1. //
  2. // Finale
  3. // PSG-OM (4-2)

Zlatan offre un dernier titre au PSG en guise d’adieu

Pour sa dernière représentation sur la scène française, Zlatan Ibrahimović a été le grand bonhomme du succès décroché par le PSG en finale de Coupe de France contre l’OM (4-2). Auteur d’un doublé et d’une passe décisive, le Suédois s’en va en offrant au club de la capitale un deuxième quadruplé domestique d’affilée.

Modififié
2k 84

PSG 4-2 Marseille

Buts : Matuidi (2e), Ibrahimović (47e et 82e), Cavani (57e) pour le PSG // Thauvin (12e), Batshuayi (87e) pour l'OM

Les notes du PSG

Peu de rois ont eu droit à ce privilège. Celui, unique, de choisir de quelle manière ils vont quitter le trône. Lui, jusqu’au bout, jusqu’au crépuscule de son aventure parisienne, aura distillé l’impression de tout maîtriser. Même lors de son ultime sortie en finale de Coupe de France, là où Ronaldinho et Pauleta avaient auparavant échoué sous la liquette parisienne. En monarque absolu aux certitudes inébranlables, Zlatan Ibrahimović a quitté le club de la capitale et l’Hexagone avec la manière. En marchant beaucoup, encore, ce samedi soir dans l’écrin du Stade de France face à Marseille. En toisant évidemment son monde, aussi. Mais en offrant surtout au Paris Saint-Germain, grâce à un doublé et une passe décisive, un deuxième quadruplé historique d’affilée (Trophée des champions-Coupe de la Ligue-Ligue 1-Coupe de France) au terme d’une finale globalement maîtrisée par ses serviteurs et lui. Le meilleur buteur de l’histoire du club parisien (auteur de ses 155e et 156e buts ce soir) voulait soigner sa sortie. Le voilà plus que comblé. Le roi est mort, vive le roi.

Thauvin et sa main de l’espoir


Pour la 98e finale dans l’histoire de la Coupe de France, Laurent Blanc l’avait répété à l’envi en conférence de presse : « Au PSG, on sait qu’on doit tout gagner. » Un devoir autant qu’une exigence que le coach parisien a pour objectif de satisfaire sans certaines de ses pierres angulaires. L’absence prévue de Verratti conjuguée à celles de dernière minute de Motta et Pastore contraint Paris à dessiner un milieu à trois avec Rabiot-Stambouli-Matuidi, tandis que Marquinhos est toujours préféré à David Luiz en charnière centrale. En face, celui que Blanc considère comme « un ami, un frère » , mais ennemi le temps d’un soir, s’appuie sur le peu de certitudes acquises au fil de ces dernières semaines. Le 4-4-2 couché par Franck Passi laisse les clés de l’avant-poste au duo Fletcher-Batshuayi et permet à Manquillo et Barrada de retrouver une place de titulaire. Ce dernier, sans doute galvanisé par le splendide tifo « Allez l’OM » arboré en tribunes et dans une enceinte dyonisienne étonnamment bruyante, est d’ailleurs le premier à se signaler au bout de trente secondes d’une frappe limpide des trente mètres qui secoue Sirigu.

Sauf que les belles intentions étalées par les Phocéens sont réduites à néant dans la foulée. Après une première frappe en guise d’avertissement, Matuidi ne rate pas sa deuxième occasion et convertit avec lucidité l’offrande adressée par Di María – une merveille d’extérieur du pied gauche – au premier poteau (0-1, 2e). Paris a l’avantage, la possession aussi, mais c’est l’OM qui affiche le plus de conviction. Et c’est Thauvin qui, sollicité à vingt mètres, laisse pantois Sirigu sur une frappe à ras de terre près du montant gauche (1-1, 12e). Une égalisation en forme de piqûre de rappel pour une équipe parisienne peu inspirée et au jeu quelque peu décousu. Si Ibrahimović aurait mérité de se voir accorder un penalty après une frappe repoussée sur la ligne par la main de Thauvin (34e), l’expression offensive du club de la capitale peine à se matérialiser. Sevrés de ballons devant, le géant suédois et Di María sont trop souvent obligés de redescendre dans le cœur du jeu pour amorcer les phases d’attaque. Sans pour autant parvenir à redonner de l’élan jusqu’au coup de sifflet de Clément Turpin qui permet aux partenaires de Diarra de caresser encore le rêve d’un improbable exploit.

