1. //
  2. // 1/2 finale
  3. // Nantes/PSG (1-2)

Bien le Beaujoire de Zlatan

Un doublé d'Ibrahimovic envoie le PSG au Stade de France, au terme d'un match plus laborieux que le premier quart d'heure ne le laissait présager. Les Nantais ont lutté avec leurs armes, mais doivent s'incliner face au talent du Suédois qui, malgré ses 32 ans, semble dans la forme de sa vie.

Modififié
64 159

Nantes - PSG
(1-2)
O. Veigneau (81') pour Nantes , Ibrahimovic (6'), Ibrahimovic (90') pour Paris S-G.


Depuis l'arrivée des investisseurs qataris, le Paris Saint-Germain s'est défait de quelques fâcheuses habitudes : faire des saisons de merde, piquer sa crise de novembre, se planter sur le marché des transferts… Mais il a également mis fin à une tradition locale avec laquelle Nasser Al-Khelaifi aimerait bien renouer : gagner des coupes nationales à n'en plus finir. En perdant sur leur terrain face à Montpellier en Coupe de France il y a une quinzaine de jours, les hommes de Laurent Blanc avaient déjà grillé un joker. Pour éviter de connaître une nouvelle déconvenue à Nantes, le coach à la touillette n'a pas réitéré la même erreur en alignant son équipe type ou presque : Lucas à la place de Cavani, blessé, dans le couloir droit, Douchez dans les buts. Il faut dire qu'on n'a beau être qu'au mois de février, ce match n'est que la dernière étape avant le Stade de France.

90% de possession de balle

Il n'a pas fallu longtemps avant de comprendre que les titulaires parisiens habituels n'étaient pas venus pour sucrer les fraises : après un quart d'heure de jeu, la possession affichait 90% en faveur des joueurs de la capitale, alors en pleine démonstration. Zlatan avait déjà ouvert le score depuis longtemps, d'un nouveau coup de génie. En une touche et du pied gauche, il reprenait un dégagement raté (mais pas catastrophique non plus) de Rémy Riou pour lober le portier canari et placer le cuir dans la lulu. Trente secondes plus tôt, Lavezzi avait trouvé la base du poteau après s'être emmêlé quelque peu les pinceaux. Le gardien local a eu heureusement rapidement l'occasion de se replonger dans son match. Et de se rattraper, en détournant un centre-tir de Thiago Silva à bout portant, puis en gagnant un face à face avec ce croqueur de Lavezzi (29e). En face, il est clair que les Nantais avaient encore en tête la récente Manita encaissée au Parc. Dépité de devoir attaquer à deux contre huit, Bessat a alors envoyé une frappe sans conviction après 32 minutes de jeu. Absolument pas dangereuse, elle fut néanmoins annonciatrice du seul temps fort nantais du premier acte : une tête de Djilobodji sur corner sauvée sur sa ligne par Verratti, qui a eu la bonne idée d'avoir le bras droit collé au corps, avant une chute litigieuse de Djordjevic quelques secondes plus tard.

La fin de la coupe Brandao ?

Bien inférieurs techniquement, les Nantais décidèrent alors de passer en mode « match de coupe » et, quitte à mourir, de le faire avec leurs armes : des coups, des embrouilles et des simulations, histoire de réveiller une Beaujoire pleine à craquer et d'électrifier les débats. Un changement de mentalité qui a eu pour conséquence de ramener dans un premier temps la possession parisienne à un moins humiliant 75-25, puis d'égaliser. Le héros du soir aurait pu s'appeler Olivier Veigneau, qui, en reprenant un centre en retrait du nouvel entrant Nkoudou, a inscrit la copie conforme du but de Rio Mavuba au Parc avant la trêve. Ce sera plus logiquement Ibrahimovic. D'un coup de tête rageur à l'entrée des arrêts de jeu, le Suédois évitera aux siens 30 minutes supplémentaires à quelques jours d'un déplacement délicat à Louis II. Et compte bien faire savoir à Brandao que cette coupe, désormais, lui appartient.

