se mettre au goût du jour, avant le déplacement à Madrid. De son côté, le Racing Genk ne semble pas avoir trouvé des solutions à ses soucis défensifs après un match nul rocambolesque contre Saint-Trond (3-3) avant de recevoir Naples. Pour les candidats à la Ligue Europa, La Gantoise s’est offert le scalp du KV Courtrai (2-0) pour se préparer à son déplacement à Oleksandriïa, tandis que le Standard de Liège arrache un match nul à domicile contre Charleroi grâce à Paul-José M’Poku (1-1). Le tout avant d’aller à Londres, pour défier Arsenal. Ça sent déjà le roussi, à l’Emirates.


Qatar


Pour clore le week-end, le SC Al-Rayyan s’est pris un vent sur la venue potentielle de Mario Mandžukić au club. Sur le plan sportif en revanche, l’employeur de Yacine Brahimi ou Gabriel Mercado s’est offert un scénario de folie sur la pelouse d’Al-Ahli. Menés d’un but à deux minutes de la fin du temps réglementaire, les hommes de Rodolfo Arruabarrena en ont inscrit trois en sept minutes (1-3). Malgré tout, le championnat reste toujours contrôlé par un Al-Saad auteur d’un parcours parfait avec douze points empochés sur douze possibles, mais victime d’un report de match contre Al-Arabi.


Grèce


L’Olympiakos reprend sa marche en avant. Avant d’aller rendre visite au Marakana de Belgrade en C1 cette semaine pour y affronter l’Étoile rouge, le leader du championnat s’est imposé avec solidité contre Lamia grâce à deux buts signés El Arbi Hillel Soudani (61e, 1-0) et Youssef El-Arabi (70e, 2-0). C’est déjà le troisième but de l’ancien avant-centre du Stade Malherbe de Caen, et cela permet aux Piréens de voir d’un très bon œil le match nul entre l’AEK Athènes et le PAOK Salonique (2-2) relégués respectivement à trois et deux unités de la tête du championnat. Et le Panathinaïkos, dans tout ça ? Dixième, et modeste vainqueur de Paniónios (0-1). Les temps changent.


Autriche


Arnold Schwarzenegger peut avoir le sourire, en ce lundi matin. Fan assumé de Sturm Graz, l’ancien gouverneur de Californie n’était peut-être pas devant son téléviseur pour admirer la victoire de son équipe contre Admira (4-1). Mais quoi qu’il en soit, ses protégés sont dans la course pour l’Europe avec un groupe composé du Rapid Vienne, Wolfsberg, LASK et le Red Bull Salzbourg, encore auteur d’une mise à l’amende contre l’Austria Vienne (4-1). Ça ne va pas faire les affaires de Valérien Ismaël, mais il faut bien l’accepter.


Suisse


En Super League, le choc de la journée était clairement celui entre les Young Boys de Berne et le FC Sion (3-2). La physionomie du match démontre un joli chassé-croisé entre les deux équipes, puisque les coéquipiers de Guillaume Hoarau ont mené deux fois au score (2-1, puis 3-2), tandis que Sion s’est mis devant au tableau d’affichage à partir de la huitième minute en parvenant à garder le score tel quel pendant seulement quatre minutes. Moins spectaculaire, mais plus souverain, le FC Bâle s’est également imposé contre le FC Lucerne (3-0) pour laisser son dauphin à trois unités.


Croatie


Au moins, le Dinamo Zagreb aura bien le temps de préparer len match au sommet de son groupe de C1 contre Manchester City. Vendredi, les Modri (Bleus, en VF) se sont facilement imposés face à Lokomotiva (0-4) grâce à leur maître à jouer espagnol Dani Olmo, auteur d’un but et d’une passe décisive. De quoi mettre la pression sur Hajduk Split. Bingo : le leader du championnat s’est fait accrocher, par Istra. En conséquence, les Hajduci conservent la tête avec un point d’avance sur le Dinamo... mais avec un match en plus.


Chine

Le colosse aux pieds d’argile a fini par tomber. Après trois matchs sans défaite, le Guangzhou Evergrande est retombé dans ses travers à domicile contre le Wuhan Zall FC (0-1). Heureusement, l’entraîneur Fabio Cannavaro peut compter sur une avance assez large pour garder les commandes du championnat. Installé à Shanghai depuis décembre 2016, le Brésilien Oscar s’est offert un but pour permettre à son club de vaincre le terrible Henan Jianye (2-1). Définitivement un beau choix de carrière, à maintenant 28 ans.


Japon


Il y a un univers à côté de la Coupe du monde de rugby, à commencer par celui du football. Ce week-end, les deux premières équipes de J-League ne se sont pas imposées : les Kashima Antlers ont fait match nul contre le Consadole Sapporo (1-1), tandis que le FC Tokyo n’a pas trouvé la faille du Matsumoto Yamaga (0-0). Et David Villa, dans tout ça ? Très à son aise, le meilleur buteur de l’histoire de la sélection espagnole s’est illustré avec un pion lors de la victoire contre le Kawasaki Frontdale (1-2). Légendaire.



Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Des favoris au rendez-vous, une purge et bien d'autres choses...




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible

il y a 4 heures En Italie, la VAR bientôt utilisée pour lutter contre le racisme ? 20 il y a 5 heures FC Thouroude #52: Comme l'OAIME 2
il y a 8 heures Sans club, Gourcuff fait du tennis en compète dans le Morbihan 42
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
il y a 9 heures Piqué et Dembélé sèchent l'entraînement par solidarité avec la grève catalane 73