La dernière heure de Zlatan


Des dernières illusions balayées immédiatement au retour des vestiaires. Comme lors du premier acte, le scénario tourne à la tragédie pour les hommes de Franck Passi. Coupable d’une faute malvenue dans la surface sur Matuidi, Nkoulou offre sur un plateau à Ibra un joli cadeau d’adieu. Froidement, l’ex-Milanais s’avance et exécute Mandanda d’un contre-pied parfait (47e,1-2). Pris à la gorge, Marseille, qui manque tout de même de peu l’égalisation par l’intermédiaire de Fletcher, s’écroule définitivement dix minutes plus tard. Mais, cette fois, le Z se mue en passeur décisif pour Cavani après une perte de balle d’Isla dans son camp (57e, 1-3).

Avec le peu d’espoir qui l’anime encore, Franck Passi lance dans la bataille Cabella à la place de l’attaquant écossais à l’heure de jeu. L’ancien Montpelliérain s’emploie sans conviction à ranimer une attaque phocéenne moribonde. En vain. Avant d’assister impuissant, comme ses coéquipiers, au deuxième et aussi dernier but de Zlatan sous le maillot parisien (1-4, 81e). Et qu’importe si Batshuayi réduit par orgueil la marque quelques minutes plus tard (2-4, 87e) et que Lucas manque une dernière percée en solitaire. Les dernières acclamations de la partie sont réservées à un seul homme. À un roi dont la légende restera intacte pour sans doute très longtemps.



Par Romain Duchâteau
Modifié

Dans cet article

Note : -3
Big up à blanc le suceur qui sort l"'immense" joueur de petits matchs zlatan pour lui réserver une ovation.

Il lui prend tout cousin.

Quand à marseille j'avais envie de me planter des mikados sur la teub tellement je suis dég.

0 énergie,0 volonté, 0 technique. Je sauve du marasme lass et batsh (thauvin un peu).

Mais on est bien, la clause de cabella a été levé pour l'an prochain.

Paye ta déchéance.
Note : 5
Le pire c'est quoi ? Le PSG enchaine 8 titres en 2 ans, mais ça n'émeut plus personne. La lassitude est déjà présente.
Note : 2
"Depuis août 2013, le football français a mis en jeu 12 titres. Le PSG en a gagné 11."
Sluurp
PhoenixLite Niveau : Loisir
Note : 2
Message posté par Padov
Triste !!! Que c'est triste que cette équipe de PSG .
Ils vont saluer leur "supporters" et ils sont tous avec leur smartphones. les tribunes latérales déjà vides, tous soucieux d’éviter les bouchons du périphériques. Mais ou sont donc les vrais supporters du PSG! ceux qui supportait l'équipe coute que coute !
Il y en a marre de ces pseudos fans qui connaissent le PSG depuis quatre ans !! je préfère jouer le maintiens que faire le triplé avec ses gens la !! Zlatan avait raison quant il à dit que ce PSG existe depuis que le QSI l'avait repris ! Je suis supporter du PSG mais çà, ça ne représente pas le PSG! le PSG c'est des vrais supporters, qui sont la depuis des dizaines d'années. Laissez nous revenir!! QSI cassez vous !
Bravo pour la coupe!! Mais je préfère être être avec mes amis du KOP de Boulogne et fêter une vrai victoire que ce pseudo match!
Vive les vrais supporters du PSG et pas ceux qui sont trouver une équipe depuis 4 ans !!!


Ce concentré de clichés... (pour rester poli)
Si t'as besoin que ton équipe joue le maintien pour t'y sentir attaché, c'est un peu triste pour toi.
Haha ! Zlatan qui tape la causette avec Dacourt sur Eurosport, fier d'avoir marqué pour la première fois 50 buts dans un championnat.

Il a même droit à une rétro de tous ses buts !! le veinard !

Bon ben le PSG a chopé les 4 titres un peu grâce à Ibra quand même...
Bravo, et on verra si QSI saura gérer sans lui et toujours avec lolo blanco...
Note : 4
Message posté par Pig Benis
C'est une lassitude évidente, on sait tous que le PSG va désosser son adversaire.

