Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

1998-2018 : Black-Bancs-Beur

Pour la première fois de l'histoire de la Ligue 1, trois entraîneurs issus des minorités visibles (même si Français) officient dans l’élite : Sabri Lamouchi (Rennes), Antoine Kombouaré (Guingamp) et Patrick Vieira (Nice). Est-ce beaucoup ou pas assez ? Peu importe !

Modififié
La période printemps-été 2018 a été faste pour les entraîneurs français : finale de Ligue Europa pour Rudi Garcia avec l’OM, troisième Ligue des champions d’affilée pour Zinédine Zidane avec le Real Madrid et titre de champion du monde pour Didier Deschamps ! Mais vingt ans après France 1998, la vague Black-Blanc-Beur atteint enfin un peu plus les bancs de Ligue 1. Pour la première fois de son histoire, trois entraîneurs issus des minorités visibles (même si français) officient dans l’élite : Sabri Lamouchi (Rennes), Antoine Kombouaré (Guingamp) et le petit dernier, Patrick Vieira (Nice). Est-ce beaucoup ou pas assez ? Peu importe !

Des progrès lents, mais réels

En même temps que les clubs français s’ouvrent plus qu’avant aux coachs étrangers, ils choisissent aussi de faire confiance à leurs nationaux issus de l’immigration ou des DOM-TOM. Les progrès auront été lents, mais bien réels... En 1998, seul Jean Tigana officiait comme premier entraîneur « noir » et champion de France 1997 à l’AS Monaco. Il brillera aussi un temps à Fulham (2000-2003) avant de driver Bordeaux (2010-2011). Une sombre affaire de racisme ourdie par les hautes instances de la FFF l’aurait écarté du poste de sélectionneur en 2004 à la succession de Jacques Santini. Il ratera le job aussi en 2008, en remplacement de Raymond Domenech finalement maintenu en place malgré le fiasco de l’Euro 2008...


Avant Guingamp, Antoine Kombouaré s’était vu confier les rênes de Strasbourg (2003-2004), Valenciennes (2005-2006), mais aussi du prestigieux PSG (2009-2011). Le Breton-Martiniquais Georges Eo coachera, lui, un court moment le FC Nantes (2006-2007). Mais c’est à partir du printemps 2014 que les choses se sont plus « colorées » : Zinédine Zidane est fortement pressenti à Bordeaux avant d’opter pour le Real Madrid. Claude Makelele coachera le SC Bastia avant de sauter après 12 journées. Franck Passi (de père congolais) devient le 8 août 2015 le coach de l’OM jusqu’à son départ en août 2016. Il rebondira à Lille en février 2017 où il chauffera la place pour Bielsa. Même court intérim pour le Franco-Algérien Mohamed Bradja avec l’ESTAC lors de la saison 2015-2016. Sabri Lamouchi a accosté à Rennes pour y réaliser une belle saison 2017-2018 (5e).

FFF : en attendant Zidane

L’ouverture s’est aussi engagée au sein de la FFF avec les nominations successives depuis 2015 de Bernard Diomède à la tête des sélections U17, U18 et enfin U19. Claude Makelele a redoré son blason en sauvant de la relégation le KAS Eupen (D1 belge), dernier à son arrivée. Un retour de Big Mak en L1 n’est pas à exclure... Après le bon parcours de la Belgique au Mondial russe en tant que coach des attaquants, Thierry Henry pourrait-il enfin se voir solliciter par des grands clubs français ? À la suite des Bleus Black-Beur (Vieira, Zidane, voire Lamouchi ou Makelele) de Jacquet devenus coachs viendra sûrement le tour de ceux de Deschamps 2018, mais sans la forte défiance rencontrée par leurs aînés de 1998. À vue de nez, les intelligences tactiquement bien structurées de Fekir, Tolisso, Varane, Mbappé ou Kanté font d’eux des futurs candidats très crédibles sur les bancs d’ici ou d’ailleurs. En attendant qu’ils y parviennent, un sélectionneur rebeu, double buteur le 12 juillet 1998, devrait succéder à Deschamps à la tête des Bleus et parfaire encore leur bagage technico-tactique.

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 31
Hier à 16:04 La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 56

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:33 Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 14
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 09:52 Mediapro ne revendra pas ses droits 40 Hier à 09:23 Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 167 Hier à 08:48 Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 25