Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr. D
  3. // Turquie-Croatie

1500 policiers autour du Parc des Princes

Modififié
Pas question de déconner.

Johanna Primevert, porte-parole de la préfecture de police, a indiqué à l'AFP que « les consignes de vigilance ont été renforcées » autour de la rencontre Turquie-Croatie au Parc des Princes à 15h. Plus de 1500 policiers seront déployés autour du stade et dispersés dans la capitale, histoire de museler les éventuels perturbateurs inspirés par les affrontements marseillais du samedi 11 juin.

France Info a de son côté recueilli les déclarations de Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, qui a défendu son bout de gras : « Beaucoup de ceux qui se sont livrés aux affrontements (en marge d'Angleterre-Russie samedi à Marseille) n'avaient pas été signalés par les services de police étrangers. Manifestement, ceux qui se sont livrés aux actes de violence n'étaient pas connus des services de sécurité de leur pays et donc la France n'a pas pu prendre d'interdictions d'entrée sur le territoire à leur encontre. » Et d'enchaîner : « Dans un contexte de forte alcoolisation samedi, ils se sont livrés à ce que certains sociologues appellent du hooliganisme de circonstance. »



TD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:11 Bonus FDJ : 13€ OFFERTS pour jouer à l'Euro Millions et au LOTO !
il y a 2 heures Trois propriétaires de sites de streaming prennent de la prison ferme 52 Hier à 18:30 Un club tanzanien accusé de tentative d'empoisonnement 18
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 16:04 Sébastien Frey : « J'ai failli mourir d'un virus » 40 Hier à 11:55 Platini : « Je ne me sens pas suspendu » 58
À lire ensuite
Özil s'essaie au français