J'adore le foot, mais perso, ce soir, j'ai commencé à picoler à 18h30 avec des potes à Créteil parce que c'est plus intéressant que le suspense de cette finale.


T'as commencé à picoler à 18 H 30 et t'arrives encore à écrire correctement à 23 h ?

De deux choses l'une, soit t'es un petit joueur qui tise très lentement, soit t'es une légende.
Prospère Mulenga Niveau : CFA
Le Cav mais quel joueur !

Sa rage sur le 3eme but sublime
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Note : 2
Message posté par SiKoP
Tu iras demander aux supporters lyonnais s'ils étaient lassé de gagner le championnat après 7 années consécutives.

Je rappelle juste qu'en France, y a des clubs qui ont un budget équivalent à l'Atletico, Dortmund, Leicester, Seville etc.
Qu'en France, il y a des actionnaires qui sont milliardaires.

Toujours les mêmes critiques, sur le fait que Paris est trop fort, trop riche.
Toujours à se plaindre du manque de ferveur du public au stade.

Faut se renouveler un peu.
Je crois que ça commence à devenir lassant


"Je rappelle qu'en France blabla"
Et les charges salariales, la fiscalité française, la DNCG t'en fais quoi??!
Note : 1
Message posté par GougouleBxl
Vous me faites marrer à vous plaindre de l'hégémonie du QSG, la L1 c'est tout nul, c'est pas compétitif, etc.

Vous trouvez vraiment que c'est mieux ailleurs: le Bayern, un nouveau doublé championnat/coupe. La Juve, un nouveau doublé championnat/coupe. Le Barça qui file peut être vers un autre doublé championnat/coupe.

Finalement, il aura fallu Leicester pour qu'on ait quelques frissons cette saison.


Sauf qu'il y a une logique structurelle, historique, culturelle dans les dominations de ces clubs que tu cites sur leur football national.

Ce n'est en rien comparable avec le PSG dont la domination est parfaitement artificielle et n'a rien à voir avec un quelconque savoir-faire ou mérite.

La juve, le bayern, le real-barça c'est du travail.

Le PSG c'est de la prostitution.

C'est + une question de légitimité qu'une question de passion.
Note : 2
Message posté par Padov
Ce n'est pas le fait que le PSG gagne tout !!
mais simplement que l'on à perdu notre identité !!

C'est pas nous !!! On n'est pas qu'un club sur le CAC40 !!!

On vaut mieux que çà !! Ouvrez les yeux !!!! oh zut il faut j'aille acheter le nouveau maillot nike à 80 euros !!

Qui est vraiment parisien dans l'équipe de PSG ? Personne OK!
Qui l'aime vraiment ? Personne ! ah merde...

Je l’achète ou le maillot ??


Mais t'es le seul mec qui se branlait sur le PSG version Colony Capital. Ah oui, ok, si y a eu six bons mois WTF sous Vahid, avec un Alonzo version Omeyer, et l'arrivée de Lluboja et Sorin.
Mais à part ça, que je me souvienne, le PSG c'était un club sifflé, non conspué par son public quasiment à chaque match. C'était les vannes des potes tous les lundi matin après encore une prestation catastrophique, avec une belle boulette de "mettez le nom du joueur de merde que vous voulez" le samedi précédent. C'était la question qu'on me posait à chaque début de saison : Il est pas mal le recrutement là, Kalou, il est plutôt bon, non? Ça devrait être sympa? - Bah non, c'était de la merde, encore une fois humilié par Lorient. Eh merde, on parle de mon club, soit pour se foutre de sa gueule, soit parce que les supporters se foutent sur la gueule entre eux.

Sérieusement, c'était encore plus incompétent, ridicule, incohérent que le Marseille actuel, et dieu sait que le Marseille actuel est un club très mal géré et totalement bordélique.

Mais oui, rendez nous notre PSG.
ZizouGabor Niveau : CFA
Message posté par PhoenixLite
Ca fait 20 ans que le football pro n'est plus un sport populaire les gars.
Il était temps de vous en rendre compte...


Enculé de Bosman, va !
Note : 2
Message posté par Sidney G'Ovule
"Je rappelle qu'en France blabla"
Et les charges salariales, la fiscalité française, la DNCG t'en fais quoi??!


