En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Milan AC

Zlatan : « Le Milan est le plus grand club dans lequel j'ai joué »

Modififié
Sacré meilleur joueur de Ligue 1 pour la troisième fois en quatre années parisiennes, Zlatan Ibrahimović peut réfléchir tranquillement à son avenir.

Et justement, son avenir est sur toutes les lèvres. Restera-t-il ? Partira-t-il ? À l’heure actuelle, la balance penche plus vers un départ. En fin de contrat avec le Paris Saint-Germain, il est interrogé en permanence par les journalistes et répond inlassablement depuis plusieurs jours que « bientôt on saura tout » sur son avenir.

Le meilleur buteur de Ligue 1 a tout de même déclaré à la Gazzetta dello Sport : « Le Milan est le plus grand club dans lequel j'ai joué. » Le géant suédois ajoute même : « J’ai gardé de très bonnes relations avec le Milan AC, quand je suis parti de Milan, ce n’était pas de ma volonté, mais c’est certaines personnes qui ont pris cette décision. » Peut-être une indication sur ses intentions, lui qui a souvent rappelé que sa famille et lui-même avaient adoré la vie dans la capitale de la mode.


Ritorno a casa per Ibra ? AJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88
À lire ensuite
Mata défend Rooney