Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Le journal de Zlatan

Zlatan, une histoire de parking...

Cette semaine, Zlatan a fait une passe décisive à Lavezzi, a bloqué l'entrée du parking du Camp des Loges et a mis une énorme pression à un journaliste du Petit Journal sur ce même parking. Si le Suédois prenait la plume pour raconter ses impressions, voilà ce que cela donnerait. Ou pas.

Modififié
Cher journal,

Je n’ai pas pu t’écrire hier, j’étais en train de regarder les plus beaux buts de la carrière de Zlatan. Cela m’a pris la journée, je n’ai pas vu le temps passer. Bref, j’ai vécu une semaine intense. Enfin, surtout intense pour ceux qui côtoient Zlatan. Déjà, j’aimerais savoir une chose : qui sont ces tocards qui sont venus me filmer au centre d’entraînement ? Les types se déplacent pour quoi ? Pour venir me féliciter pour mon but contre l’Angleterre. Non mais oh, vous me félicitez pour un but que j’ai marqué il y a huit jours ? Pourquoi pas me complimenter pour mon slalom avec l’Ajax ou ma talonnade aérienne avec l’Inter ? N’importe quoi. La seule personne qui a le droit de filmer Zlatan et sa famille, c’est Zlatan et sa famille. Je te jure que s’ils diffusent des images d'Helena et des garçons, je leur fous mes avocats au cul. Et crois-moi, mes avocats suédois, c’est encore autre chose que l’avocat de Sarkozy.

Bon, sinon, j’ai enfin eu le droit de jouer avec le PSG. Nous avons joué en Ukraine, contre une équipe de nullos. Sérieusement, les types croyaient vraiment qu’ils allaient bloquer Zlatan avec Taiwo ?
« Les Marseillais montent à Paris » , c’est ça, Taye ? Bah là, je peux te dire que les Parisiens sont bien montés à Kiev. Allez, remballe ta voix de cartoon. Et Zlatan a encore fait une passe décisive, cette fois-ci à Ezequiel. Il commençait à me faire de la peine, avec son cou tout court et ses tatouages. Avant la rencontre, le président de Naples, De Laurentiis, m’a passé un coup de fil. Il m’a demandé de faire quelque chose pour Lavezzi, parce que sinon, les dirigeants qataris allaient commencer à se douter qu’ils s’étaient complètement fait arnaquer. Tu m’étonnes... 30 millions pour un mec qui fait le pitre en tapant dans une glacière ? Ça, Hoaro pouvait déjà le faire. Et gratuitement. En tout cas, le PSG est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Zlatan va enfin pouvoir disputer des matchs intéressants, à son niveau. Donnez-moi le Shakhtar Donetsk. Comme ça, Zlatan pourra donner des leçons de fair-play à Luiz Adriano. Avec mon poing dans la gueule, bordel.

Tiens, en parlant de Ligue des champions, mon ancien coéquipier Mexès a voulu imiter Zlatan. Il a marqué un but en retourné, de l’extérieur de la surface. Mais je sais très bien pourquoi il a fait ça. C’est un appel. Une parade amoureuse. On dirait un putain de paon qui essaie de me faire la cour.
« Regarde, Zlatan, comme je fais bien la roue » . C’est bien beau de faire un retourné, Philippe, mais est-ce que tu veux qu’on parle du but de Borja Valero face au Milan AC il y a quelques jours ? Ce jour-là, tu n’étais pas un paon, t’étais un manchot. Bref, ce n’est pas encore comme cela que tu séduiras Zlatan. Et de toute façon, je préfère toujours le petit gros. Même s’il paume le ballon devant la surface. Il s’en fout que cela énerve les autres, il est un peu comme moi. Comme lorsqu’au début de la semaine, j’ai garé ma voiture en plein milieu de l’entrée du parking du Camp des Loges. Les cons, ils ont voulu m’interdire l’accès aux places réservées au staff. Personne n’interdit rien à Zlatan. Si Zlatan a envie de se garer en plein milieu, il se gare en plein milieu. Si Zlatan a envie de faire partie du staff, il fait partie du staff. Si Zlatan a envie de faire du 200 km/h dans les rues de Saint-Germain-en-Laye, il prend la voiture de Nene. Point.

Bon, ce n’est pas tout, mais je dois te laisser, cher journal. Je joue dans quelques heures face à Troyes. C’est drôle d’annoncer dans le nom de leur club le nombre de buts que Zlatan va leur planter. Ou le nombre de minutes que Gamérau va avoir le droit de jouer. Ou le nombre de duels physiques que Pastore va gagner. Ou le QI de Jérémy. Ah, au fait, j’oubliais : il y a eu une erreur dans le classement de Ligue 1. Le classement a été vieilli de 40 ans. Non parce que bon, Saint-Étienne premier, cela n’est possible qu’à l’époque de ABBA.
« Money, money, money » , ma chanson préférée. À bientôt.

Z.

NB : Eh, Canal+, c’est bien beau de me faire parler aux Guignols avec un accent roumain. Mais la prochaine fois que vous envoyez des mecs du Petit Journal pour me filmer, dites-leur au moins de bosser leur accent anglais. Merci.


PS : Là, je fais semblant d’être content. Mais la prochaine fois que Fantomette vient me toucher, je lui pète l’autre pommette. Ou bien le nez. Comme ça, plus besoin d’écarteurs de narines.



Ceci est évidemment une fiction. Toute ressemblance avec des faits réels et avérés serait fortuite. Enfin, pas tant que ça.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures 470€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde 2018
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses