1. //
  2. // 8e de finale
  3. // Leverkusen/PSG

Zlatan, le roi des préliminaires

Avec huit buts en cinq matchs de Ligue des champions cette saison, le Suédois devrait faire peur à tout le monde. Sauf que le numéro 10 du PSG s’est forgé une sale réputation : quand les matchs comptent, le type ne marque plus. Une sale habitude à laquelle il doit tordre le cou.

13 41
Zlatan Ibrahimović n’est pas un clutch player. Ne comptez pas sur lui pour prendre la balle quand la pression est énorme et balancer le tir décisif sur la sirène. Ibra, c’est plutôt un mec de première mi-temps. Un type qui soigne ses statistiques personnelles avant la pause. Histoire de ne pas trop se fatiguer et de pouvoir balancer sa feuille de stats quand on vient lui chercher des poux par la suite. Oui, on est sévère avec un mec qui pèse quand même 40 buts en 104 matchs de Ligue des champions dont 8 en seulement 5 matchs cette saison. Sauf que le numéro 10 parisien a des statistiques d’enfant quand il s’agit des matchs à élimination directe. Autrement dit, quand ça compte pour de « vrai » . La preuve : 5 petits buts en 30 matchs à partir des huitièmes de finale en quatorze campagnes européennes. D’aucuns parleraient de joueur planqué. C’est plus complexe, en réalité, même si on se demande comment ne pas abonder dans leur sens quand on regarde dans le rétroviseur et le nombre de gros matchs ratés par le Suédois.

Hormis une énorme prestation contre Arsenal avec le maillot de l’AC Milan (victoire 4-0 en 2012, un but et deux passes pour le Suédois), les matchs importants se sont toujours déroulés sans lui. On ne compte plus les matchs au cours desquels Ibra s’est énervé, désolidarisé du collectif alors qu’il fallait qu’il porte les siens… Quand l’enjeu du match compte, Ibra se ferme, joue de manière trop individualiste et complique son jeu et, par ricochet, celui de son équipe. Bref, en dépit de son talent énorme, se pose toujours la même question au sujet du Z : est-il capable de faire gagner un match à lui tout seul en Europe en dehors des poules ? Se poser la question, c’est un peu y répondre. De l’Ajax à Paris en passant par Milan, Turin et Barcelone, Ibrahimović n’a jamais porté ses coéquipiers dans les moments fatidiques. L’an dernier ? Il prend un rouge à Valence à l’aller, rate le retour, marque un but hors-jeu et facile contre Barcelone au Parc des Princes et laisse Javier Pastore briller au retour. C’est trop peu pour un mec de son calibre et de son aura.

Fragile, le Z ?

Le Z serait-il tétanisé par l’enjeu quand celui-ci est plus important que sa prestation personnelle ? On peut se le demander. Pourtant, en sélection, quand il s’agit de prendre ses responsabilités et poser ses attributs sur la table, il est là. On pense notamment aux barrages du dernier Mondial où il a essayé de rivaliser avec un énorme Cristiano Ronaldo au match retour (un doublé pour le Suédois, un triplé pour le Ballon d’or. En fait, c’est surtout la coupe aux grandes oreilles qui complexe le joueur de 32 ans. Dans les différents championnats qu’il fréquente, il répond toujours présent par des buts dans les grandes affiches. Pas de doute là-dessus. C’est sur la scène européenne qu’il s’affole facilement. Il n’est pas le seul dans ce cas, puisque des grands noms perdent un peu de leur influence quand les matchs comptent : Robin van Persie, Mesut Özil, et, pendant un temps, on a même rangé Cristiano Ronaldo dans cette catégorie. Comme quoi.

La Ligue des champions, justement. La crème de la crème. Le seul trophée qui manque au géant suédois. Une tache sur un CV. Récemment interrogé par l’UEFA avant le match du Bayer Leverkusen, Ibrahimović se confiait sur sa relation très particulière avec la C1. « Il y a énormément de moments particuliers à travers la Ligue des champions, même si je n’ai pas encore gagné la compétition. Et ces moments, je les savoure. J’ai marqué quelques buts, je vais encore essayer de tenter ma chance. J’ai déjà porté les maillots de clubs fantastiques en LDC, j’en suis très heureux. Mais bien sûr, j’en veux d’avantage. » On sent l’homme amoureux. Jaloux, presque. Il sait qu’il doit mieux faire.

Un mec comme ça n’a pas le droit de rater à ce point tous les rendez-vous qu’il s’est fixés avec l’histoire. Surtout qu’à 32 ans, le joueur n’a jamais semblé aussi fort. C'est le moment ou jamais. Car, mine de rien, il ne faudrait pas que l’attaquant parisien termine sa carrière avec cette sale réputation. Celle d’un grand joueur de petit match. Après tout, comme le disait si bien Gianluca Vialli : « C’est quand le jeu devient dur que les durs deviennent bons.  »

par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Le seul point qui l’empêche d’être rangé au coté de cristiano ronaldo et lionel messi pour moi . et je ne suis pas vraiment fan du psg , mais il faut avoué que le joueur est énorme .
La grosse prestation de Zlatan contre à Arsenal c'était avec le Barca, et il signe un doublé à l'Emirates. matche nul 2-2, pas avec le Milan AC, racontez pas de conneries svp.
Ne pas oublier que contre le Barca, c'est 1 but (certes hors jeu) et 2 passes D sur les 3 buts du PSG.
Message posté par Aswad
La grosse prestation de Zlatan contre à Arsenal c'était avec le Barca, et il signe un doublé à l'Emirates. matche nul 2-2, pas avec le Milan AC, racontez pas de conneries svp.


Le match dont Mathieu Faure parle existe aussi hein
Sa force est sa faiblesse : je ne connais pas de joueur qui puisse rendre autant son équipe dépendante de lui. L'inter ou le Milan d'Ibra, comme le Psg, c'était évident tout passait par lui. Sans lui ce ne sont même pas des titres qui auraient été laissés en chemin mais probablement même des places sur le podium. Le problème est qu'il se met une pression énorme en Ldc pour faire la même chose, ajoutez cela au fait que les défenses adverses savent qui surveiller particulièrement et vous avez les raisons de sa loose en Europe. Mais un peu plus de relâchement chez les défenseurs d'en face et surtout chez lui au niveau mental et vous retrouvez le magicien Ibracadabra facile et technique face à n'importe qui comme ça s'était vu face à Arsenal.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
"Zlatan, le roi des préliminaires"

En même temps avec un pif pareil, autant s'en servir.
Locura peruana Niveau : Loisir
Il faut quand même nuancer ce propos surtout lors de son passage à Barcelone et c'est un fan barcelonais qui parle. Zlatan n'a pas été si fantomatique que ça en C1. Je me rappelle d'un match poussif à Stuttgart où c'est lui qui nous ôte une belle épine du pied dans ce 1/8me de finale alors que tout le monde passait au travers Messi y comprit. Idem à l'Emirates contre les Gunners lors d'un nul 2-2 très généreux pour les Gunners tant le Barca et surtout le Z avait vendangé. Bref tout ça pour dire que sans forcément avoir besoin de foutre des quintuplés ou autres, le bonhomme a quand même pesé dans des rencontres énormes lors de son passage à Barcelone dont le clasico aller. Même si tout ça est à confronter avec la nature de ses relations avec Pep à partir du mois de Mars 2010, il était pas si nul que ça globalement en C1. Si Eto'o a le melon proportionnel à sa réussite en C1, Zlatan n'a que l'un des deux et c'est là où le bat blesse pour lui.
Cependant n'en faisons pas un Henry bis quoi. Le mec martyrisait toutes les défenses de PL et nombres de celles d'Europe en poules mais quand tout ce jouait au buzzer, le canonnier n'était plus là aussi pendant de nombreuses saisons...
"La Ligue des champions, justement. La crème de la crème. Le seul trophée qui manque au géant suédois."

En même temps R9 ne l'a jamais gagnée non plus et à mes yeux c'est le meilleur.
Il a aussi une propension à s'énerver très rapidement et faire n'importe quoi dans ce genre de matchs. Par exemple celui contre Valence l'année dernière ou il se défoule sur les chevilles de deux mecs à la toute dernière minute et se retrouve expulsé pour le match retour.

à lire, cet excellent article sur Ibra datant de son passage à Milan : http://www.slate.fr/story/40337/zlatan-ibrahimovic

ce passage résume tout : "Voilà le chemin de croix particulier du fan d’Ibrahimović: votre club va remporter le championnat de manière magistrale, mais vous devrez simultanément endurer une suite sans fin d’embarras. Cela suffit à pousser certains supporters à se demander si une victoire en championnat vaut de tels ennuis."
Arthur-FAFI Niveau : DHR
On coupe les cheveux en 4 parce que l'on aime bien parler d'Ibra...

Quelle est la validité de ces stats ? Les matchs de phase finale de C1 sont en petit nombre et il est difficile d'en tirer des enseignements. En revanche, des matchs importants de championnats, il y en a plus. Dans ces matchs, Zlatan est en général bon.

Admettons que ces stats soient significatives. Je ne pense pas que cela soit dû à une question de pression. Il a un caractère fort et une très grande confiance en lui. Aussi, plus la pression est forte, meilleur il devrait être.

S'il faut y trouver une raison, c'est peut-être en relation avec son jeu. Au très très haut niveau, il impressionnera peut-être moins l'adversaire, ce dont il joue en général.

Par ailleurs, Ibra ne se contente pas de marquer. Il aime les gestes spectaculaires et se faire plaisir en marquant. Il tente souvent des choses très difficiles et à un très très haut niveau, il est plus difficile de les réussir.
Cependant, il me semble qu'il joue de plus en plus simple. Il pourrait donc avoir plus de réussite.

Maintenant, on parle peut-être pour le plaisir de parler... on va peut-être observer un changement dans ses perfs. Peut-être sera-t-il excellent dans les grands matchs de C1 ? C'est tout à fait possible. Espérons-le pour le PSG et le spectacle.
Et la différence avec le PSG de l'année dernière, c'est que maintenant on a le prototype absolu du mec qui marque au buzzer : Edinson Cavani. Sans oublier ce bon vieux Blaise Matuidi et ses buts improbables de la 93e huhuhu
Message posté par Faee


Le match dont Mathieu Faure parle existe aussi hein


Justement non, le match de 2012 ou le Milan étrille Arsenal 4-0 lors du retour de Henry, c'est Robinho qui met un doublé, Zlatan ne met que le dernier but du match, et c'était pas le roi sur la pelouse, donc avant de me mettre -1, assure toi que je raconte des inepties.
Zlatan n'a mis qu'un seul doublé en phase éliminatoire et c'est celui dont je parlais plus haut, avec le Barca, ect...
Fais chier putain!!
Fous toi de Blaise "il est pas technique" matuidi, mais il va bientot mettre tout le monde d'accord.
Message posté par Aswad


Justement non, le match de 2012 ou le Milan étrille Arsenal 4-0 lors du retour de Henry, c'est Robinho qui met un doublé, Zlatan ne met que le dernier but du match, et c'était pas le roi sur la pelouse, donc avant de me mettre -1, assure toi que je raconte des inepties.
Zlatan n'a mis qu'un seul doublé en phase éliminatoire et c'est celui dont je parlais plus haut, avec le Barca, ect...
Fais chier putain!!


Pour ça qu'il y a marqué un but et deux Passe Dé', puisque les deux buts de Robinho sont sur deux caviars du Z. Alors énerve toi autant que tu veux, ça ne t'empêchera pas d'avoir tort. Mais c'est pas grave, tu sais.
Message posté par Aswad


Justement non, le match de 2012 ou le Milan étrille Arsenal 4-0 lors du retour de Henry, c'est Robinho qui met un doublé, Zlatan ne met que le dernier but du match, et c'était pas le roi sur la pelouse, donc avant de me mettre -1, assure toi que je raconte des inepties.
Zlatan n'a mis qu'un seul doublé en phase éliminatoire et c'est celui dont je parlais plus haut, avec le Barca, ect...
Fais chier putain!!


Sauf que c'est écrit deux passes décisives et un but, nullement un doublé...
Message posté par Aswad


Justement non, le match de 2012 ou le Milan étrille Arsenal 4-0 lors du retour de Henry, c'est Robinho qui met un doublé, Zlatan ne met que le dernier but du match, et c'était pas le roi sur la pelouse, donc avant de me mettre -1, assure toi que je raconte des inepties.
Zlatan n'a mis qu'un seul doublé en phase éliminatoire et c'est celui dont je parlais plus haut, avec le Barca, ect...
Fais chier putain!!


Jamais il n'a été écrit qu'il avait planté un doublé avec Milan, mais bien un but et deux assists. Alors certes il a brillé avec le Barça avec deux jolis buts, mais ce dont par Mathieu Faure s'est réellement passé, que ça te plaise ou non :)
Chriswillow Niveau : Loisir
Ses cotés qui énervent sont encore accentués lorsqu'il joue ce genre de match : excès d'individualisme, râleur, agressif, perte de balle à la limite du je m'en foutisme. Exception faite que lorsqu'il joue des matchs de championnat il éclabousse la rencontre d'une action que lui seul à la secret.

Plus difficile lorsque les adversaires sont d'un autre calibre et surtout lorsque les matchs couperets lui scient les jambes.
Tant que l'équipe marque, gagne et passe, c'est tout ce qui compte. Franchement on s'en fout de qui la met au fond. L'an dernier et cette année, Pocho est maladroit devant le but mais c'est grâce à lui que l'on est passé contre Valence, c'est ça qu'on retient et tant mieux.

Si demain, Ibra ne marque pas mais qu'on gagne sur un but de Pastore, de Lucas ou d'Alex, moi je m'en fous. Pour moi Ibra il a déjà largement rempli son rôle, je ne peux pas en vouloir à un mec qui nous a fait gagner autant de matches. Et s'il est dans un jour sans (ça arrive), ce sera aux autres de faire le boulot. Il faut prendre l'exemple du Bayern, une équipe qui cartonne car c'est toute l'équipe qui participe, elle ne repose pas sur un seul homme.
Guardinho Niveau : CFA2
Sinon, un point qui m'avait marqué l'année dernière et qui semble se renouveler cette saison : Ibra manque de jus après la trève.

C'est même pas qu'il court moins et moins vite, mais le gars est juste moins bon à tous les niveaux. Or les matchs "où ça compte" en LDC arrivent précisément à partir de là.

Peut-être que son jeu est finalement super exigeant avec le physique qu'il a ? En tous cas, ce "coup de moins bien" me semble plus marqué que chez d'autres grands joueurs.
POULI BELOU Niveau : Loisir
Ce qui symbolise le mieux IBRA c'est son équipe nationale.
Moyenne, elle n'est pas non plus ridicule. Un très grand joueur devrait normalement lui permettre de connaitre la coupe du monde a nouveau. Eh bien IBRA,non et on va dire que c'est la faute de l'équipe derrière ca !
IBRA c'est un très grand soliste de son sport mais pas un BIG PALYER !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
13 41