En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Zlatan n'a pas peur de la retraite

Modififié
À tout juste 33 ans, Zlatan Ibrahimović ne craint pas de voir sa carrière s'arrêter et d'être à la retraite. Bien au contraire : dans une interview au Guardian, l'international suédois s'est longuement confié sur sa carrière, et notamment la fin de celle-ci.

Cet interview a tout d'abord été l'occasion pour le Z de parler du documentaire dont il a fait l'objet : « C'était émouvant, et ça a pris six mois. J'ai l'habitude d'avoir une caméra en face de moi, mais pas une caméra qui me suit. Quand j'ai écrit le livre [son autobiographie], j'étais suivi par un type. Là, c'était une équipe de cameramen. Mais je l'ai fait parce que je veux montrer à tout le monde à quel point ma vie est différente vue de l'intérieur, et comment je suis arrivé de Rosengard au record avec l'équipe nationale. »

Mais c'est sur le sujet de sa fin de carrière que l'attaquant a été le plus loquace : « J'ai hâte [d'être à la retraite] » , explique Zlatan. « Quand on joue au football, on passe tellement de temps dans les hôtels, et on passe à côté de beaucoup de choses. Le plus âgé de mes fils a huit ans, le plus jeune six. Ce n'est pas comme si j'avais passé chaque moment de leur vie à leurs côtés. Je veux être un homme de famille et je veux arrêter en étant à mon apogée. » Et la famille, pour Ibra, c'est important, surtout en ce qui concerne l'éducation de ses fils : « Pour moi, la discipline et le respect sont tout. Quand ils auront 18 ans, mes fils pourront faire ce qu'ils veulent. En attendant, ils sont sous mon toit et sous mes règles. Je veux être leur père, même s'ils commencent à comprendre qui est Ibrahimović. [...] Même quand ils plaisantent et m'appellent Zlatan, je n'aime pas ça. Ils doivent m'appeler Papa. [...] Je ne veux pas qu'ils voient leur père de la même manière que les supporters. Où que j'aille, les gens me reconnaissent. Ils veulent une photo de moi. Mais à la maison, je veux être Papa, et pas Zlatan. Quand je sors, je représente mon club et moi-même, mais à la maison, je suis à 100% famille. »


Zlatan pourrait donc bientôt raccrocher les crampons pour n'être plus que « Papa  » .
MC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9
À lire ensuite
Zebina à Arles-Avignon