Par Marc Hervez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pour prendre un jaune /rouge contre le PSG faut sortir un couteau ou un desert eagle ?
Putain qd il centre lucas c qd meme bien. C mieux que ses tricotages. Sinon el monstro y est pas trop en ce moment. C inquietant pour la ldc
thetrollmachine Niveau : Loisir
À la 5' Zlatan te glisse un lob de 30 mètres tout en douceur, c'est les préliminaires. À la 90' une action collective détruit tes illusions, c'est le lubrifiant au gravier. Le PSG, une vraie histoire d'amour.
Lavezzi l'a dit: tant qu'on est pas en finale de LDC, moi je marque pas!
Lucas pue le football.

Roh, ça va.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Ohoooooo .... Les méchants parisiens qui pètent toute l'ambiance du stade et le parti pris des commentateurs (comme à Sainté cet automne, d'ailleurs).

Bon, on va pas se mentir : y'a un moment il va falloir en parler, de cette possession stérile ...
Je vois que vous êtes pas mal à pas aimer l'odeur du football en ce moment, mais vous lui reprochez quoi exactement ?
PhoenixLite Niveau : Loisir
Match HONTEUX.
Y a un moment ou ils décident d'attaquer?
Pour faire tourner la balle dans le rond central y a du monde. Pour casser la ligne de défense et porter le danger dans les 25 derniers mètres, la y a moins de monde, tout de suite.

Va falloir viiiite changer les choses et la manières d'aborder les phases offensives, parce que sinon la on va droit dans le mur !

PS : une compil' du match peut faire une bonne promo pour le prochain Mortal Kombat.
César du meilleur acteur pour.. Mr Thiago Motta !
Pitoyable Djordjevic, il a passé tellement de temps à se jeter que c'était presque gênant pour lui. Lavezzi fidèle à lui-même, et Lucas a fait fermer quelques gueules. C'est beau le foot.
Zlatan ou le mec capable de te mettre un doublé sur une occassion !
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Comment Motta s'en sort sans même un minuscule carton jaune ce soir ?

Sinon, Nantes ferait bien de virer son défenseur central. Le 4, là, celui avec un nom que Kinnear devrait adorer.
Même le Barca de Guardiola n'a pas autant joué derrière que le PSG en première mi temps. Une vraie purge entre Nantes qui ne pressait pas et le PSG qui était interdit de pénétrer dans les 30 mètres nantais
Gufetto Parisien
Pour le plaisir je me serais bien tapé des prolongations
Ibra règne en maitre sur la L1 avec Verratti le seule l'unique, Lucas faut qu'il soit titu au lieu de pocho qui est nul comme c'est pas permis depuis qu'il est au PSG je l'apprécie mais le voir prendre une place de Titu pour faire de la merde c'est pas possible alors qu'on à lucas qui avec du temps de jeu deviendras merveilleux
Vivement une final contre Lyon au stade de france ! j'ai hâte.
Zlatan le majestueux, l'histoire d'un génie du football.. A l'affiche dans quelques années.
Manchester city Chelsea hier Nantes Paris aujourd'hui un autre monde
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
j'ai eu la malchance d'arriver a la 16eme min et du coup j'ai vu un match dégueulasse avec une possession parisienne aussi monstrueuse que stérile, j'ai le souvenir de 3 frappes de chaque coté en 75min. quelle tristesse, seul alonzo arrivait a me tirer de ma torpeur.
bravo aux nantais d'avoir montrer un autre engagement meme si ça ne se concretise pas en terme de résultat.
et motta est la petite pute barcelonaise a la sauce française. dans tous les bons coups, et jamais un jaune. splendide.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Moudugland
Pitoyable Djordjevic, il a passé tellement de temps à se jeter que c'était presque gênant pour lui. Lavezzi fidèle à lui-même, et Lucas a fait fermer quelques gueules. C'est beau le foot.


Lucas, si de temps en temps il se bougeait le fion pour déborder plutôt que repiquer ou passer en retrait... Il détruirait pas mal de défenses.
Dans le dribble il est excellent, mais dans le post-dribble.. Que d'imprécisions,de choix étranges. C'est assez frustrant quand même :s
L'équipe me fait un peu peur... Si on croise Chelsea en ldc on est finis...
patrick-dewaere Niveau : Loisir
thiago motta pue le vice! et j'aime ca
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
64 159