Donc Lyon, Marseille, Monaco tout ça, toujours de la merde, impossible d'avoir des résultats? Excuse moi, si j'ai des souvenirs d'équipe de L1 qui avaient de grosses qualité et de beaux effectifs malgré cette fiscalité écrasante qui fait que de toute manière on peut pas concurrencer un club aussi riche.
Après, je ne dis pas que la L1 n'est pas pliée, je suis d'accord que quand tu as entre 3 et 5 fois le budget de tes poursuivants, tu vas gagner le championnat. Mais les coupes? sur un match? Et en coupe d'europe? Il y a d'autres moyens de faire bonne figure que de terminer premier, et personne n'oblige non plus le second à finir à 31 points du PSG.
Pour ce qui est de Lyon, je veux bien qu'on retrace l'histoire de leur hégémonie mais c'est pas juste une réussite sportive. Le club est arrivé en haut grâce à l'écroulement du PSG et de Marseille qui ont sombré à cause de recrutements calamiteux. Lyon a arraché ses deux premiers titres avec réussite, pour ensuite faire un recrutement éclairé et intelligent ( Essien c'est 12 millions). Et après, est resté au sommet en allant chercher tous les meilleurs de L1, en ciblant en priorité les clubs qui les talonnaient les saisons précédentes, pour affaiblir toute concurrence naissante en se renforçant. Et quand ça marchait pas, cf Pauleta ou Ribery, leur forcing leur permettait toujours d'affaiblir les clubs soit en brulant la masse salariale des concurrents ou faisant aller au clash avec leur club les joueurs concernés.
Malheureusement pour eux, leur système s'est effondré quand Gourcuff, Keita, ou Ederson ont signé, qui n'ont rien apporté à Lyon alors que leurs concurrents ont enfin commencé à investir.
Thérèse je te retourne Niveau : CFA2
Message posté par Sidney G'Ovule
Paris QSI qui remporte la Coupe "Brioches Pasquier" de France c'est comme si Charlize Theron suçait Lionel Potillon aux chiottes dans une émission de télé réalité.


C'est pas drôle, mais ça m'a fait marrer tout de même.
Note : 2
D'ailleurs pour tous les supporters de Paris arrêtaient de vous gargariser de titres acquis sans adversité, vous feriez mieux de vous en inquiéter...Parce que votre niveau "réel" baisse et cette saison poussive de ldc l'a bien illustré!
Les clubs espagnols le prouvent, plus il y a de rivalité (2 ou 3 gros clubs suffisent) plus les équipes sont armées pour les joutes européennes!
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par PhoenixLite
Ca fait 20 ans que le football pro n'est plus un sport populaire les gars.
Il était temps de vous en rendre compte...


Ah ouais et toi t'es résigné?
T'es un bienheureux en fait.
"Content Phoenix (clap clap), CONTENT".
Note : 2
La vague impression d'avoir assisté à un Tsonga - Mahut.

Vivement l'année prochaine, sans coupe d'Europe. La Fédé est nulle de ne pas avoir truqué assez efficacement le match en notre faveur, c'est du travail d'amateur.

Dès qu'il faut un peu se compromettre un peu pour arranger un match qui offrirait l'Europe à l'OM tout en cassant (en apparence) la domination du PSG sur l'Hexagone histoire de rendre notre football un poil plus attractif tout en réactivant une vieille rivalité, il y a plus personne. Ça aurait été la Coupe de la Ligue, ça ne se serait jamais passé comme ça.

Du grand n'importe quoi.

#BringBackOurVieillesMéthodes
philfrenhie Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par Sidney G'Ovule
Tu mets 8 fois un rottweiler et une galinette cendrée dans une cage, 8 fois le rottweiler gagne.
Surprise n'est-ce pas? Point de place pour la lassitude.


leicester est doinc une galinette....je comprends votre raisonnement, combien d'equipe avec un budget 5 fois inferieur au votre sont devant vous au classement???caen, nice, angers, bastia, etc, etc...c'est bien de diminuer systematiquement les performances, ca ne te donne pas raison pour autant....autre exemple, seville a gagne 3 fois la ligue europa de suite en jouant contre nombre d'equipes avec un budget bien superieur, liverpool etant la derniere en date...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 84